Nouvel article

540 Views

Elections européennes : Derniers échos de campagne


Le scrutin (à un seul tour) aura lieu ce dimanche 26 mai.

> En marche vers les européennes. Irène Tolleret, candidate sur la liste Renaissance (LREM-MoDem-Agir-Mouvement radical social libéral) aux élections européennes, a présenté le 18 mai 2019 à Cahors, le programme de la liste emmenée par Nathalie Loiseau, aux côtés d’élus locaux, de représentants associatifs, chefs d’entreprises et citoyens lotois.

En effet, Irène Tolleret, vigneronne et propriétaire d’un domaine en Pic Saint-Loup, maire du village de Fontanès (commune de l’Hérault) et conseillère départementale, s’est entretenue, dans un premier temps, avec la députée du Lot, Huguette Tiegna, et des agriculteurs du Lot suite aux épisodes de gel des vignes, avant de détailler avec tout le franc-parler qui la caractérise, dans le cadre d’un débat, les priorités écologiques, fiscales, sociales et migratoires que portent les candidats de la liste Renaissance. Les échanges ont porté sur les principales mesures soutenues telles que :

– l’investissement de 1000 milliards d’euros dans la transition écologique et la création de la banque pour le climat

– le refus de signer un accord de libre-échange avec des pays ne respectant pas l’accord de Paris 

– la volonté de renforcer la souveraineté européenne en allant vers une armée commune 

– la taxation européenne unifiée pour les géants du numérique ;

– la construction d’une politique européenne de l’asile et la sauvegarde de l’espace Schengen ;

– la mise en œuvre du « Pacte Simone Veil » pour tirer les droits des femmes vers le haut, partout en Europe

– l’ouverture du programme Erasmus à tous, des collégiens aux apprentis, et la multiplication de son budget par 3.

« Pour le développement de nos départements ruraux, la coopération européenne est vitale. Je prends l’exemple du « Rocamadour » qui fait partie des plus anciens produits des Causses du Quercy. Désormais, avec son Appellation d’Origine Protégée, il passe les frontières et s’exporte jusqu’aux Etats-Unis ! Pour répondre à une demande accrue, la société des Fermiers de Rocamadour a largement agrandi son établissement grâce au soutien de l’Union européenne. Le Pays de Figeac, pour son projet de développement d’une offre de soin adaptée, innovante et connectée a reçu plus de 200 000 euros. Enfin à Cahors, avec le soutien des fonds européens, une propriété municipale va devenir le bâtiment « témoin » d’une réhabilitation énergétique respectueuse du patrimoine. Mis en œuvre, le projet Renaissance est le seul qui donnera à l’Europe les moyens de continuer d’agir tant globalement que localement » a souligné Huguette Tiegna.

article

> Brigitte Rivière et Aurélien Pradié (Les Républicains) appellent à voter François-Xavier Bellamy : 

« Dimanche prochain, nous allons élire nos député européens. Nous arrivons au terme d’une magnifique campagne dont nous sortons unis et plus forts. Incontestablement, quelque chose s’est passé que nous attendions tous.Nous avons renoué avec la formidable histoire de la droite et du centre rassemblés.Nous avons retrouvé le dynamisme et l’envie. Merci à Laurent Wauquiez d’avoir fait le pari fou de choisir François-Xavier Bellamy à la tête de notre liste des Républicains et plus encore merci à notre candidat d’avoir relevé ce défi incroyable de nous sortir de ce désespoir politique dans lequel nous nous trouvions, de défendre nos idées et nos valeurs avec conviction, fermeté et humilité  ,de savoir écouter, d’avoir une vision sereine et apaisée de la politique, de nous en avoir proposé l’expression  dans ce qu’elle a de plus noble, celle qui nous amène à réfléchir et qui nous grandit. Durant toute cette campagne, j’ai vu  dans vos yeux l’espoir et la confiance renaître. Il reste 5 jours pour penser l’Europe autrement, pour une Europe forte qui rayonne dans le Monde, 5 jours pour faire mentir les sondages, 5 jours pour refonder l’Europe et Rétablir la France. Le 26 mai, soyez fiers de notre projet, de ce que nous sommes , de ce que vous êtes, votez, votez pour la seule alternative crédible,  votez Les Républicains, votez François-Xavier Bellamy. »

> Michel Roumégoux, ancien député maire de Cahors, votera pour les Européens : « On connaissait le n’importe quoi politique, économique, voici le n’importe quoi scientifique « anti vaccin » selon Le Boucher (les Echos), et j’ajouterai anti européen. « C’est la déraison qui l’emporte” pour l’un comme pour l’autre. Bien manipulés par certains médias, par les réseaux sociaux, à défaut de se donner le temps de réfléchir et de se forger une conviction raisonnée et rationnelle, 50% des Français croient que le vaccin est pire que le mal (contre toute évidence 300% d’augmentation de cas de rougeole et beaucoup de morts), plus de 50% des Anglais ont cru au Brexit, le temps de l’élection (!), et combien de Français bien désinformés vont voter contre Macron, ou contre l’Europe, alors que le sujet n’est ni l’un ni l’autre. La seule question est : qui va le mieux défendre les intérêts Français dans l’Europe, certes imparfaite (mais perfectible), qui existera encore et pour longtemps après le 26 mai (il ne reste que 2 listes contre l’Euro !) ?. Les anti européens clairement affichés ou pire dissimulés dont certains admiratifs, font le jeu de Poutine, Xi Jinping, Trump, dont on a bien compris qu’ils privilégiaient leurs intérêts contre le notre. Que pèse un Etat isolé face à ces impérialismes XXL? Occupons nous, nous aussi, de nos intérêts, en envoyant des élus Européens convaincus (mais ni intégristes ni irréalistes), motivés, présents (pour réequilibrer les fonds : à ce jour  les équipements routiers et urbains sont plus avancés au Portugal, en Espagne qu’en France…) et capables de faire évoluer l’Europe (fin de l’unanimité…) vers une concurrence plus loyale entre les Etats (harmonisations…). Méfions nous des « anti » qui promeuvent l’Europe des Nations, c’est celle imparfaite qui dirige aujourd’hui (via les chefs d’Etats) plus que la technocratie. Il n’y a pas d’autres choix que construire des consensus avec des pays, qui eux plus vertueux, ont su faire les réformes nécessaires ! Ne devant rien à aucun parti, je voterai pour les Européens, ni pour les inconditionnels ni, et surtout pas, pour les anti. Tous les espoirs sont permis, croyons en nous et en l’Europe. Réfléchissez, votez. »

> Pour Emmanuel Crenne, conseiller régional (ex RN), « l’heure est grave » : « Après plusieurs semaines de campagne électorale, le temps est venu pour nos concitoyens de choisir. Ce choix est simple : la disparition de la France ou l’affirmation de sa souveraineté. Le clivage droite gauche a en effet disparu et les partis politiques traditionnels très affaiblis font face à leur extinction. Immigration, islamisation, ultralibéralisme, déracinement culturel et sociétal, et instauration d’un pouvoir mondial sans contrôle du peuple, voilà le modèle auquel aspirent Monsieur Macron et sa clique, qui ne se cachent même pas de vouloir transférer le reste de notre souveraineté à l’Union Européenne. Le grand remplacement de notre peuple est « En Marche » et doit maintenant s’étendre à tous les aspects de ce qui a fait la France, de son économie, de sa culture et de son histoire millénaire. Une utopie folle et destructrice qui ne produira rien d’autre qu’un désastre dont nous ressentons déjà les premiers effets. L’heure est grave et le moment historique. J’appelle donc nos concitoyens à faire barrage à ce projet délirant par tous les moyens en votant pour la liste qui aura le plus de chance de gagner. Ce n’est plus une question de personnes ou de préférence personnelle sur tel ou tel thème. Cessons de pinailler et de nous diviser. La Nation est en danger. Le 26 mai 2018, votons donc tous Rassemblement National ! »

> « La lettre ouverte à une amie qui ne sait pas si elle va voter » de Pierre Dufour, paysan militant, ancien candidat aux législatives LFI: « Une amie m’interpelle : je ne sais pas si je vais voter pour la France Insoumise, je ne sais même pas si je vais voter. Avec toutes ces listes, avec un sentiment de rouleau compresseur du capitalisme ultralibéral et d’incapacité des partis traditionnels à construire une alternative palpable, avec le sentiment que tout ce système est complètement verrouillé et qu’il faut tout changer, voter a-t-il encore un sens ? Ce soir, je rentre de distribuer des tracts dans les HLM de Cahors : Terre Rouge et Sainte Valérie. « Mélenchon, lui il a la gueule pour parler ! » « Et Manon, je l’ai entendu ce matin sur RMC, elle à la niack ». Ici personne ne se pose de questions. Il y a même Nassim qui appelle à l’interphone «  c’est le petit nassim »(il a 20 ans, mais c’est toujours le petit Nassim…) pour que je puisse entrer dans le hall de l’immeuble distribuer les tracts. Une dame me raconte qu’elle fait des ménages et qu’à chaque appel d’offre, la boite réduit le personnel, réduit les produits et qu’au final il faut faire toujours plus en moins de temps pour 800 euros par mois et vivre dans un HLM quand d’autres vivent dans des châteaux, avec des millions. Avec en plus la prime à l’emploi qui diminue quand on fait moins d’heures au lieu de compenser la perte de revenu. Un homme me parle du service public et me dit qu’il travaille en EHPAD. Bien sûr, il connaît Anne-Sophie Pelletier, 117 jours de grève à l’EHPAD des Opalines et la victoire au bout, tu penses bien qu’il la connait! C’est simple, ils iront tous voter pour résister à cette caste des riches qui nous exploitent, en France comme en Europe. Résister au rouleau compresseur et dire merde à Macron, à Juncker, à Bernard Arnaud et au Medef. Dire haut et fort qu’on a tous le droit de vivre dignement de notre métier. Pas de tergiversation sur l’union impossible de la gauche, pas de question sur plan A, plan B, sortir de l’europe ou pas  Ils iront voter pour ceux qui les défendent : Jean-Luc et sa grande gueule, Manon et son caractère, François Ruffin, Anne Sophie Pelletier. Alors oui, la gauche est éparpillée et nous rêvons tous d’une grande alliance de tous ceux, défenseurs du service public et des droits sociaux, qui se sont opposés au traité constitutionnel. Sauf que nous savons que cette élection est proportionnelle et que le jeu politique veut que chacun se compte pour préparer les accords pour les municipales où les ennemis d’hier, sociaux libéraux, verts et communistes passeront leurs différends pour garder leurs mandats. Alors oui, cela fait des années que nous nous battons contre des moulins à vent et que l’on voit se déconstruire ce que nous avons obtenu par le passé sur la protection sociale, sur les retraites et le temps de travail, que nous voyons se déconstruire le service public partout sur tout le territoire, sans voir le bout du tunnel. Mais refuser de voter et affaiblir l’opposition reviendrait à donner un blanc-seing à Macron et à ouvrir tout grand la porte à l’ultralibéralisme. Après la « renaissance », bientôt le féodalisme ! Quant à voter pour une des 34 listes alternatives et construire un mouvement fort à partir de thématiques particulières, toutes légitimes certes, je n’y vois qu’un affaiblissement des forces réelles d’opposition et qu’un risque de perdre des voix précieuses pour porter des députés de combat à l’assemblée européenne. (je rappelle que toute liste faisant moins de 5 % ne disposera pas de sièges…) Dans ce contexte,  où il n’y a qu’un tour, ce qui compte c’est d’élire le plus de députés d’opposition pour porter la contestation à l’assemblée européenne et construire une autre Europe, démocratique, écologique et sociale. Alors oui, Jean-Luc Mélenchon a un caractère de cochon, il fait chier à péter les plombs (même si ses coups de gueule me font beaucoup de bien !) et le fonctionnement de la France insoumise est loin d’être parfait. Mais c’est Manon Aubry qui sera élue, avec sa jeunesse et la vie devant elle. Et c’est de cette jeunesse, avec sa liberté,  dont nous avons besoin pour pousser les anciens pris dans le vieux système et bâtir sur de nouvelles bases. Voilà pourquoi j’irai voter pour Manon Aubry et pour la liste France insoumise :

Pour barrer la route à Macron, ici, à Bruxelles, au G7 et ailleurs où se décide notre avenir,

Pour porter l’urgence écologie au plus haut niveau et barrer la route à Bayer, Total et tous les autres,

Pour construire une opposition forte, renouvelée avec Manon, Adrien (Quatennens), François (Ruffin) et tous les autres, insoumis, lanceurs d’alertes, militants et citoyens.

Pour construire une opposition européenne forte avec nos amis européens, espagnols, portugais, danois…qui servira de base pour porter de nouveaux rapports mondiaux entre tous les peuples.

Voilà pourquoi j’appelle mes ami-es à aller voter pour porter le maximum de députés de combat au parlement européens, députés qui porteront haut et fort au parlement tous les combats que nous menons au quotidien.

En 1867, Marx a écrit, dans Le Capital, section industrie et agriculture, « La production capitaliste ne développe donc la technique et la combinaison du procès de production sociale qu’en épuisant en même temps les deux sources d’où jaillit toute richesse : la terre et le travailleur. » Actualisé par les gilets jaunes, cela donne : « Fin du monde et fin de mois : même responsable, même combat ! »

Récemment Publié

»

Rugby : Gramat gagne à Souillac

Les Rouge et Bleu ont effacé leur faux pas à domicile. Joli coup de ...

»

Rugby : Le COC se refait la cerise

Victoire bonifiée des Castelnaudais. Le COC a retrouvé de sa ...

»

Rugby : Gourdon XV confirme

Les Bourians ont enchaîné face à Lauzerte. Les Rouge et Blanc ont ...

»

Rugby : Le GSF remporte le derby !

Les Rouge et Noir l’ont emporté d’un point ! Le GSF a remporté ...

»

Carreau réussi pour l’équipe 2 de la Pétanque Cadurcienne

Elle recevait au boulodrome ce dimanche. L’équipe 2 de la ...

»

Le Dougby, le doudou du rugby, est de retour pour les petits lotois !

Tous les enfants nés dans le Lot pendant la période de la Coupe du ...

»

Cruel scénario pour Cahors Rugby

Les Ciel et Blanc ont perdu à Rieumes.  On a bien cru à une ...

»

Retour sur le mouvement de grève à Enedis contre le projet Hercule

Une délégation FO-CGT a été reçue en préfecture le 19 ...

»

Lalbenque : Le Collectif de parents mobilisés pour le retour des accompagnateurs dans les transports scolaires interpelle les élus

Le dossier refait surface. Le Collectif de parents mobilisés pour ...

Menu Medialot