background img

Nouvel article

4541 Views

Fabien Galthié fait le buzz bien malgré lui


Où il est question du #Lot et des #Lotois sur les réseaux sociaux.

La longue lune de miel entre Fabien Galthié et la presse est achevée. Oubliée. Celui qui avait redonné de la couleur et de la consistance au XV de France est devenu cette fin de semaine la cible de tous les soupçons et de toutes les critiques. Un buzz sur le Net et un maelstrom médiatique dont il se serait bien passé. A défaut d’être accusé d’être à l’origine de l’épidémie de cas positifs au Covid qui a frappé les Bleus et obligé les organisateurs à reporter le match contre l’Écosse, le sélectionneur né à Cahors et originaire de Montgesty est montré du doigt pour ne pas avoir respecté le protocole et la fameuse bulle sanitaire. Nos confrères de 20 Minutes sont les plus vachards : « L’image publique de Galthié en prend un coup évidemment, après un an et demi passé à séduire les suiveurs et les amoureux du XV de France. Arrivé sur des braises avant la Coupe du monde 2019, « l’adjoint comme les autres » avait su résister à l’envie de passer pour le patron avant d’être le patron. Pas de point presse, pas de confidences distillées ici ou là, aucun parasitage négatif. Son intronisation officielle dans le village natal du Lot fleurait bon le rugby des frères Spanghero et des gnons sous le pantalon. Gigot d’agneau, magret de canard sur canapé, cabécou, rouleau de printemps au foie gras arrosé de Cahors, la foule est alors conquise, autant par le buffet que par le discours sur la flèche du temps et la périodisation tactique. » C’était en novembre 2019. Le nouveau patron du XV avait réuni son staff pour un séminaire dans le village dont son papa est le maire. La presse avait été invitée. Fabien avait même profité de l’occasion pour aller saluer les jeunes pousses du club de Cahors. C’était en novembre 2019. Il y a une éternité. On ne savait pas alors que de premiers cas de ce que l’on allait ensuite appeler le virus du Covid-19 étaient repérés en Chine. La Chine, ce pays où l’autre enfant célèbre de Montgesty, le saint Jean-Bariel Perboyre, alors missionnaire, périt en martyr en 1840 précisément dans la ville de Wuhan. Premier épicentre de cette pandémie… On assure Fabien Galthié de notre sympathie. Lui l’ambassadeur du programme « Oh My Lot » va être questionné, car une enquête est ouverte. Et pour le reste, on verra bien. Ne jugeons pas à la place des juges.

Une dernière remarque, quand même. Que sont ces drôles de lunettes que porte désormais notre ami ? Réponse dans Le Parisien : « Ce sont des lunettes de sport en plastique qui permettent de courir, de tomber car je cassais toutes mes lunettes avant », détaille Fabien Galthié, 51 ans, qui confie avoir eu besoin de lunettes une fois la quarantaine atteinte. « Ma vue s’est dégradée vers 46-47 ans. Il a fallu que je mette des lunettes plus fortes mais surtout que j’arrête de les casser. Celles-ci ne bougent pas, je peux joueur au squash, au golf, je peux courir avec le ballon à l’entraînement ». Et le look futuriste ? « Ma maman n’aime pas. Mes enfants ne disent rien, ils sont gentils avec leur papa. » Pas comme les journalistes…

On enchaîne avec le témoignage via un tweet à vocation marketing d’un agriculteur lotois ravi d’utiliser du digestat : « Pascal Angelibert, éleveur de brebis dans le #Lot et agriculteur spécialisé dans les prairies et céréales utilise le #digestat depuis deux ans. Il partage aujourd’hui son retour d’expérience et témoigne des bienfaits de ce #fertilisant vert. » Vous ne savez pas ce qu’est le digestat ? Réponse piochée sur Wikipédia : « Le digestat (à ne pas confondre avec le compost) est le résidu du processus de méthanisation (digestion anaérobie) de matières organiques naturelles ou de produits résiduaires organiques (PRO) ; l’autre produit étant le biogaz. » Comme rien n’est simple, certains craignent néanmoins que des sols fragiles soient affectés par ce fertilisant. Nous, on ne sait pas. On rend compte, c’est tout.

– Rien à voir avec la photo d’un magnifique et antique heurtoir toujours en place sur une porte, à Saint-Cirq Lapopie. Le post est signé xralf qui se présente comme « accueilliste ». Après recherche, cet Instagramer passionné est responsable de l’accueil au centre de Beaulieu à Poitiers, un établissement culturel. Normal donc qu’il fut séduit à Saint-Cirq !

– On vous signale aussi que TV5 Monde va diffuser à plusieurs reprises début mars un documentaire consacré à Charles Boyer (natif de Figeac) titré « L’énigme Charles Boyer », réalisé par Patrick Cazals. Synopsis : « Étudiant de Figeac, Ulysse, cinéphile invétéré et critique dans une radio locale, est fasciné par le destin exceptionnel d’un acteur de théâtre et de cinéma, né dans cette même ville : Charles Boyer (1899-1978). Il tente de résoudre les énigmes qu’il décèle dans la longue et belle carrière du French lover. »

Visuel @DR

Récemment Publié

»

Lot – Coronavirus : Les chiffres de ce 12 avril

Le point ce lundi. Dans le Lot, les chiffres de l’épidémie de ...

»

Saint-Céré : « Bulle artistique » au Théâtre de l’Usine avec Culture en danger 46

Rencontre pas comme les autres avec les élus. « Saint-Céré, ...

»

Gramat : « L’Espace Canin » a ouvert ses portes

Le salon de toilettage est situé 2, rue Saint-Pierre. « Les ...

»

Cahors : Sismikazot crée une nouvelle fresque pour le Département

Les artistes sont à pied d’oeuvre à la Bibliothèque ...

»

Cahors séduit… le Grand Palais de l’autre côté de la caméra sur Kansei TV

Lien pour voir la vidéo dans l’article. Kansei TV, Web TV ...

»

Cahors : Des recettes en live chez Inova Cuisine – Occitanie Pierres

1er épisode à déguster ce vendredi 16 avril, à partir de 19 h. ...

»

Les pompiers du Lot : Préparation au concours de sapeur-pompier professionnel

Accompagnement proposé par le SDIS. Le Service Départemental ...

»

Cahors : Opération « Sauvons nos fûts » au V and B

Belle initiative. V and B Cahors, situé  528, rue Pierre Mendès ...

»

Cahors : Les plats de la semaine (à emporter) « Au P’tit Bouchon »

La mique est toujours à l’ardoise. Cette semaine (du 13 au 16 ...