background img

Nouvel article

1584 Views

Commerce de proximité : Le président du Grand Figeac et les 92 maires dénoncent l’injustice de la situation


Un outil, de type « place de marché » local et territorialisé va être mis en place.

Depuis le début de la crise sanitaire et la mise en place du premier confinement, le Grand Figeac et ses 92 maires ont pris immédiatement la mesure des incidences sur l’économie du territoire et ont agi pour préserver autant que possible le tissu d’entreprises en activant plusieurs leviers :

– Dégrèvement de Cotisation Foncière pour les entreprises

– Suspension de loyers pour les entreprises hébergées dans les locaux professionnels communautaires,

– Abondement à hauteur de 690 000 euros d’un fonds d’intervention contribuant aux deux
dispositifs régionaux L’OCCAL (pour les commerces de proximité) et Fonds de Solidarité National volet 2 bis (pour toutes les activités) dont plus de 200 entreprises ont déjà bénéficié

– Participation à la campagne de communication départementale pour le secteur touristique.

Et le Grand Figeac de communiquer : « L’aggravation de la situation sanitaire et la mise en place nationale d’une nouvelle période de confinement nécessitent de poursuivre l’action. D’abord en dénonçant l’injustice des décisions vis-à-vis du commerce « non essentiel ». Les commerces de proximité ne peuvent se résoudre à adhérer à des plateformes  mondialisées qui ne pourront atteindre leurs consommateurs habituels.  Le Grand Figeac et ses 92 maires ne peuvent accepter ces décisions injustes. Après tous les efforts portés par le commerce de proximité, y compris dans les services à la personne tels que coiffure, esthétique, il est totalement incompréhensible de laisser ouverts des lieux de consommation de masse et de fermer les commerces de proximité. L’injustice est d’autant plus grande que ces fermetures, tout en privant les usagers de centre ville de leurs approvisionnements habituels, risquent de profiter massivement à un type de commerce en ligne international, qui bénéficie encore de règles fiscales avantageuses et n’ayant aucune retombée locale. Mais dénoncer ne suffit pas. Il faut agir de façon collective, solidaire et territorialisée pour permettre aux commerces de proximité de poursuivre leur activité et aux consommateurs de ces commerces de garder, comme ils le souhaitent, un acte d’achat local.  En plus des actions économiques mises en place depuis le début de la crise, le Grand Figeac cherche à mettre rapidement à disposition des commerçants et consommateurs du territoire :

– Un outil, de type « place de marché » local et territorialisé, le plus simple et rapide possible, qui permettra à chaque commerce qui le souhaite de proposer ses produits à la vente, selon le mode paiement et de retrait de son choix (retrait au magasin, retrait chez un autre commerçant ou lieu de regroupement, voire livraison)

– De mettre à disposition des lieux et modes de récupération de ces commandes voire de livraison solidaire, en lien étroit avec les communes

– De communiquer sur les commerces qui proposent ce type de solutions sur le territoire.

Convaincus que les consommateurs ne sont pas tous tentés par les plateformes mondialisées à bas prix, les élus de Grand Figeac souhaitent porter une action collective afin de permettre à chacun de continuer à acheter ses produits habituels auprès de ses commerçants locaux.

Cela doit contribuer à maintenir la consommation au niveau local. Il s’agit ainsi d’offrir un outil complémentaire de commercialisation durant la période de fermeture afin de maintenir la relation commerçant-consommateur local, mais aussi d’anticiper les mois à venir. »

article

> Une première réunion a eu lieu le 4 novembre avec les associations de commerçants organisées sur le territoire (Figeac, Capdenac-Gare, Capdenac-le-Haut, Bagnac-sur-Célé), les Chambres consulaires du Lot et de l’Aveyron et les maires des communes pôles d’équilibre du territoire et/ou ayant une densité commerciale marquante : Assier, Aynac, Bagnac-sur-Célé, Cajarc, Capdenac-le-Haut, Capdenac-Gare, Figeac, Lacapelle-Marival, Latronquière, Leyme et Livernon.

> Vous êtes commerçants sur le Grand-Figeac et vous êtes intéressés ?

Les commerçants intéressés par cette démarche de « place de marché » sont invités à se faire connaitre rapidement

– auprès de leur association de commerçants

– directement auprès du Grand-Figeac au 06 38 12 95 28, secretariat.developpement@grand-figeac

– sur https://www.grand-figeac.fr/mon-voisin-solidaire/autres-initiatives-solidaires dans la catégorie « je suis commerçant »

> Vous êtes consommateurs sur le Grand Figeac et vous voulez soutenir votre commerce local?

Les habitants du Grand-Figeac intéressés par des services de type « place de marché » permettant de maintenir leur achat local auprès de leurs commerçants peuvent se faire connaitre auprès des contacts ci-dessus.

Récemment Publié

»

Lot – Coronavirus : Un taux d’incidence de 388,6, et 27 personnes hospitalisées ce 3 décembre

Le point sur la situation avec également un décès supplémentaire ...

»

Rocamadour : Excited Cabaret à Côté Rocher 

Le spectacle est à l’affiche les 3, 4, et 5 décembre.  Vous ...

»

Puyjourdes : La veillée sur la toponymie reportée

Elle devait avoir lieu ce vendredi 3 décembre.  La veillée, ...

»

Le comité du Grand Cahors de LREM en ordre de marche

Réunion sur des thèmes forts.  Michel Grinfeder et Cathy Boudet, ...

»

Cahors : Brie, coulommiers, Brillat-Savarin truffés, raclettes… la Maison Marty au rendez-vous des fêtes !

On peut se régaler rue Nationale ou à la Halle.  Régal annoncé ...

»

Lot : La Soubirane chante Noël

Polyphonies entre sacré et tradition (toutes les dates des concerts ...

»

Cahors : L’atelier de Jérôme met une toile aux enchères pour le Téléthon

Elle débutera ce 3 décembre à 18 h sur Facebook.  Jérôme ...

»

Les pompiers du Lot : Journée technique vecteurs nautiques à Souillac

Elle avait pour but de mieux cerner les problématiques des ...

»

Les jolis gestes solidaires du Cahors Football Club 

Joueuses et joueurs se sont mobilisés pour Octobre Rose et ...