background img

Nouvel article

848 Views

Département du Lot : 700 000 euros d’aides votées en faveur des agriculteurs, du spectacle vivant, des résidences autonomies et des services d’aides à domicile


Une motion en faveur de la qualité du service sur les lignes ferroviaires Paris-Toulouse et Paris-Rodez a également été adoptée.

La séance de l’assemblée départementale a eu lieu ce 31 mai. La dernière du mandat avant les élections départementales des 20 et 27 juin prochain. Dans son discours d’ouverture, Serge Rigal, président du Département, a fait part de son « émotion et de sa satisfaction ». « Je ne vais pas faire ici le bilan de notre mandat. Mais en lisant le rapport d’activité qui vous est présenté aujourd’hui, vous aurez constaté, comme moi, avec plaisir, que nous avons non seulement tenu nos engagements, mais que nous avons aussi réussi à surmonter l’immense et l’inattendu obstacle Covid qui s’est mis en travers de notre chemin il y a un peu plus d’un an. Même si notre département ne s’est pas retrouvé dans l’œil du cyclone, n’oublions pas que le virus à fait près de 100 morts dans le Lot. Le Covid ne doit pas se résumer à des chiffres froids. Chacun de ces décès a été un drame familial. Ne l’oublions jamais. Et restons très vigilants. Depuis mars 2020 nous n’avons cessé de prendre soin des Lotoises et des Lotois. Que ce soit dans la fabrication et la diffusion de masques pour toute la population, que ce soit pour atténuer les effets douloureux sur les entreprises ou pour valoriser financièrement les salariés au service des personnes les plus vulnérables : le Département n’a cessé de répondre présent. En interne, notre administration, de façon exemplaire, s’est adaptée en un temps record afin de maintenir le lien avec les usagers. Prendre soin des Lotoises et des Lotois. Voici ce qui nous a tous mobilisés durant ces 6 années. Et ce n’est pas un hasard si, aujourd’hui, un certain nombre des rapports qui vous sont soumis s’inscrivent dans l’attention que nous portons à nos concitoyens. Là encore, je ne citerai que quelques exemples :

– La compensation financière par le Département pour des établissements et services sociaux et médico-sociaux, qui se concrétise par une enveloppe de plus de 200 000 euros destinée aux résidences autonomies et aux services d’aides à domicile,

– La mise en place d’un dispositif de soutien aux agriculteurs impactés par le gel de printemps qui s’appuiera sur une enveloppe de 300 000 euros,

– La mise en place d’un dispositif de soutien aux spectacles vivants auquel je vous proposerai de consacrer 200 000 euros » a-t-il déclaré.

Des délibérations qui ont été votées à l’unanimité. Et l’homme fort du Département de conclure : « Nous nous étions engagés en début de mandat à diminuer nettement l’endettement. Nous l’avons fait et ce malgré la crise et malgré la perte totale de notre autonomie financière imposée par le gouvernement. Ce qui ne sera probablement pas sans conséquences pour les années à venir. Il y a là matière à s’inquiéter. Enfin, je voulais remercier et souhaiter le meilleur aux élus qui ont décidé de ne pas se représenter et bonne chance à celles et ceux qui s’engagent dans cette campagne électorale. Plus largement, bonne chance à toutes les candidates et tous les candidats lotois qui se lancent dans ce combat démocratique. J’invite chacun d’eux à motiver nos concitoyens pour aller voter les 20 et 27 juin. Faisons vivre notre démocratie !  Votons. Votons. Votons ! »

> La charte départementale pour le développement des projets d’énergie renouvelable était au menu avec plusieurs axes définis :

– hydroélectricité : « étudier le potentiel de développement de la productivité des centrales existantes mais également d’identifier le potentiel d’équipement de nouveaux sites. Un travail est à engager en lien avec les syndicats mixtes de bassin de la Dordogne et du Lot, mais l’étude de ce potentiel pourrait être lancée et pilotée par le Département. »

– bois énergie : « définir avec l’appui du SYDED une feuille de route en matière de renforcement d’équipements existants ou de création de nouveaux projets. »

– méthanisation afin de « mieux connaître et comprendre les procédés de production de cette énergie, l’adaptation de ce type de production aux spécificités du sol karstique lotois, de confronter les débouchés énergétiques et les gisements locaux en matière organique. »

> Une motion en faveur de la qualité du service sur les lignes ferroviaires Paris-Toulouse et Paris-Rodez a également été votée à l’unanimité par l’assemblée : « Les conseillers départementaux se réjouissent de l’effectivité de la régénération de la ligne Paris – Orléans – Limoges – Toulouse, ligne trop longtemps délaissée.  Cela constitue un signe fort pour les territoires traversés par la ligne. Toutefois, la durée conséquente des travaux programmés par SNCF Réseau (2015-2025), associée à une organisation et une planification impactant lourdement la desserte de la ligne, avec notamment un abandon des dessertes des trains de nuit, pose inévitablement des interrogations. Si l’absolue nécessité de ces travaux n’est plus en débat aujourd’hui, les conseillers départementaux déplorent le lourd tribut engendré par leur réalisation, avec :   

– Une interruption des circulations nocturnes sur une large période de l’année et une interruption de plusieurs heures sur des plages horaires diurnes, pénalisant fortement les dessertes.

– La réduction significative des dessertes de l’Intercités de nuit Paris-Toulouse en gares de Souillac, Gourdon et Caussade, en semaine, du lundi au jeudi inclus, pourtant dénoncée à maintes reprises 

– Le détournement pratiquement permanent de ce train de nuit « l’Occitan »   Paris-Toulouse, depuis plusieurs mois, par Bordeaux, qui pénalise les gares précitées ainsi que la gare de la ville-préfecture du Lot :  Cahors

– L’impossibilité des voyageurs à descendre ou monter dans le train de nuit en gare de Brive-la-Gaillarde alors que le train y stationne près de 45 minutes …

– L’impossibilité pour les voyageurs au départ de Toulouse à 22h 40 (ex Occitan), par le train de nuit pour Paris, de descendre à Montauban, Caussade, Cahors, Gourdon et Souillac,

Pourtant, ces travaux pourraient raisonnablement s’effectuer sans pénaliser aussi lourdement notre desserte ferroviaire. En effet, cet axe est techniquement équipé pour bénéficier de l’exécution des travaux sur une seule voie afin de libérer l’autre pour les circulations. Concernant la ligne Paris-Figeac-Capdenac-Rodez, les conseillers départementaux dénoncent également le remplacement du train de nuit, pour travaux, par un bus sur la totalité du parcours – soit 700 km ! –  jusqu’au 24 juillet. Rappelons par ailleurs que les conditions de circulation sur cette ligne se sont fortement détériorées ces dernières années, avec des équipements à bout de souffle. En cette période estivale et de sortie de crise, et alors même que l’Etat comme les citoyens considèrent que le train constitue l’avenir des mobilités écologiquement exemplaires, les conseillers départementaux rappellent l’importance fondamentale de ce service public pour l’économie lotoise, l’environnement et les solidarités. Aussi, l’ensemble des élus départementaux réunis en séance du conseil départemental ce lundi 31 mai 2021 demandent :

– Une reconsidération de l’organisation et de la planification des travaux de la régénération de la ligne Paris – Orléans – Limoges – Toulouse, permettant une desserte du Lot diurne et nocturne plus préservée, sur la durée des interventions

– Et ce faisant, un rétablissement de la circulation habituelle (sans détournement) et de l’offre de destinations aux voyageurs des trains de nuit, desservant d’une part, quotidiennement Cahors-Gourdon-Souillac sur l’axe Paris-Toulouse, et d’autre part, Saint-Denis-près-Martel, Rocamadour-Padirac, Gramat, Assier, Figeac-Capdenac sur l’axe Paris-Rodez.

Photo archives

Récemment Publié

»

Cahors : La vidéo tournée par Ren’Art sur le pont Valentré sera diffusée le 16 juin

A découvrir ce mercredi sur les réseaux sociaux de l’association ...

»

Tennis Club de Cahors : De la chaleur et des matchs au programme de ce week-end !

Retour à la compétition. La chaleur était au rendez-vous ce ...

»

Les pompiers du Lot : Formation incendie près de Cahors

17 personnels y ont participé. Les pompiers du Lot comptent dans ...

»

Elections départementales 2021 : « Un Territoire d’avenir ensemble » en visite sur un site de reboisement labellisé bas-carbone à Gramat

L’équipe est sur le terrain. Huguette Tiegna, Michel Sylvestre, ...

»

L’association pour la Voie Verte en vallée du Lot rappelle « l’importance du projet pour le territoire »

Un stand trônait sur le parvis de l’hôtel de ville de ...

»

Elections départementales 2021 : Le Printemps Lotois Gramatois lance un appel à un débat public entre les candidats

L’invitation a été lancée. Frédéric Briesmalien et Claudine ...

»

Semaine nationale de l’artisanat : Zoom sur 5 entreprises

Serge Crabié et une délégation consulaire étaient sur le ...

»

Elections départementales 2021 : « Malgré tout, inquiétude sur l’hôpital de Gramat » dénonce l’équipe du « Lot en commun »

Communiqué des candidats : Caroline Mey-Fau, Freddy Terlizzi, ...

»

Cahors et l’aéronautique ? Pour les historiens, « c’est une blague ! »

Où il est question du #Lot et des #Lotois sur les réseaux ...