background img

Nouvel article

609 Views

Cauvaldor : ROB et Contrat local de santé au menu du conseil communautaire


Des subventions de l’Etat pour financer des projets d’investissement ont également été sollicitées. 

La séance du conseil communautaire de Cauvaldor s’est déroulée le lundi 31 janvier à la salle polyvalente de Biars-sur-Cère. Le Rapport d’Orientation Budgétaire 2022 (le fameux ROB), et le Contrat de santé étaient notamment à l’ordre du jour. Retour sur les principaux dossiers : 

> Le Rapport d’orientation budgétaire 2022 : 30 % d’investissement en plus

Le Rapport d’orientation budgétaire (ROB) fait le point sur la situation financière : il permet de comprendre les grands équilibres financiers, de maintenir la bonne santé financière de la collectivité, tout en poursuivant l’investissement. Après avoir remercié les services, Raphaël Daubet, le président de Cauvaldor, a souligné les progrès majeurs de gestion et d’organisation qui ont permis l’augmentation très satisfaisante de 30 % les dépenses d’investissement : 10,6 millions d’euros pour 2021. « Nos capacités à aller chercher des subventions se développent, et nous détenons aujourd’hui une maitrise de l’endettement jusqu’à la fin du mandat. Cela nous permet de nous maintenir dans une zone verte. Nos dépenses de fonctionnement ne sont pas déployées sans stratégie : elles sont le bras armé de la collectivité, qui permet l’investissement ». Dans le cadre du Plan Pluri annuel d’investissement, mis en place l’année dernière, sur les 16 projets prévus, 10 ont été réalisés, les autres seront décalés et lissés dans le temps. Au-delà de ce bon résultat, l’arrêt des comptes 2021 démontre un niveau d’épargne de très bonne stature : 3,2 millions d’euros. Les recettes fiscales sont une nouvelle fois en hausse, ce qui montre le dynamisme économique du territoire. Dans le prolongement des orientations stratégiques décidées lors du ROB 2021, le fonds de roulement a été consommé pour l’investissement. En effet, il était prévu de ne pas trop emprunter cette année, mais d’utiliser les excédents capitalisés des années antérieurs. On arrive désormais au seuil minimal prévu pour assurer une sécurité financière : 1 million d’euros. En 2022 et 2023, une remontée progressive de ce fonds est prévue. Les deux prochaines années, la collectivité aura donc de nouveau recours à l’emprunt : 9 millions d’euros qui pourront être mobilisés sur 2 ans. Ce volume d’emprunt permettra le financement du programme d’investissement, sécurisera notre fonds de roulement, tout en maintenant un ratio de désendettement de très bon niveau.  

> Un Contrat pour la santé des habitants

La collectivité est engagée pour mener une politique de santé cohérente. Après une phase de diagnostic, un plan d’action a été mis en place. Ce Contrat local de santé est à l’image des besoins du territoire de Cauvaldor. Il a été construit en consultant les habitants et en collaboration avec les professionnels de santé. Concrètement, 70 actions sont réparties autour de plusieurs axes : renforcer la démographie médicale ; favoriser l’accès aux soins sur l’ensemble du territoire de Cauvaldor ; accompagner la perte d’autonomie des personnes âgées et en situation de handicap ; promouvoir un environnement et un cadre de vie favorables à la sante ; renforcer la prévention et la promotion de la santé ; renforcer les réseaux d’acteurs autour des enjeux de santé mentale et l’offre de prise en charge. L’Agence régionale de santé a reconnu la qualité du travail qui a permis la constitution du CLS de Cauvaldor. Il donne à la collectivité une avance à l’échelle du département, dans la mise en œuvre de la politique de santé.  

> Cauvaldor sollicite des subventions de l’Etat pour financer des projets d’investissement

La DETR (dotation d’équipement des territoires ruraux) est la principale subvention de l’État qui permet de financer des projets d’investissements des communes et intercommunalités dans des domaines variés (aménagements des espaces publics, petite enfance, sports, réhabilitation des bâtiments, logements, santé…). Les services de Cauvaldor ont déposé pas moins de huit dossiers pour l’année 2022 : 1,6 million d’euros a été sollicité. Quatre d’entre eux concernent des opérations cœur de village : Miers, Bretenoux (dans le cadre du programme Petite ville de demain), Alvignac et Gignac. Deux équipements sportifs pourront également en bénéficier à Souillac et à Biars-sur-Cère. À Sousceyrac en Quercy, la subvention sera sollicitée pour le pôle petite enfance. Enfin, la zone d’activité des Pommiers à Saint-Céré pourra être aménagée et viabilisée grâce à l’attribution de cette subvention. La commission se réunira en mars pour décider d’attribuer les financements. 

Récemment Publié

»

Elections législatives 2022 : Rémi Branco réclame « une loi sans précédent contre les déserts médicaux et en appelle à la mobilisation des Lotois »

Le candidat a fait part de ses propositions.  Ce 25 mai, Rémi ...

»

Cahors Cyclisme – Section Trial : Retour sur la Coupe Grand Sud 2022

Elle est composée de 6 manches.  Cette année 2022, la section ...

»

Cahors : Nouveaux dispositifs de vidéo-protection et le retour « d’A l’assaut de l’île » 

Les délibérations étaient à l’ordre du jour du conseil ...

»

La première fête du Pâturage à Lugagnac

Riche programme ce samedi 28 mai.  L’Association Foncière ...

»

Elections législatives 2022 : Gérard Larcher aux côtés d’Aurélien Pradié 

Le président du sénat était en visite ce 25 mai dans le ...

»

Raphaelle Levet, le mariage dans l’objectif 

Elle est aussi spécialisée dans les baptêmes, les réunions de ...

»

Rocamadour – Cahors : L’Angélus Trail 2022, c’est ce samedi 28 mai 

On peut encore s’inscrire. Le départ de L’Angélus Trail sera ...

»

Huguette Tiegna s’engage aux côtés des secrétaires de mairie 

La députée a engagé une démarche auprès des ministres de la ...

»

L’école de rugby de Luzech à l’honneur au tournoi Olivier Taule

Les Rouge et Blanc ont conservé le bouclier.  Samedi 14 mai 2022, ...

Menu Medialot