background img

Nouvel article

8255 Views

Covid-19 : Le point sur la situation sanitaire dans le Lot ce 22 septembre


article

Le préfet, Michel Prosic, appelle « chacun et chacune à agir pour ne pas passer en vigilance accrue ».

Ce 22 septembre, Michel prosic, préfet du Lot, Julie Senger, déléguée départementale de l’ARS, et Xavier Papillon, le DASEN, ont fait le point sur la situation sanitaire dans le département. « Les derniers chiffres de circulation de la maladie se sont récemment dégradés, tout comme sur l’ensemble du territoire national. Le Lot est passé du statut de département à vulnérabilité limitée, à celui de département à vulnérabilité modérée. Ce changement de statut est dû à l’évolution du taux d’incidence dont le seuil de 25 pour 100 000 habitants a été dépassé. Le Lot n’est pas un département à vulnérabilité élevée, mais il convient de demeurer vigilant sur la situation de la maladie de la Covid-19 » a indiqué le représentant de l’Etat. Pour rappel, le seuil de la vulnérabilité élevée se situe à 50 pour 100 000 habitants. Le 19 septembre, 55 départements étaient considérés comme des zones de circulation active du virus, dont neuf départements d’Occitanie (seuls les départements de l’Ariège, de la Lozère, des Haute-Pyrénées et du Lot sont à ce jour en vulnérabilité modérée).

« Le taux d’incidence, alors qu’il était encore de 6,4 pour 100 000 habitants le 4 septembre, est désormais passé à 35,2 – supérieur au seuil de vigilance de 10, mais encore inférieur au seuil d’alerte de 50 pour 100 000 habitants. Du 12 au 18 septembre, 61 cas Covid-19 ont été recensés dans le Lot. Depuis le mois d’août, seule une hospitalisation a été recensée au CH de Cahors – désormais sortie de l’hôpital. Il n’y a donc aucune hospitalisation dans le Lot au 21 septembre, en service conventionnel comme en réanimation. Dans ce contexte, il est nécessaire de rappeler aux Lotois et aux Lotoises que l’épidémie de la Covid-19 n’est pas finie : seule la discipline individuelle et collective, en l’absence de traitement et de vaccin, nous permettra d’éviter une deuxième vague de la maladie dans le département, avec en priorité le respect des gestes barrières : respect de la distanciation physique ; port du masque dans les lieux clos et les lieux de forte affluence ; désinfection des mains très régulière au savon ou au gel hydroalcoolique » poursuit le préfet. Et de recommander également aux habitants du Lot de limiter les rassemblements privés (réunions de famille, amicales…) avant de conclure : « C’est la discipline individuelle qui fait que l’on se protège collectivement. On peut encore agir pour ne pas passer en vigilance accrue. »

> Si le département devait faire face à une détérioration de la situation sanitaire et être classé en zone active de circulation du virus, le préfet du Lot pourra être amené à prendre des mesures plus restrictives pour lutter contre l’épidémie, en concertation avec les élus locaux.

> Du 12 au 18 septembre, 2 000 tests ont été réalisés, soit un taux de dépistage de 1 155 pour 100 000 habitants. Par comparaison, les laboratoires du Lot réalisaient en moyenne 400 tests par semaine en juillet. Dans le cadre de l’intensification du dépistage, le nombre de personnes se présentant dans les laboratoires de biologie médicale est en forte hausse. Les délais d’obtention d’un rendez-vous et de réception des résultats sont allongés depuis le début du mois. En conséquence, certains publics sont considérés comme prioritaires afin de se faire dépister dans les 48 h et obtenir les résultats sous le même délai :

– les personnes symptomatiques disposant d’une prescription médicale pour la réalisation d’un examen par RT-PCR ;

– les personnes contacts à risque identifiées par l’Assurance Maladie et l’ARS, inscrites dans la
base informatique Contact-Covid et présentant un justificatif (mail ou SMS) ;

les personnes identifiées par l’autorité sanitaire dans le cadre d’un protocole spécifique de dépistage organisé autour d’une situation de transmission (cluster dans une collectivité ou une communauté ou en lien avec un évènement donné) ;

– les personnes identifiées comme ayant été en contact avec un cas positif par l’application STOP-COVID (justificatif via l’application à présenter) ;

– les professionnels de santé et assimilés.

Les personnes considérées comme non prioritaires bénéficieront d’un rendez-vous sous cinq jours, ainsi que des résultats de leur test sous le même délai.

> Situation sanitaire dans les établissements scolaires :

L’accueil de l’internat du lycée Monnerville de Cahors a été suspendu provisoirement pendant sept jours (du 21 au 27 septembre) afin de limiter la propagation de la maladie en raison de trois élèves internes (+ deux externes) et un surveillant testés positifs à la Covid-19, à la fin de la semaine dernière. 29 cas contact parmi les élèves internes et externes du lycée, et 14 adultes parmi le personnel de surveillance seront testés dans le cadre du contact tracing. L’internat fait l’objet d’une désinfection et les cours sont assurés en distanciel cette semaine.

Un élève du collège des Sept-Tours de Martel a été testé positif. Ayant été en contact dans le cadre d’une sortie scolaire avec les élèves de deux classes de 6e du collège (soit 47 élèves), ces classes sont suspendues provisoirement pour une durée de sept jours (du 21 au 27 septembre).

Trois élèves du lycée Clément Marot, une assistante d’éducation du collège de Souillac et un élève de l’école élémentaire de Baladou ont été testés positifs mais ces situations n’entraînent pas la suspension provisoire de classes.

Enfin, deux professeurs testés positifs ont été remplacés à l’école élémentaire Hivernerie de Gourdon et à l’école élémentaire de Lachapelle-Auzac.

Un contact tracing est en cours à l’université de Cahors, après qu’un étudiant ait été testé positif. La CPAM est en cours d’identification de cas contacts dans la sphère privée de l’intéressée et au sein de l’université.

> Situation sanitaire dans les établissements médico-sociaux :

Plusieurs établissements médico-sociaux ont été récemment concernés par une campagne de tests. Après la découverte de cas positifs et la réalisation du contact tracing, les résultats des personnes testées dans les EHPAD de Mercuès, de Luzech et de Martel sont revenus négatifs, tout comme ceux de l’EHPAD Orpéa de Cahors.

L’IME de Fons a repris son activité normalement ce lundi puisque les tests effectués sont revenus négatifs samedi.

Un contact tracing a été réalisé à l’association Lot pour Toit à Souillac. Neuf personnes sont isolées jusqu’au 24 septembre. Ils seront testés avant de sortir de l’isolement.

Un salarié du centre médico-psycho-pédagogique (CMPP) de Puy-l’Evêque a été déclaré positif à la Covid ce dimanche. Les salariés, qui ne sont pas des cas contact, seront cependant testés cette semaine par précaution.

Le résultat du test d’un salarié symptomatique au CMPP de Gourdon est attendu.

– Un cas positif a été confirmé à l’EHPAD de Montredon. Un dépistage des cas contact est organisé aujourd’hui.

Une salariée de l’EHPAD de Castelnau a été testée positive. L’ensemble des salariés et des résidents sont testés aujourd’hui.

Récemment Publié

»

Cahors Sud : Les jeunes de la Mission Locale en visite au centre de tri de La Poste

Bel échange. Un groupe de jeunes de la Mission Locale en Garantie ...

»

Gourdon : Le Cross de la Bouriane annulé

Il aurait dû avoir lieu le 8 novembre. Le 42ème Cross de la ...

»

Carayac : Place au premier parc solaire sur support en bois brut

Le chantier est en train de s’achever. Coupés début septembre ...

»

Confinement : Aurélien Pradié et son équipe restent mobilisés et poursuivent le travail à distance

Le député du Lot a également écrit au premier ministre pour lui ...

»

Une vache mutilée à Gourdon

Sinistre découverte. Dans la nuit du mardi 27 au mercredi 28 ...

»

Confinement : Organisation des services publics de Cahors et du Grand Cahors

Le point sur la situation. A la suite des annonces du président de ...

»

Les tournées de calendriers des pompiers du Lot reportées

Décision prise en rapport avec le confinement. Les pompiers du Lot ...

»

Sibelle garde (quand même) le moral

Chaque samedi, l’actualité lotoise vue par Philippe Mellet et ...

»

Le Medef du Lot dénonce les inégalités commerciales du confinement

L’organisation ne cache pas sa colère. « C’est un cri du ...