background img

Nouvel article

947 Views

Enedis, RTE et le Comité Départemental de Vol Libre du Lot renouvellent leur partenariat pour la sécurité des parapentistes


Démarche commune.

Roland Besombes, président du Comité Départemental de Vol Libre du Lot (CDVL 46), Olivier Lasfargues, directeur territorial d’Enedis dans le Lot et Benjamin Claverie, adjoint au directeur du Groupe Maintenance Réseau Pyrénées de RTE, ont renouvelé, sur l’aire de décollage du Club de Vol Libre situé à Douelle, leur partenariat par la signature d’une convention en faveur de la sécurité des parapentistes à proximité des ouvrages électriques aériens. C’est au cours d’une démonstration de vol avec la voile « Electricité Prudence » cofinancée en 2018 par Enedis et RTE, que les partenaires s’engagent à poursuivre leur démarche commune de sensibilisation au vol libre à proximité des ouvrages électriques aériens et d’identification des zones considérées potentiellement à risques afin de procéder à une information sur des supports tels que les cartes de vol, les sites Internet des clubs et celui du CDVL 46. Dans le Lot, Enedis exploite 9 100 kilomètres de réseau public de distribution aérien dont 3 800 kilomètres de réseau HTA (20 000 volts) essentiellement en milieu rural, et RTE exploite 341 km de réseau de transport d’électricité (63 000 V et 225 000V) aérien. Le Comité Départemental de Vol Libre du Lot (CDVL46), quant à lui, est un comité sportif dont l’objet est d’organiser, de diriger et de promouvoir les pratiques du vol libre dans le département du Lot. Il regroupe les 195 pratiquants de vol libre du Lot répartis sur 3 clubs (Cahors, Souillac et Cajarc). Rappel des risques en vol Parce que les parapentes peuvent être portés par les courants aériens, parce que des vents défavorables ou une mauvaise maîtrise technique de l’appareil peuvent faire dériver un parapente, les pratiquants de vol libre sont exposés à des risques lorsqu’ils évoluent à proximité des lignes électriques. En phase de décollage ou d’atterrissage, et plus généralement près du sol, lorsqu’un parapente s’approche trop près d’une ligne électrique ou d’un pylône, sans nécessairement le heurter, le pratiquant peut provoquer un arc électrique (appelé amorçage) et risquer une électrocution. Pour voler en parapente en toute sécurité, le pratiquant doit appliquer quelques mesures simples de prévention :

Vérifier la présence de lignes électriques avant de décoller ou atterrir,

Vérifier les vents,

Rester attentif aux distances de sécurité pendant le vol,

Maîtriser les déplacements de la voile surtout en présence de lignes électriques ou de pylônes,

Ne jamais tenter de récupérer un objet accroché à une ligne.

> www.electricite-prudence.fr

Récemment Publié

»

Saint-Denis-lès-Martel : Il se met sur le toit avec 2,41 g/l d’alcool dans le sang

Accident spectaculaire.  Le 20 septembre dernier, à 2 h, à ...

»

Beau week-end philatélie à Pinsac

Le timbre était roi.  Ce sont plus de 250 personnes qui ont pu ...

»

Cahors : « Chez Dom » a rouvert ses portes pour Dominique

La pizzéria est toujours située 176, rue de la Barre.  « Je suis ...

»

Grand Figeac : « L’Astrolabe, du réel à l’imaginaire » 

Le projet se déroule jusqu’à la fin de ...

»

Saint-Laurent-les-Tours : Deux visites spéciales à l’atelier-musée Jean-Lurçat

Elles auront lieu le dimanche 3 octobre 2021, à 15 h et à 16 h 30 ...

»

Purple Campus Cahors a fait sa rentrée 

Nouvelle formation en apprentissage et projet de recherche clinique ...

»

La Cadurcienne repart de plus belle le 10 octobre 2021

Les inscriptions sont ouvertes pour la course/marche solidaire contre ...

»

Cahors-Figeac-Biars : Appel à manifester le 5 octobre 

« Tous unis pour nos droits » est le mot d’ordre de 7 ...

»

Castelnau-Montratier : Une randonnée sur les chemins des moulins

Elle est prévue le 3 octobre (inscription avant le 29 ...