background img

Nouvel article

8142 Views

Coronavirus : La mise au point des pharmaciens du Lot sur les masques


L’Ordre dénonce un acharnement de certains particuliers.

Gaëlle Cattoz et Olivier Bories de l’Ordre des Pharmaciens du Lot communiquent : « Le département du Lot comprend  67 officines. Grâce à un maillage territorial spécifique à cette profession qui les répartit de manière harmonieuse sur le territoire  les pharmacies lotoises ont pris leur place pour participer à l’effort collectif  afin d’ enrayer ce fléau sanitaire que représente le Covid-19. Outre les missions habituelles que nous devons remplir nous avons été missionnés par l’Etat pour distribuer aux professionnels de santé les masques chirurgicaux ou accessoirement les masques FFP2. Ces masques proviennent de dotation particulière (stock Etat ou régional) et sont livrés régulièrement toutes les semaines. En contrepartie, le pharmacien doit tenir une comptabilité bien spécifique pour justifier toutes les sorties qu’il devra faire et envoyer ce relevé hebdomadaire à la Cpam. Ainsi les médecins, infirmiers, kinésithérapeutes, sages-femmes et pharmaciens ont un contingent de masques hebdomadaire établi en fonction de leur profession. N’ont pas été cités les chirurgiens-dentistes qui ont leur propre réseau de distribution. Suite au contexte de cette crise sanitaire, le quotidien des pharmaciens est devenu difficile parce qu’ils ont l’interdiction de distribuer ces masques à ceux qui ne sont pas répertoriés comme bénéficiaires. Nous, pharmaciens lotois, comptons tous les jours des dizaines d’appels téléphoniques ou visites à l’officine pour une éventuelle distribution de masques pour les particuliers. A cela s’ajoute et nous le déplorons les agressions  verbales devant l’impossibilité de pouvoir donner une suite favorable à ces diverses demandes. C’est devenu un acharnement qui nous empêche de travailler dans des conditions sereines. Il est donc inutile de continuer à appeler le pharmacien et  son équipe officinale pour trouver des masques parce que nous n’avons rien à vous proposer. Il est bien sûr évident que nous aimerions contenter ces demandes  et nous entendons le mécontentement devant le refus que nous apposons mais cela nous est  impossible de faire autrement. Nous avons le souhait de rester au plus près de la population à travers le département afin de remplir les missions qui nous incombent et nous ferons le maximum pour participer à cet effort collectif face à cette menace sanitaire. »

Photo @DR

article

Récemment Publié

»

Lalbenque : Le patrimoine à l’honneur ce dimanche

Joli programme. Ce dimanche 20 septembre, la commune de Lalbenque ...

»

Concours d’écriture en Occitan avec Aquí l’Òc

Le thème retenu est un conte merveilleux. L’association Aquí ...

»

Accident à Lalbenque

Choc frontal entre deux voitures. Les sapeurs-pompiers du Lot ont ...

»

Un livre consacré à la mondialisation du Lot

L’auteur, Michel Auvray, le présentera notamment chez Calligramme ...

»

Figeac : Vernissage du Salon des Métiers d’Art

Le coup d’envoi a été donné ce vendredi. Ce 18 septembre, en ...

»

Covid-19 : Le point sur la situation sanitaire dans les établissements scolaires du Lot

L’accueil de l’internat du lycée Monnerville de Cahors est ...

»

Sibelle et le 13 heures de TF1

Chaque samedi, l’actualité lotoise vue par Philippe Mellet et ...

»

Cahors Rugby en déplacement à Gruissan ce dimanche

Du lourd au menu des Ciel et Blanc. Déplacement difficile à ...

»

Francoulès : Rencontres autour de « l’après capitalisme »

Débats ce dimanche organisés par les communistes ...