background img

Nouvel article

2028 Views

Figeac : Le stationnement tient son application 


170 villes en France en sont déjà équipées.

Ce mardi matin, il faisait un temps à ne pas sortir un horodateur dehors ! Et pourtant, désormais les Figeacois pourront s’acquitter de leur stationnement sans avoir à se rendre jusqu’à un parcmètre. Pour cela, il suffit de télécharger gratuitement sur son mobile l’application PayByPhone. Plus besoin de ticket donc. Une fois le téléchargement effectué, vous rentrez quelques informations dont la zone concernée (pour Figeac vous tapez le 46406 ou 46405, le 46100 étant déjà pris par une ville américaine !) et le numéro d’immatriculation de votre voiture.  Vous choisissez ensuite la durée de stationnement que vous souhaitez et vous payez en conséquence grâce à votre carte bleue dont vous aurez indiqué les éléments nécessaires.

Bien entendu, les 30 premières minutes gratuites sont maintenues, de même que les 2h gratuites le samedi (une fois par jour et par véhicule). 10 minutes avant, une alerte vous précise que la fin de votre droit à stationner approche. Vous pouvez ainsi éventuellement le prolonger d’où vous êtes sans devoir retourner au parking. Si jamais vous n’utilisez pas toute votre durée de stationnement vous êtes alors remboursé du trop perçu. Vous ne réglez donc que ce que vous « consommez ». En cas de problème ou dysfonctionnement, une plateforme téléphonique est joignable au 01 74 18 18 18.

Les 24 horodateurs de la ville restent bien sûr en fonctionnement. Sur chacun d’eux un autocollant est aposé présentant le dispositif PayByPhone. A Figeac, il y a actuellement 401 places payantes pour 1 400 gratuites. Pratique, ce système permet en outre d’éviter les contestations éventuelles comme par exemple lorsqu’un ticket n’est pas suffisamment visible sous le pare-brise. Grâce à PayByPhone, la police municipale sait alors immédiatement si le stationnement a été acquitté ou non.

Le montant pour la collectivité ? 1 500 euros annuels, sachant que l’objectif est de diminuer à terme le nombre d’horodateurs et donc le coût de leur maintenance. Par ailleurs, la société PayByPhone mène l’opération « Place au vert » qui propose de planter un arbre sur la commune concernée pour chaque horodateur supprimé.  

article

 

Récemment Publié

»

Cahors : 15 000 euros de chèques cadeaux à gagner pour le jeu de Noël d’ÔCahors

Coup d’envoi le 1er décembre. Des animations sont également au ...

»

Rugby Quercy Lot : Les juniors l’emportent, et les cadets partagent les points

Les jeunes étaient opposés à leurs homologies de ...

»

Cahors :  Le Forum « Entreprenez en Occitanie : les rencontres dans le Lot », c’est le 3 décembre

Il se déroulera à la CCI du Lot, quai Cavaignac, de 9 h à 15 ...

»

Menaces sur la filière lait : Aurélien Pradié écrit en urgence au directeur général du groupe Danone 

Le député du Lot souhaite le rencontrer. Le 15 novembre dernier, ...

»

Souillac : Le centre d’incendie et de secours change de chef

Traditionnelle cérémonie.  La cérémonie officielle de ...

»

Bach : Visite guidée des Phosphatières du Cloup d’Aural pour les élus communautaires 

Zoom sur le projet de requalification.  Un projet de ...

»

Lot : Travaux à l’horizon sur les routes départementales

Les RD 38 et RD 40, RD 49B, et RD 32 sont concernées.  Plusieurs ...

»

Cahors – Montauban : LFC Courtage, l’accompagnement personnalisé

Prêt à taux zéro prolongé, 3 nouveaux collaborateurs… riche ...

»

Cahors : « Mises à nues », exposition éphémère à Clément Marot

Des photos réalisées par deux lycéennes sur la thématique des ...