background img

Nouvel article

3857 Views

Département du Lot : Lot Solaire, « une mesure phare » pour installer des panneaux photovoltaïques au programme de la séance


Le budget était à l’ordre du jour ce 6 février. Une motion contre le projet de parc photovoltaïque à Tour-de-Faure a également été votée. 

Deux jours. Le budget du Département du Lot qui s’élève à 282,2 millions d’euros est au menu de la séance du Conseil départemental des 6 et 7 février 2023.

« Il faut en finir avec la souffrance, l’indignité et l’exclusion. Désormais, nous mettrons l’homme à l’abri du besoin. Nous ferons de la retraite non plus une antichambre de la mort mais une nouvelle étape de la vie. » 

Dans son discours, Serge Rigal, président du Département, a d’abord cité Ambroise Croizat, avant de livrer une charge contre la réforme des retraites appelant au retrait de « cette réforme injuste et injustifiée » afin de se concentrer sur les vrais enjeux : 

– l’emploi et l’employabilité des personnes en fin de carrière, ce qui permettrait d’ailleurs pour certains de ne pas être contraints de recourir au RSA, 

– autre sujet, comment alléger la pénibilité de certains métiers, mieux la reconnaître et penser des passerelles vers d’autres emplois quand on ne peut plus assumer certaines tâches. Porter ces orientations faciliterait, à terme, le bien vieillir en bonne santé, préviendrait la perte d’autonomie et génèrerait des économies de prise en charge de la dépendance,

– enfin penser le travail, c’est ne pas éluder la question de l’égalité femme-homme, côté salaire ou côté continuité de carrière, dont nous verrons tout à l’heure dans le rapport sur le sujet que notre institution est exemplaire. »

Le dispositif Lot Solaire, « mesure phare de ce budget », a ensuite été voté. Il sera lancé le 20 février prochain. «Lot Solaire c’est la nouvelle aide du Département pour aider tous les propriétaires du Lot à installer soit des panneaux photovoltaïques pour de l’autoconsommation, soit un chauffe-eau solaire.Modulée en fonction des ressources, pouvant aller jusqu’à 5000 euros, elle permettra à chacun de réduire sa facture d’énergie ! C’est un engagement inédit et sans précédent de la part du Département du Lot, pour lequel nous investissons 1 million d’euros en 2023 et qui aura des retombées économiques locales puisque les travaux devront être fait par des artisans labellisés «Lot Solaire », signataires d’une charte mise en place en partenariat avec la Chambre de métiers et de l’artisanat du Lot » a expliqué le président de l’assemblée départementale. Et de conclure : « Lot Solaire, ce sont des petits ruisseaux qui, cumulés, feront de belles et grandes rivières, gagnantes pour le portefeuille des lotois, et gagnantes pour le mix énergétique global qui permettra de diminuer le recours aux énergies fossiles. » Le budget se poursuit ce 7 février. 

> Renseignements sur Lot Solaire : 05 65 53 40 00 ou lot.solaire@lot.fr 

> « Je tiens donc à  dire avec solennité, le Département du Lot n’est pas le terrain de jeu d’investisseurs qui se découvrent une conscience écologique lorsqu’il s’agit de faire des profits et du greenwashing de leurs activités.  Encore une fois, les marchands de soleil » n’ont rien à faire au cœur de nos paysages protégés, alors même qu’il existe tant de surfaces déjà artificialisées et dégradées qui pourraient accueillir des projets de centrales photovoltaïques » a rappelé Serge Rigal avant le vote par les Conseillers départementaux (deux votes contre) d’une motion contre le projet de parc photovoltaïque mené porté par la société Total Quadran situé sur la commune de Tour-de-Faure : Construire un Lot à énergie positive est un engagement central que les conseillers départementaux ont inscrit dans leur projet de mandat intitulé Lot A Venir (2021-2028). Conformément à la « stratégie pour le Lot en matière de transition énergétique » adoptée par l’Assemblée départementale le 14 décembre 2020, cela implique que nous parvenions à horizon 2050 à baisser de 40% notre consommation d’énergie mais aussi à multiplier par deux notre production d’énergie renouvelable. Aussi, le Département s’engage fortement en faveur du développement des énergies renouvelables, et notamment en faveur de l’énergie photovoltaïque. En effet, nous avons choisi de soutenir des projets d’envergure à travers la société d’économie mixte Lot Energies nouvelles au capital de laquelle nous avons décidé au printemps 2022 de participer à hauteur de 540 000 euros. L’assemblée départementale a également validé lors de la séance du 12 décembre dernier le principe d’une participation financière du Département aux petits projets citoyens de production d’énergie renouvelable par l’achat de parts au capital à hauteur de 10 % du coût total d’investissement. Enfin, ce 6 février 2023, les conseillers départementaux ont approuvé la création d’un nouveau dispositif d’aide au financement des projets de production solaire des particuliers. Néanmoins, à l’instar des élus du Parc naturel régional des Causses du Quercy, les conseillers départementaux affirment clairement leur opposition au projet de parc photovoltaïque de 19 hectares situé sur la commune de Tour-de-Faure. Afin d’encadrer le développement des projets d’énergies renouvelables, les élus du Département ont adopté à l’unanimité le 14 décembre 2020 une charte départementale pour le développement des énergies renouvelables, laquelle contient un volet consacré au photovoltaïque. Nous, conseillers départementaux, déclarons ne soutenir que les projets s’inscrivant dans le cadre de ce document stratégique. En effet, cette charte, également co-signée par de nombreux acteurs – communautés de communes, Parc naturel régional des Causses du Quercy, le syndicat Territoire d’Énergie Lot, le Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement (CAUE) du Lot, le SYDED du Lot et la Préfecture du Lot – énonce un certain nombre de critères dont le respect est fondamental pour éviter que l’opportunité que constitue le développement des énergies renouvelables ne soit synonyme de développement anarchique et ignorant des autres enjeux à prendre en considération. Cette charte indique notamment qu’il est nécessaire de prendre en compte les enjeux naturels et paysagers, de sécuriser les retombées pour l’économie du territoire et de rechercher l’adhésion en impliquant les citoyens. Enfin, et peut-être surtout, concernant le photovoltaïque, elle précise qu’il convient de privilégier d’abord l’installation de panneaux sur des terres déjà artificialisées ou dégradées. Aucun de ces aspects ne semble avoir été pris en compte dans le cas du projet porté par la société Total Quadran. 8 ha de bois et 11 ha de pelouses sèches, véritable réservoir de biodiversité, sont menacés – si ce n’est davantage car la faible rentabilité économique de ce parc qui devra être raccordé au poste-source de Cajarc, soit à 18,5 km, laisse présager d’autres projets similaires entre Tour-de-Faure et Cajarc. Les acteurs locaux n’ont par ailleurs pas été associés et le bénéfice économique pour le territoire sera pratiquement nul – le projet n’aura aucun effet positif sur la facture énergétique des habitants. Enfin, force est de constater que les conséquences paysagères n’ont absolument pas été considérées puisque ces 19 ha de panneaux photovoltaïques seraient situés en plein cœur du Parc naturel régional et à proximité de Saint-Cirq-Lapopie, site touristique international. Par conséquent, nous nous opposons fermement au projet de parc photovoltaïque sur la commune de Tour-de-Faure, à l’antipode de la vision que nous défendons : celle de projets du territoire, par le territoire et pour le territoire ».

> La réaction de Serge Rigal après les séismes en Turquie et en Syrie : « Au nom du Département du Lot je tiens à exprimer ma profonde tristesse et ma solidarité envers les familles endeuillées, les blessés et toutes les victimes des deux séismes qui ont frappé ce jour le sud-est de la #urquie et le nord de la Syrie. A cette heure, les conséquences de ces tremblements de terre sont d’ores et déjà terribles et le bilan humain provisoire s’annonce malheureusement très lourd avec plus de 2600 morts, plus de 12 000 blessés, sans parler des répercussions matérielles avec près de 3000 immeubles et bâtiments d’habitation qui se sont effondrés, des villes et villages détruits, et une économie ruinée. Dans ce drame qui nous attriste, je proposerai au vote des élus du Département du Lot réunis demain 7 février en session budgétaire un soutien humanitaire de 50 000 euros qui permettra de venir porter secours aux populations touchées par cette catastrophe. »

Récemment Publié

»

Une journée dédiée au vélo ce samedi à Lalbenque   

Réunion publique, randonnée VTT, animations (parcours à bosses, ...

»

Lot : Le comité départemental loup renforce le dispositif suite à 2 attaques sur des brebis

Le point sur la situation.  Le comité départemental « Loup et ...

»

Cahors : Rencontre avec Rémi Branco à la librairie Calligramme ce 30 mai 

Il présentera ce jeudi, à 19 h, son livre « Loin des villes, ...

»

Pradines : L’ensemble vocal Voce d’Olt en concert ce samedi 

Il aura lieu en l’église Saint-Martial, à 17 ...

»

Lot Of Saveurs : Guillaume Gomez parrain d’une édition 2024 qui fait le plein de nouveautés 

Les incontournables sont également au menu.  Guillaume Gomez, ...

»

Joli mois de mai pour Cahors Natation

Jeunes et moins jeunes ont brillé.  Les championnats de France de ...

»

Cahors : L’univers de Patrick Loste à découvrir à la Maison Lagrive 

Exposition jusqu’au 30 juin 2024.  La Maison Lagrive, Showroom ...

»

Deux animations gratuites au sein de l’espace naturel sensible de Floirac

Pour participer, il suffit de s’inscrire sur la page Planète ...

»

Cauvaldor organise une journée inédite dédiée à la santé

Retour sur l’évènement.  Vendredi 24 mai 2024, le lycée de ...

Menu Medialot