background img

Nouvel article

2927 Views

De la peste à Cahors en 1453 aux truffes de Lalbenque en 2020


Où il est question du #Lot et des #Lotois sur les réseaux sociaux.

– Un brin d’humour (noir) pour commencer. Vous vous souvenez que dimanche dernier, nous évoquions des cartographies liées aux mots d’usage courant qui varient selon les régions. Pas surprenant dès lors que l’on ait repéré cette semaine des variantes suggérant que dans la majeure partie du pays, les amateurs de pain au chocolat devaient combattre le coronavirus mais que dans le quart sud-ouest, au pays de la chocolatine, ce même virus était dénommé « coronatine ». A voir sur ce compte Twitter, par exemple.

– Toujours à propos de cette terrible actualité, nous avons lu ce post avec intérêt sur le compte Facebook de l’historien lotois et grand médiéviste Patrice Foissac. Il reprend des mesures édictées en 1533 sur Cahors et sa région lorsque le prévôt des maréchaux décida de sévir à l’encontre de quelques pauvres bougres. Leur tort : avoir proposé de « désinfecter » les maisons avec des fumigations et autres pommades. Cependant, ils en profitaient pour tenter de vendre aux jeunes femmes des rubans et tissus. Si bien que la rumeur publique les accusa de propager volontairement la peste en barbouillant les portes « d’emplâtres pestiférés ». Ils nièrent en vain et furent exécutés selon les coutumes d’alors. Le texte original est en « vieux françois ». Mais les détails sont terribles !

– Quand nous serons sortis de cette crise hors-normes, peut-être (et même sûrement) aurons nous envie de nous dégourdir les jambes. Et de marcher au grand air sur des itinéraires séculaires et bien balisés ! L’agence de développement touristique du Lot a publié cette semaine ses statistiques en la matière : grâce aux 7 « éco-compteurs » implantés sur les GR (circuits de grande randonnée) traversant le département, il ressort que la fréquentation démarre pour l’essentiel en mars et se termine en octobre- novembre. Deux pics sont constatés : mai et août-septembre, le plus notable étant celui du printemps ! Côté chiffres, plus de 16 000 marcheurs sont entrés dans le Lot par le chemin de Saint-Jacques en 2019, une fréquentation en hausse de 7 % par rapport à l’année précédente. Mais la répartition se distribue différemment : on note un tassement sur la voie historique (Via Podensis) au profit des itinéraires secondaires. La Via Podensis (ou GR 65 qui débute au Puy) entre dans le département à Montredon et rejoint Cahors via deux variantes principales (l’une suivant la vallée du Lot, l’autre celle du Célé). Une troisième effectue un (gros) détour par Rocamadour. Le GR 65 rejoint ensuite Lauzerte dans le Tarn- et-Garonne via Montcuq.

– Retour à l’actualité avec ce tweet rassérénant de la poétesse lotoise Vanessa Labruyère : « Je suis en train de lire sur mon balcon et en l’espace de 5 secondes deux oiseaux sont passés à 20 centimètres de ma tête. La nature reprend le pouvoir, les chats sortent et les poules chantent. Restez chez vous et profitez de votre balcon (si vous en avez un)… »

– Intervilles doit revenir à la télé cet été. Un compte Twitter dédié à cette émission culte reproduit cette semaine un ticket qui permettait d’assister au « match » Mont-de-Marsan-Cahors en 1998 dans les arènes de la cité landaise. C’était précisément le vendredi 14 août à 20 h 45 sur la première chaîne. Location comprise, le billet était vendu alors 70 francs. Soit un peu plus de 10 euros quand même, vachettes comprises évidemment.

article

– Se définissant lui-même comme « écrivain, voyageur, journaliste, gourmet, flâneur, bourlingueur, hédoniste, chercheur de sens, passeur d’émotions, poète bucolique et paysan urbain » (ouf!), notre confrère Gilles Pudlowski a publié jeudi sur son blog intitulé « Les Pieds dans le Plat » un savoureux reportage photo de Maurice Rougemont. Ce dernier parti en quête de truffe noire a suivi l’expert Paul Pinsard et son cochon Kiki, à Lalbenque. Ce ne fut pas la « récolte » du siècle mais, en ce moment, il est des traditions et des parfums séculaires, des « instants de vie » comme le note Gilles Pudlowski, qui nous permettent de ne pas sombrer !

Récemment Publié

»

Lot – Coronavirus : Les chiffres de l’épidémie de ce 26 janvier

L’ARS communique sur les indicateurs de ce mardi. Dans son ...

»

Lot – Coronavirus : 4 823 personnes vaccinées ce 26 janvier

Le point sur la campagne en cours. La vaccination contre la ...

»

Cahors : Les plats à emporter à L’Ô à la Bouche pour les 29 et 30 janvier

Le régal se poursuit. L’Ô à la Bouche, restaurant situé, 56 ...

»

Bétaille : Aidez Krys Holden à produire son 1er album

Une campagne de financement participatif est en cours sur Ulule ...

»

Département du Lot : Un budget 2021 « de relance, 100 % solidaire, et durable »

Il a été voté à l’unanimité. La séance du Conseil ...

»

Cahors : La belle reprise du garage Happy Car

Nouvelle ère pour l’atelier mécanique automobile du 750, avenue ...

»

Cahors : Mique, fricadelle, tête de veau… à emporter « Au P’tit Bouchon »

Régal annoncé. Cette semaine, Jérémy, le chef d’ « Au ...

»

Un « espace réemploi » à la déchetterie de Capdenac-Gare

Il a été mis en service le 23 janvier. De nombreux objets encore ...

»

Limogne : Un service civique auprès des personnes âgées à l’EHPAD

La structure recherche un jeune à partir du 1er mars. L’EHPAD de ...