background img

Nouvel article

749 Views

Figeac : Une transition en douceur entre la Clinique et le centre hospitalier


Une réunion avec le personnel du SSR (Soins de suite et de réadaptation) de la Clinique a eu lieu le lundi 27 septembre 2021. 

Le 31 décembre 2022 s’achèvera la délégation de gestion confiée par le Centre hospitalier de Figeac à la Clinique Font Redonde. Cette date marque donc la reprise du bâtiment ainsi que du personnel du SSR (près d’une quarantaine de personnes sont concernées) par l’Hôpital. Voilà 2 ans déjà que cette passation de relais est en préparation. C’est donc en présence des directeurs de chaque établissement que s’est déroulée fin septembre une rencontre avec les salariés à la Clinique afin de leur présenter les modalités de reprise et de rassurer leurs inquiétudes éventuelles.

« L’activité SSR restera à la Clinique Font Redonde avec le personnel qui y oeuvre. Le choix sera laissé à chacun soit d’intégrer la fonction publique hospitalière, soit de bénéficier d’un contrat CDI de la fonction publique, soit d’opter pour une autre orientation. Nous examinerons chaque cas individuellement », précise Raphaël Lagarde, directeur du centre hospitalier.

« Cette évolution ne signifie pas la disparition de la Clinique Font Redonde », insiste Fouad Cherif, directeur de l’établissement de santé. « Le relais est pris par l’HAD 46, structure d’hospitalisation à domicile qui va s’installer dans les locaux du Grand Figeac allée Victor Hugo. Cette offre de soins est complémentaire avec l’hospitalisation proposée par le centre hospitalier. D’ailleurs, nos deux établissements vont répondre ensemble à un Appel à manifestation d’intérêt (AMI) lancé par l’Agence régionale de santé afin d’aider au désengorgement des Urgences. »

Quant à l’activité de cancérologie et de chimiothérapie, le centre hospitalier figeacois l’assurera dès 2022 en partenariat avec l’hôpital d’Aurillac. Une nouvelle rencontre avec le personnel est prévue d’ici l’été.

 > Quelques chiffres relatifs à la Cliniques Font Redonde :

– depuis 1956, 10 000 personnes y sont nées, 36 000 y ont été opérées, 1 000 y ont travaillé,

– depuis 2003, 17 000 chimiothérapies y ont été pratiquées.

Récemment Publié

»

Cahors Rugby : Un plateau pour les moins de 6 ans

Sourires et soleil étaient de la partie ce samedi. Ce 16 octobre, ...

»

Gourdon : Le Secours Populaire du Lot en congrès

La solidarité pour limiter les dégâts de la crise.  Le congrès ...

»

Rocamadour les fait jaser 

Où il est question du #Lot et des #Lotois sur les réseaux ...

»

Cahors : Succès pour les ateliers sur le réaménagement de la place Chapou

Habitants et professionnels ont pu s’exprimer.  Ce 16 octobre,  ...

»

Cahors-Figeac : 240 personnes ont manifesté ce 16 octobre contre le pass sanitaire

Aucun incident n’a eu lieu. 14ème samedi. 90 personnes à Cahors ...

»

Cahors : Inauguration du Pocom46 et du réaménagement de l’école des métiers du Lot

Elus et personnalités étaient au rendez-vous.  Ce vendredi 15 ...

»

Villesèque : Soirée Flamenco  y vino le 23 octobre au K-où

Ça va être caliente ! Au K-où vous n’auriez rien de prévu le ...

»

Les pompiers du Lot : Remise de médailles à Luzech

Cérémonie en présence des élus. Les pompiers de Luzech, en ...

»

Hommage à Samuel Paty : « La communauté éducative et les parents d’élèves du Lot rappellent tout leur soutien à tous les personnels de l’éducation nationale »

Les syndicats rappellent que « le Lot n’échappe pas à la ...