background img

Nouvel article

1953 Views

Contrat Local de Santé du Grand Quercy : Maintenant place aux actions 


La phase de concertation est terminée.

« On part de la réalité. L’enjeu est de réduire les inégalités en matière de santé » a rappelé Maguelone Le Roy, déléguée départementale adjointe de l’Agence Régionale de Santé, à l’issue de la réunion de clôture de la phase de concertation du Contrat Local de Santé Grand Quercy. « On a réfléchi à l’offre de santé sur le territoire » a indiqué Jean-Marc Vayssouze, président du Pôle d’Equilibre Territorial et Rural (PETR) Grand Quercy.

Après une première phase de montage et la constitution de son instance de gouvernance (le comité de pilotage), le CLS est entré dans une phase de diagnostic. Ce diagnostic a été réalisé de janvier à mai 2018 à partir d’une analyse quantitative (Profil santé du territoire – ORS-CREAI Occitanie) et qualitative (enquête par questionnaire auprès des acteurs locaux – IREPS) et validé en juin 2018 par le COPIL. Quatre axes de travail prioritaires ont été identifiés : 1 : Améliorer l’accès aux soins ; 2 : Prévention et promotion de la santé ; 3 : Santé mentale ; 4 : Coordination. Ces axes constituent une base de concertation et de réflexion collective pour l’élaboration de ce Contrat Local de Santé, en collaboration avec l’ensemble des acteurs du territoire qui œuvrent dans le champ de la santé : professionnels de santé, élus et agents territoriaux, établissements de santé, organismes de protection sociale, établissements médico-sociaux, structures d’action sociale, représentants associatifs, usagers, …

article

La mise en œuvre de ce CLS est donc l’occasion pour le territoire de faire valoir ses priorités en matière de santé. Tout l’enjeu étant de construire collectivement un CLS ajusté aux spécificités du PETR Grand Quercy, en cohérence avec les orientations de la stratégie nationale de santé (SNS) et du Projet Régional de Santé (PRS). Aujourd’hui, le CLS Grand Quercy clôture sa phase de concertation qui avait pour objectif de définir collectivement les actions opérationnelles à développer sur les 5 ans à venir. À cet effet, 8 ateliers thématiques participatifs avec l’ensemble des acteurs précités se sont déroulés sur l’ensemble du territoire entre le 21 Février et le 05 Avril pour recueillir et identifier des champs d’actions possibles. Deux séances de restitution de ces ateliers ont eu lieu les 9 et 16 avril. Les champs d’actions qui se sont dégagés à l’issue des ateliers : 

> Axe I – Améliorer l’accès aux soins

– Soutenir et conforter la couverture médicale et l’offre de santé coordonnée sur le territoire

– Développer des modes d’exercices complémentaires pour les professionnels de santé

– Développer la télémédecine et la téléconsultation

– Développer une offre de mobilité afin de favoriser l’accès aux soins

– Développer les dispositifs de soutien et d’accompagnement pour les aidants

– Promouvoir l’habitat inclusif / partagé / collectif / « loger autrement »

– Privilégier l’aller vers et l’accompagnement sur le parcours

> Axe II – Renforcer l’offre de prévention et les actions de promotion de la santé

– Mettre en place une politique territoriale en matière de santé environnementale

– Adapter l’offre de prévention, de dépistage et de réduction des risques aux publics spécifiques

– Impulser la mise en place d’actions en faveur de la prévention et de la promotion de la santé mentale

– Promouvoir la santé et le bien-être au travail

– Organiser une gouvernance et innover en matière d’intervention

– Promouvoir la démarche « d’aller vers »  et encourager la participation des usagers

Le COPIL du CLS se réunira le 17 mai pour arbitrer et valider le plan d’action du CLS. La signature du Contrat Local de Santé du PETR Grand Quercy est prévue pour le mois de juin 2019.

> Le Pôle d’Équilibre Territorial et Rural (PETR) Grand Quercy a sollicité l’Agence Régionale de Santé Occitanie (ARS) en avril 2017 pour engager une démarche de Contrat Local de Santé (CLS). La volonté du PETR Grand Quercy de s’inscrire dans une politique partagée de promotion de la santé a requis tout l’intérêt de l’ARS qui validait en octobre 2017 cette démarche qui propose une articulation concertée entre les politiques régionales de santé et l’action des collectivités territoriales, pour lutter contre les inégalités sociales et territoriales de santé. 

Récemment Publié

»

Elections législatives 2022 : Rémi Branco réclame « une loi sans précédent contre les déserts médicaux et en appelle à la mobilisation des Lotois »

Le candidat a fait part de ses propositions.  Ce 25 mai, Rémi ...

»

Cahors Cyclisme – Section Trial : Retour sur la Coupe Grand Sud 2022

Elle est composée de 6 manches.  Cette année 2022, la section ...

»

Cahors : Nouveaux dispositifs de vidéo-protection et le retour « d’A l’assaut de l’île » 

Les délibérations étaient à l’ordre du jour du conseil ...

»

La première fête du Pâturage à Lugagnac

Riche programme ce samedi 28 mai.  L’Association Foncière ...

»

Elections législatives 2022 : Gérard Larcher aux côtés d’Aurélien Pradié 

Le président du sénat était en visite ce 25 mai dans le ...

»

Raphaelle Levet, le mariage dans l’objectif 

Elle est aussi spécialisée dans les baptêmes, les réunions de ...

»

Rocamadour – Cahors : L’Angélus Trail 2022, c’est ce samedi 28 mai 

On peut encore s’inscrire. Le départ de L’Angélus Trail sera ...

»

Huguette Tiegna s’engage aux côtés des secrétaires de mairie 

La députée a engagé une démarche auprès des ministres de la ...

»

L’école de rugby de Luzech à l’honneur au tournoi Olivier Taule

Les Rouge et Blanc ont conservé le bouclier.  Samedi 14 mai 2022, ...

Menu Medialot