background img

Nouvel article

1739 Views

Cahors : Réunion publique-débat sur la transition énergétique


Elle aura lieu à la Bourse du travail le jeudi 30 mars, à 20 h 30.

Le Lot avec Benoît Hamon organise une réunion publique-débat sur la transition énergétique à la Bourse du travail le jeudi 30 mars, à 20 h 30. Le comité de soutien communique : «Depuis plusieurs décennies, malgré les cris d’alarme, malgré quelques réussites comme la COP 21, nous maintenons en France une certaine tolérance aux dégâts que nos comportements causent sur notre environnement, notre santé et notre cadre de vie. Nous ne pouvons pas continuer de fermer les yeux. C’est notre responsabilité, à nous progressistes de gauche, de voir que cette tolérance coupable profite toujours aux mêmes.La gauche ne devrait pas avoir à choisir entre la protection de notre planète et le progrès social. En protégeant nos concitoyens des pollutions de l’air, de l’eau et des sols, nous protégeons leur cadre de vie, leur santé et l’avenir de leurs enfants. C’est pourquoi les écologistes et les socialistes Lotois vous invitent à débattre jeudi 30 mars, à 20 h 30, sur la thématique écologique, et notamment sur la la transition énergétique. Nous reviendrons ensemble sur les solutions ambitieuses avancées par Benoît Hamon, Yannick Jadot et tant d’autres sur les questions de la rénovation énergétique, des énergies renouvelables, de la sortie du diesel, des pesticides, d’un plan Européen de la transition énergétique… » Deux intervenants, Angèle Préville pour le PS, et Johann Vacandare pour EELV, animeront le débat.

ambulot-428x60

> Francesco Testa, porte parole EELV Lot, soutien de Benoît Hamon, et le « bal des cocus ». Le porte parole EELV Lot communique : « Dans cette période de campagne présidentielle, les mots perdent tout leur sens, discrédités par le cynisme, le mépris et la trahison. De cette grande comédie politique, symbole d’une république à bout de souffle, le citoyen spectateur en reste pantois alors qu’il est frappé depuis une bonne décennie par la purge économique. Le Macronisme médiatique nous promet d’ouvrir le plus grand bal des cocus qu’ait connu la France. Ainsi les cocus de gauche vont pouvoir donner la main aux cocus de droite. Voilà la belle révolution que l’on nous annonce : c’est l’immobilisme qui est en marche, c’est le retour aux années Giscard tandis que les enjeux environnementaux, bien que criant de vérités quotidiennes, sont renvoyés à la procrastination. Je prédis qu’au premier coup de vent, ce rassemblement hétéroclite va s’éparpiller comme les feuilles en automne et nous découvrirons un beau matin, ce qu’est l’instabilité à l’italienne. Il ne faudra pas s’étonner qu’en 2022, sur un coussin en velours rouge, brodé d’or, nous remettions les clefs du pays à l’extrême droite. »

article

300x38

1ff9a5f8300f270ab327871e79b7a46e

Récemment Publié

»

Elections régionales 2021 : Les réactions après le 1er tour

Les têtes de liste ont notamment réagi. Le 1er tour des ...

»

Badminton : Regroupement gagnant à Cahors pour les jeunes

Il était réservé aux moins de 12 ans. 41 jeunes provenant des ...

»

Cahors : « Les inadéquats » en concert « Au P’tit Bouchon » ce lundi soir

Coup d’envoi à 18 h pour la fête de la musique. « Les ...

»

Arbres et compagnie à l’écomusée de Cuzals

Nombreuses animations au programme le 27 juin. Dans le cadre des ...

»

Elections départementales 2021 : Les résultats du premier tour avec notamment la victoire de Françoise Lapergue et Frédéric Decremps

Il faudra revoter sur la grande majorité des ...

»

Disparition inquiétante : Théophile Jalabert retrouvé sain et sauf

Un appel à témoins avait été lancé. L’appel à témoins ...

»

Le Tennis Club de Cahors au féminin !

16 joueuses étaient en lice. Ce week-end, les dames étaient à ...

»

Lot : Prudence sur les routes après les intempéries

Les gendarmes sont intervenus plus de 20 fois pour des incidents. La ...

»

Cahors-Lalbenque : Les aides soignantes du Service de Soins et d’Intervention à Domicile en colère

Elles ont manifesté le 15 juin dernier. « Nous sommes en colère, ...