background img

Nouvel article

2277 Views

Des étudiants de la Sorbonne se penchent sur l’élevage de la brebis Causses du Lot


Des propositions d’actions ont été proposées. 

Le Parc Naturel Régional des Causses du Quercy et Ovilot, organisme de sélection de la race caussenarde, travaillent depuis deux ans sur la valorisation de la brebis Causses du Lot sur le territoire. Le contexte économique et social est en effet morose : le nombre de têtes de Causses du Lot diminue chaque année sur le territoire, plus de 50% des agriculteurs vont partir à la retraite dans les 10 prochaines années et la filière ovine française cherche 10 000 bergers à installer d’ici 2029.

Pour autant, l’élevage ovin est essentiel pour l’économie des Causses du Quercy et participe à l’attractivité du territoire sur les plan écologique et touristique : source de revenus pour les éleveurs, il crée des paysages ouverts et attractifs et le pâturage des animaux permet de lutter contre le risque incendie et de préserver les pelouses sèches calcaires.

Lauréats de l’Appel à projet Territoire à Agriculture Positive lancé par la Fondation Avril en 2019, le Parc et Ovilot travaillent donc notamment sur la valorisation du métier d’éleveur ovin. En 2021, ils ont accueilli un groupe d’étudiants du Master BIOTERRE de l’Université Paris 1 Panthéon-La Sorbonne en leur proposant de conduire une étude sur les conditions et les moyens de relancer la filière Causses du Lot à partir des dires d’acteurs de la filière ovine, mais aussi hors filière, impliqués dans la vie du territoire : professionnels, commerçants, élus, acteurs du tourisme, de la gastronomie et de la culture, associations, habitants… 90 entretiens ont ainsi été réalisés.

Ce lundi 21 février, la salle de la Grange à Soulomès les accueillait pour une restitution de leur travail devant des éleveurs, des transformateurs, des élus…  Dans un premier temps, les étudiants ont fait état des forces et faiblesses de la brebis ressource et brebis patrimoine, au travers de la perception qu’en avaient les personnes interrogées. Fort de ce diagnostic et des enjeux à relever, ils ont dans un second temps proposé au Parc et à Ovilot, et plus largement à leurs partenaires, cinq familles d’actions concernant : l’évolution des modèles agricoles, la recherche de diversifications de la production, le besoin de formations des éleveurs, la mise en réseau des acteurs et l’implication des institutions.

Ce panorama a pu être débattu par l’ensemble des participants qui ont relevé la qualité du travail fourni. Les éleveurs ont partagé leur besoin de travailler avec l’ensemble des institutions du territoire, organisations agricoles bien sûr mais aussi collectivités ou Offices de tourisme. Il est apparu nécessaire de ne pas opposer les types d’élevage entre-eux mais au contraire de jouer de leur complémentarité (système coopératif, vente directe…).  Le sujet de l’installation est revenu à plusieurs reprises comme un enjeu majeur pour la filière et pour le territoire.

Ces propositions d’actions des étudiants vont inspirer la suite du programme que Catherine Marlas, présidente du Parc et Pierre Fouché, président d’Ovilot, ont rappelée en conclusion : la recherche d’une plus grande valeur ajoutée pour les élevages, la création de nouveaux produits séduisant de nouveaux consommateurs et l’accueil de nouveaux éleveurs de brebis Causses du Lot sur le territoire. 

Photo DR

Récemment Publié

»

Rugby : Gourdon XV face à Montredon ce dimanche en quart de finale du Challenge Occitanie 

La rencontre se jouera à Nègrepelisse.  Les Rouge et Blanc ...

»

Floressas : Les vins d’Espagne à l’honneur le 26 avril au restaurant l’Holodeck 

Invitation au voyage.  En plus des propositions gastronomiques du ...

»

Rugby : Saint-Céré joue à Cahors ce dimanche en quart de finale d’Occitanie 

Les Sang et Or affrontent Bressols.  C’est au stade Lucien ...

»

Cahors : Retour des colis d’été à Coliviandes à partir du 16 avril 

Mardi changement de carte. Le soleil arrive et les barbecues, ...

»

La nouvelle Convention Territoriale Globale du Causse de Labastide-Murat prête à entrer en action

Elle est le fruit d’un travail collectif.  La Convention ...

»

Planète Lot : Des activités vacances pour les enfants

2 ateliers ont au programme le 17 avril 2024.  Que faire avec les ...

»

Sibelle, de la taxe lapin à la transhumance en passant par le carnet découvert à Cahors 

Chaque samedi, l’actualité lotoise vue par Philippe Mellet et ...

»

Chambre de métiers et de l’artisanat du Lot : Médailles du travail pour Dominique Campergue et Caroline Bousquet 

Ils ont été décorés par la préfète du Lot, Claire ...

»

Le Grand Cahors intègre le Groupement d’Intérêt Public (GIP) « Ma santé, Ma Région »

Le projet est d’embaucher des médecins généralistes dans ...

Menu Medialot