background img

Nouvel article

1391 Views

Cahors : Se souvenir de la Libération de la ville « pour que l’histoire ne se répète jamais plus »


La cérémonie s’est déroulée sur le parvis de l’hôtel de ville.

La cérémonie du 77ème anniversaire de la Libération de Cahors s’est déroulée sur le parvis de l’hôtel de ville ce 18 août 2021 en présence notamment de Nicolas Regny,  secrétaire général de la préfecture du Lot, Jean-Marc Vayssouze, premier magistrat de la ville, Serge Rigal,  président du Département, Geneviève Lasfargues, conseillère régionale, Isabelle Souty, directrice départementale adjointe de la DDSP, et le lieutenant-colonel Josselin de Metz, le nouveau délégué militaire départemental.  Renée Soulié, vice-présidente du musée de la Résistance, de la Déportation et de la Libération, est revenue sur cette période sombre de notre histoire rappelant notamment le martyre de Jacqueline Bernheim, petite fille de 6 ans, assassinée à Auschwitz le 25 mai 1944. Jean-Marc Vayssouze a ensuite pris la parole : « « L’Histoire ne se répète pas mais ses rendez-vous se ressemblent ».  Cette citation de Gabriel de Broglie, homme de lettres, historien et académicien français, symbolise à elle seule la portée de cette cérémonie. Chaque 17 août depuis 1944, Cahors honore un de ces rendez-vous fixé hérité de l’Histoire. Depuis 77 ans, élus, anciens combattants, résistants, enfants et petits-enfants des Cadurciens de cette époque, nous nous retrouvons en ce lieu, animés de la volonté de ne jamais oublier et de toujours transmettre. Transmettre la mémoire de ces évènements, œuvrer sans relâche pour que survive le souvenir de ces vies meurtries et sacrifiées au service de nos valeurs et de notre liberté. Transmettre la vérité sur cette période, une vérité cinglante, ambiguë, marquée du sceau des pires atrocités commises, mais qui a également démontré toute la grandeur et la beauté que recèle l’humanité, guidée par les valeurs de courage, d’honneur et de solidarité. Transmettre enfin pour honorer. Nous le devons à ces femmes et ces hommes sans qui nos vies aujourd’hui seraient si différentes. Car l’Histoire, la nôtre, celle de ce passé commun, forme le socle de notre unité et nous élève. Elle démontre que c’est bien l’addition de nos histoires, individuelles cette fois, de nos convictions et de nos choix, qui modifie le tracé de notre destinée commune. Bien plus qu’une série d’évènements à commémorer, elle nous lance un défi à relever, celui d’être à la hauteur de ces vies, de toute cette génération brisée pour que les futures puissent vivre dignes au sein d’une société de paix. C’est cette responsabilité que nous assumons aujourd’hui et en ce lieu où 77 ans auparavant jour pour jour, en fin d’après-midi comme aujourd’hui, portée par les forces de la résistance et son dessein de libération, Cahors reprenait la main sur son destin.  Une des pages les plus sombres, noircie par l’oppression, la collaboration, la violence et les restrictions, se tournait au cours de cet été. Celle de la délivrance et de la liberté recouvrée s’ouvrait enfin. » Et de conclure : « Bien sûr, notre société a évolué, s’est renforcée autour de valeurs républicaines sans cesse rappelées. Elle s’est dotée d’institution garante de notre unité et de notre liberté. Mais elle doit aussi être soutenue par notre conscience et notre connaissance.  Car les mauvais réflexes, ceux de la passivité et de la complaisance face à la montée des extrêmes, sont les mêmes qui ont mené hier aux pires atrocités. Ces menaces existent toujours, en France, en Europe. Elles tendent même à s’accentuer en filigrane de paroles et d’actes qui sournoisement, nous affaiblissent, nous divisent, et nous exposent à tous les dangers. Les formes ont changé. Les communautés numériques prennent le relais. Les réseaux, qui n’ont rien de sociaux, deviennent parfois les déversoirs de la haine, le support de la réaction, le lieu où se propagent d’odieuses théories, l’espace où l’on fomente le pire. Evidemment, les difficultés que nous traversons ne sont pas celles des années 30 et 40. Mais elles nous déstabilisent et si nous n’y prenons pas garde, peuvent reconstituer le même terrain inflammable qu’un seul évènement, une seule étincelle, suffirait à embraser. L’Histoire, constamment, poursuit son écriture, indélébile. Elle ne peut être rééditée.  Elle nous est laissée en héritage.  Aujourd’hui, à notre tour, nous en sommes les auteurs. Les prochaines pages de cette Histoire seront le produit de nos décisions et de nos actions. Nous seuls avons le pouvoir de dessiner les contours du monde que nous souhaitons léguer. Ce fil des évènements qui lie les générations a une valeur inestimable. Fort de ce constat, nous saurons combattre pour préserver ce si précieux héritage transmis par nos aînés. Eclairés des enseignements du passé, nous saurons résister pour confirmer cette affirmation de Gabriel de Broglie : « l’histoire ne se répète pas ». Pour que l’histoire ne se répète jamais plus. » Après les dépôts de gerbes, la Marseillaise a conclu les débats.

Photo Renée Soulié et Jacques Hugon déposant une gerbe

Récemment Publié

»

Cahors Rugby chute à domicile face à Castelnaudary

2ème défaite pour les Ciel et Blanc. Ce samedi 18 septembre, ...

»

Cahors-Figeac : 570 manifestants contre le pass sanitaire ce 18 septembre

Mobilisation en berne. Ce 18 septembre, pour le 10ème samedi de ...

»

« Danse avec les stars » : Bilal Hassani et Jordan Mouillerac ont impressionné pour le retour de l’émission

Entretien avec le danseur originaire de Cahors. Tous les ...

»

Figeac : Les artisans ont fait leur show

Ils sont présents à la Foire Exposition. Le 17 septembre dernier ...

»

Lot – Coronavirus : Le point sur la situation sanitaire

Les derniers chiffres du 17 septembre. Dans son bulletin ...

»

Cahors : Tout est maintenu pour le festival de danse Traces Contemporaines !

Repli au Palais des Sports ce samedi après-midi.  Le festival de ...

»

La reprise est bel et bien lancée pour Pradines Badminton

Les joueurs, petits et grands, sont au rendez-vous. C’est ...

»

Saint-Pierre-Lafeuille : Place à la finale du championnat de France Cross-Country ce dimanche 

Grand spectacle à l’horizon. Ce dimanche 19 septembre, le ...

»

La pétanque Marnhacoise toujours en lice en coupe du Lot

Le club est en forme.  L’équipe senior de la pétanque ...