background img

Nouvel article

2100 Views

Congrès des maires et des élus du Lot : La sécurité au centre des débats


Il s’est déroulé à Prayssac. 

Le congrès des maires et des élus du Lot 2019 s’est tenu à Prayssac ce dimanche 6 octobre. Au-delà du temps statutaire (le congrès est l’assemblée générale de l’AMF46), deux tables-rondes thématiques, animées par Jean Dumonteil, étaient programmées :

– Quelle collaboration entre l’Etat et les collectivités pour la sécurité des personnes ? (avec les interventions de Jérôme Filippini, préfet du Lot, et de Frédéric Almendros, procureur de la République)

– Comment reconnaître, valoriser et encourager l’engagement des sapeurs-pompiers volontaires ? (avec la participation de Serge Rigal, président du CASDIS et du Département, du colonel Yves Marcoux, directeur adjoint du SDIS et de Jean-Paul Lacouture, directeur de cabinet du préfet)

En préambule, Fabienne Sigaud, maire de Prayssac, a dressé le portrait de sa commune, et a profité du sujet sécurité de la matinée pour évoquer le projet d’un système de vidéo surveillance afin de lutter contre les dégradations, la délinquance. Serge Bladinières, président de la Communauté de communes de la Vallée du Lot, a enchaîné en axant son propos sur le tourisme et les réalisations à venir : nouvel Office de tourisme Vinoltis en écho avec la Villa Cahors Malbec, voie verte de 7 km entre Soturac et Vire qui est déjà empruntée, nouvelle signalétique du vignoble…

article

Dans son discours introductif, Jean-Marc Vayssouze, président de l’AFM 46, a d’abord rendu hommage à Maurice Faure, « qui a laissé une empreinte indélébile à cette assemblée et à ce congrès annuel » avant de revenir sur le thème retenu pour ce congrès – « La sécurité des personnes » – « qui, il y a quelques années, n’aurait sûrement jamais été envisagé » : « Lorsque nous l’avons choisi en juin dernier, nous n’imaginions pas qu’il serait tout l’été sur le devant de l’actualité, avec ce chiffre annoncé de 361 agressions d’élus en 2018… et puis ce drame, le décès tragique de notre collègue, Jean-Mathieu Michel, maire de Signes, dans le département du Var. Nous nous sommes tous reconnus dans l’histoire que raconte sa vie faite d’engagement quotidien, d’attachement indéfectible à un territoire connu par cœur et de passion pour le service de l’intérêt général. Non, rien ne peut justifier qu’un maire meure pour avoir simplement tenté d’empêcher le dépôt sauvage de déchets dans sa commune, tout comme rien ne peut justifier qu’un pompier, un médecin, un gendarme ou un policier soient agressés lorsqu’ils sauvent ou protègent des vies dans l’exercice de leurs fonctions. Ce drame nous renvoie aux maux de notre société marquée par le recul du respect d’autrui, quel qu’il soit et à la défiance croissante envers toute forme d’autorité ou de règles collectives. Elus, Etat, Justice… Nous devons mieux nous coordonner, mieux nous comprendre. » Il s’est ensuite adressé au représentant de l’Etat sur les « craintes » du moment : financement, compensation de la taxe d’habitation, carte scolaire, démographie médicale, réorganisation des finances publiques…

Après les deux tables rondes, Jérôme Filipini, préfet du Lot, a clos les débats : « Notre première table ronde a montré que nous avions intérêt à échanger étroitement, à anticiper ensemble et à nous coordonner le plus possible, face à la délinquance, face aux incivilités, face à ce qui peut ressembler, chez certains de nos concitoyens, à une perte du sens collectif.  La seconde table ronde l’a aussi rappelé : protéger et secourir nos concitoyens face aux crises, aux accidents, c’est le rôle de nos services d’incendie et de secours, mais là aussi, c’est une co-production entre les collectivités (département, communes) et l’Etat. Derrière cette responsabilité dans la production de sécurité pour nos concitoyens, que nous partageons, il y a une valeur sacrée : « l’autorité ». Cette autorité est le ciment de notre société et la clef de voûte de nos institutions.  Or il nous faut bien constater ensemble un phénomène qui, pour n’être pas nouveau, s’est accentué au cours des dernières années dans notre pays : le consentement à l’autorité, à cette valeur sacrée, s’est affaibli. Vous en êtes, vous les élus, et nous en sommes ensemble, représentants de l’ordre, les premières victimes. Mais nous sommes, ensemble ceux qui devons et pouvons agir pour le corriger. » Après avoir détaillé et rappelé, les mesures existantes ou à venir, il a rassuré sur la participation financière de l’Etat dans les maisons France Services. Et de conclure : « Face aux incivilités, soyons les gardiens de la civilité : se parler sans s’invectiver, se respecter dans nos différences, faire respecter l’ordre public et la paix civile, faire preuve de solidarité. C’est ce que nous pouvons faire de mieux ensemble, pour notre démocratie. A toutes et tous, quels que soient vos choix pour demain, je veux souhaiter que l’avenir se dessine selon vos souhaits. Vive les élus du Lot, vive la République et vive la France ! »

Photo et remerciements Pierre Lasvènes

Récemment Publié

»

Badminton : Reprise des compétitions départementales

60 jeunes étaient au rendez-vous. Ce dimanche 27 septembre, le ...

»

Rugby : Saint-Céré l’emporte face à Vic-Fezensac

Les Sang et Or débutent bien le championnat. Un temps à ne ...

»

Cahors : Le pont Valentré et la cathédrale aux couleurs d’Octobre rose

Belle initiative. Dans le cadre du mois Octobre rose qui mobilise ...

»

Carton plein pour la Pétanque Cadurcienne

Les équipes 3 et 4 l’ont emporté. Ce dimanche, le championnat ...

»

Tennis Club de Cahors : Une belle entrée en matière pour l’équipe masculine +35 ans

Reprise des rencontres en équipe. Après des mois ...

»

« Léonie Léon et Gambetta, un étonnant roman d’amour de dix années » va sortir 

Une souscription est lancée pour l’ouvrage lotois, à paraître ...

»

Le Montat : 10 ans et… toutes ses dents au Refuge Canin Lotois

Anniversaire pour Djenga. Le 13 septembre dernier, les bénévoles ...

»

Les 1000 mains bâtissent le chemin-livre à Cajarc

Chantier participatif le 3 octobre. Samedi 3 octobre, à ...

»

Cazals : Le centre d’incendie et de secours change de chef

Le lieutenant Vincent Florenty succède au capitaine Régis ...