background img

Nouvel article

4746 Views

Elections législatives 2024 : Huguette Tiegna, Aurélien Pradié, RN et Front Populaire sur la ligne de départ 


Tour d’horizon avant le dépôt des candidatures. 

Après les résultats des Européennes et la dissolution de l’assemblée nationale, le coup d’envoi est donné pour de nouvelles élections législatives les dimanches 30 juin et 7 juillet 2024. On fait le point sur les forces en présence même si des surprises ne sont pas à exclure. 

Les déclarations de candidatures (articles L 154 et suivants du code électoral) doivent être déposées personnellement par le candidat ou par son remplaçant, sans qu’il soit possible de désigner un mandataire à cet effet. Les candidats sont invités à déposer leur dossier de candidature en double exemplaire dans les locaux de la préfecture du Lot sis à Cahors place Chapou, entrée rue de la Légion d’Honneur :

> pour le premier tour

du mercredi 12 juin au samedi 15 juin, de 9 h à 11 h 30 et de 14 h à 16 h 30 ; 

le dimanche 16 juin 2024, de 9 h à 11 h 30 et de 14 h à 18 h ;

> pour le second tour

le lundi 1er juillet 2024 de 14 h à 16 h 30 ;

et le mardi 2 juillet 2024 de 9 h à 11 h 30 et de 14 h à 18 h.

La réception des candidats et le traitement de leur dossier se feront uniquement en préfecture. Il n’est pas nécessaire de prendre rendez-vous.

Aucun autre mode de déclaration de candidature notamment par voie postale, par télécopie ou par message électronique n’est admis.

Toutes les informations utiles sur la constitution du dossier, et les documents, sont disponibles en ligne : https://www.lot.gouv.fr/Actions-de-l-Etat/Citoyennete-Elections/Elections/Elections-politiques/Elections-legislatives/Legislatives-2024/CANDIDATS/Declaration-de-candidatures

> Huguette Tiegna, députée sortante Renaissance de la 2ème circonscription, « repart au combat » : « La 1ère place du RN lors des élections européennes est un choc alors que nous venons de commémorer le 80ème anniversaire  de la Libération de la France. Les gens qui portent haut les valeurs de la France doivent se rassembler. Députée du Lot depuis 2017, je suis engagée, depuis le premier jour, aux côtés des Lotois pour servir notre territoire. Je serai candidate aux élections législatives pour défendre mon bilan, mes convictions et nos valeurs communes. J’invite toutes les forces de l’arc républicain attachées aux valeurs humanistes et laïques, aux valeurs du travail et du développement durable, à soutenir ma candidature pour faire barrage à l’extrême droite ! Ensemble, nous pouvons gagner ces élections si nous restons unis et solidaires. »

> Aurélien Pradié, député sortant LR, de la 1ère circonscription,  avait déjà annoncé la couleur via ses réseaux sociaux (Chers Lotois, avec vous. Plus que jamais. Pour longtemps) et une photo de la 4L de campagne. Il a clarifié les choses (candidature, RN? Eric Ciotti) ce 12 juin sur le plateau des 4 vérités : « Vous savez ce que j’admire le plus dans la vie comme dans la vie politique ? Le courage, la fidélité, la droiture. Vous savez ce que je déteste le plus dans la vie politique ? La lâcheté, la compromission, la trahison. La politique ce n’est pas qu’une affaire de tactique, de petits calculs pour sauver sa peau. La politique c’est une question d’honneur. Parce que je respecte tous les électeurs, je leur dis aujourd’hui : je ne me vendrai pas. Je ne trahirai pas. Je suis un gaulliste qui aime la France et le Lot. Et je le resterai toujours. Je ne suis ni Lepéniste, ni Mélenchoniste, ni Macroniste. Nous ne laisserons pas les Français étouffer entre ces trois impasses. C’est dans les tempêtes que se révèle la droiture d’un politique. Je le dis à tous mes collègues députés qui resteront fidèles : soyez fiers. Ensemble nous allons tenir le drapeau et retrouver la confiance des Français. Chez les gaullistes, c’est aux traîtres de partir, pas aux résistants. Nous allons résister. Et gagner. C’est à nous de convaincre les Français qui n’en peuvent plus de l’effondrement de notre pays que Marine Le Pen est une tromperie. Je respecterai chaque électeur. Et comme je l’ai toujours fait dans le Lot, j’irai convaincre chacun de faire confiance à des députés solides et courageux. Nous serons ces députés.»

> Pradié veut « sortir » Ciotti. « Tout ça excite tout le monde, et c’est bien normal. Mais tout ça fait un mal dingue à notre pays. Et si besoin, on appellera Jordan Bardella pour le sortir de son bureau… » Comme d’autres dirigeants des Républicains, le député lotois Aurélien Pradié, accompagné de Florence Portelli (maire de Taverny et vice-présidente de la région Ile-de-France) n’a pu pénétrer au siège de son parti, ce mercredi en début d’après-midi. Il a retrouvé les autres dirigeants un peu plus tard qui ont décidé lors d’un bureau politique d’exclure Eric Ciotti au lendemain de son annonce d’une alliance avec le Rassemblement national. En fin d’après-midi, le même Eric Ciotti dans un communiqué a jugé nulle et non avenue son éviction. « La réunion organisée cet après-midi a été mise en œuvre en violation flagrante de nos statuts. Aucune des décisions prises à cette réunion n’emporte de conséquence légale. Elle peut avoir des conséquences pénales. Je suis et reste le président de notre formation politique, élu par les adhérents ! »

> La mise au point de Geoffrey Cros, premier secrétaire fédéral du PS lotois : « La résistance des Lotois face à la vague RN a été la plus forte d’Occitanie. Leur score est symptomatique d’un vote par dépit ou par dégoût. Je ne crois pas en l’adhésion à leurs thèses. Mais le coup de folie supplémentaire du président de la République ne doit pas donner l’avantage à l’extrême-droite. La seule manière de contrecarrer le parti de Marine Le Pen et ses nouveaux alliés, c’est d’apporter un contre-espoir. Ce contre-espoir, c’est un projet de confiance, qui nait des presque 19% réalisés par Raphaël Glucksmann dans le Lot. Nous sommes le premier obstacle au Rassemblement National et le premier parti à gauche. Le contre-espoir ne naitra pas de ceux qui ont attaqué le travail et la retraite des Français il y a un an. Les discussions sont en cours plus que jamais avec nos partenaires de la gauche et des écologistes pour proposer une alternative crédible et rassembleuse. Mais je le dis, il y aura des lignes rouges sur lesquelles nous serons inflexibles. Les débats-mascarades, les radotages locaux, les invectives, les amorces d’antisémitisme, tout ce qui a conduit à affaiblir nos institutions ne pourra pas faire partie du pacte. Nous devons nous rassembler au-delà des appareils politiques, avec toutes celles et ceux qui n’accepteront pas de voir Jordan Bardella, gouverner la France et la représenter sur l’estrade au 14 juillet prochain. A toutes celles et tous ceux qui considèrent cela comme impensable, je dis, rejoignez-nous. Les aventures individuelles et le chacun pour soi ne sont pas à l’ordre du jour. L’enthousiasme doit chasser le rejet. Nous prendrons nos responsabilités dans la constitution d’un nouveau Front Populaire. Dans quelques jours, un rassemblement de résistance va donc naitre. Un rassemblement qui redonnera le sentiment d’être une grande nation sans briser ses valeurs républicaines et humanistes. »

> Serge Rigal, président du Département du Lot, appelle « à l’union et au rassemblement contre l’extrême droite » : « Les résultats des élections européennes viennent d’acter un score historique de l’extrême droite en France et sur le continent européen. C’est un immense choc alors même que nous célébrons le 80ème anniversaire de la Libération. Avec près de 40% des suffrages, ceux qui prospèrent sur la peur, la colère et l’exclusion sont parvenus à s’imposer. Après ces résultats terribles, je prends acte de la décision du président de la République de dissoudre l’assemblée nationale. Cette décision oblige l’ensemble des forces progressistes, sociales, citoyennes et écologistes à l’union et au rassemblement. C’est aujourd’hui le seul chemin pour ne pas laisser l’extrême droite et les populistes gagner dans notre pays et défendre nos valeurs : celles d’une France républicaine, égalitaire et fraternelle. Dans le Lot, terre d’humanisme et de résistance, les résultats des élections placent la gauche réformiste en 2ème position. C’est un signal encourageant qui démontre que rien n’est inéluctable. Dans cette campagne très brève qui s’annonce, j’appelle toutes celles et ceux qui croient en la République à se mobiliser pour la défendre et contrer ceux qui utilisent les colères et les fractures en portant un projet de repli et d’exclusion. »

> Gérard Blanchet, délégué départemental du Rassemblement National, annonce que 2 candidats seront investis : « Nous sommes la 1ère force politique du département. Les gens veulent du changement. Des électeurs de droite ou de gauche ont voté pour Jordan Bardella. Nous aurons des candidats sur les 2 circonscriptions. » 

> « Si c’est un accord de de rupture qui réponde aux besoins réels des gens, ça me convient. Je pense qu’avec Thierry Grossemy, nous sommes les candidats légitimes par rapport à nos scores lors des dernières législatives. Je me rangerai derrière l’accord mais ce serait quand même surprenant que soient désignés des candidats qui se sont présentés contre ceux de la Nupes en 2021 » explique Elsa Bougeard de la France Insoumise. Même son de cloche pour Thierry Grossemy : « L’accord politique est acté. Je respecterai les accords nationaux mais il y a des lignes à respecter. Il ne faut pas oublier ce qui s’est passé en 2022 et ce qui a permis de faire élire Huguette Tiegna. »

> Johann Vacandare, secrétaire départemental des Ecologistes du Lot : « Nous jouerons la carte de l’union, du Front Populaire. Il faut un bloc de gauche clair et précis. On doit renverser la vapeur. On veut réaffirmer nos valeurs. »

> Le PCF 46 derrière les candidats du Front Populaire : « La fédération PCF du Lot remercie les 2 656 électeurs qui ont voté pour la liste Gauche Unie pour le monde du travail conduite par Léon Deffontaines. Emmanuel Macron a décidé de dissoudre l’assemblée nationale et provoqué des élections législatives les 30 juin et 7 juillet.  L’heure est grave puisque le RN, victorieux des élections européennes, pourrait devenir majoritaire et gouverner le pays. La responsabilité du gouvernement et des gouvernements précèdents est grande dans cette montée du RN. En faisant adopter la réforme des retraites par le 49.3, en laissant se dégrader le pouvoir d’achat, les gouvernements ne répondent plus aux exigences des français. Lorsque Aurélien Pradié et Huguette Tiégna, députés sortants, votent la loi immigration, ils légitiment le discours du RN. Le 10 juin 2024, les divers partis politiques de gauche PS, PCF, Les Écologistes et LFI ont annoncé la création d’un Front Populaire ouvert au mouvement syndical et associatif. Ils présenteront une seule candidature de gauche dans chaque circonscription. En conscience, les communistes du Lot ne présenteront pas de candidats pour ces élections. Nous appelons à voter pour les candidats proposés par le Front Populaire. Il n’est pas envisageable que des candidats issus du RN soient élus et les 2 députés sortants doivent être battus. La victoire de la droite et de l’extrême droite n’est pas inéluctable. La victoire de la gauche est possible. Nous voulons bâtir ce nouveau Front Populaire avec toutes les forces engagées (PS, PCF, Les Écologistes et LFI, syndicales et associatifs) qui partagent notre ambition. »

Récemment Publié

»

Le festival de théâtre de Figeac, c’est du 20 au 28 juillet ! 

Belle édition 2024.  Que vivent les écritures du monde ! Le ...

»

Planète Lot : Mercredi, jour des enfants

Il reste des places pour 3 animations le 24 juillet 2024.  Le ...

»

Les principaux travaux à venir sur les routes départementales du Lot

Caillac et Luzech (RD 145), Castelnau-Montratier (RD 4), Lendou en ...

»

Gourdon : Cinéma en plein air à La Piscine le 30 juillet 

Séance à partir de 22 h.  Le mardi 30 juillet 2024 à partir de ...

»

Les pompiers du Lot : Décorations et promotions lors de la cérémonie du 13 juillet 

Grande journée pour les soldats du feu.  Les festivités autour ...

»

Cahors : Ce dimanche 21 juillet, revivez les bouchons de la RN 20 !

Journée festive pilotée par Cahors Auto Rétro et les Amateurs ...

»

Elom 20ce à Africajarc : « Mon travail repose sur l’intime, le spirituel et l’activisme »

Entretien avec l’artiste au rendez-vous du festival 2024 ce ...

»

Intervention de Raphaël Daubet lors du colloque sur les trains de nuit 

Le sénateur du Lot a notamment décrit les dysfonctionnements des ...

»

Vers : Concert de Tell Mama et repas brasero à « La Base » le 26 juillet 

Grande soirée à l’horizon à la guinguette de La Poêle ...

Menu Medialot