background img

Nouvel article

1023 Views

Cahors : Manifestation des enseignants pour un protocole sanitaire renforcé


Ils étaient une cinquantaine à avoir répondu à l’appel.

Ce 10 novembre, l’appel à manifester pour un protocole sanitaire renforcé dans les établissements scolaires, lancé par les syndicats enseignants (SNES, FSU, FO, CGT, Sud) a rassemblé près de 50 personnes devant la préfecture, place Chapou, à Cahors.

article

Présente, Anne-Marie Bonhomme, professeur au collège Gambetta, est revenue sur le mouvement de grève au sein de l’établissement cadurcien : « Il n’y a eu aucune réaction de la part de l’inspection. Nous allons continuer l’action, essayer de trouver des solutions avec les parents. Nous aurons pris, de notre côté, nos responsabilités.

« Pour le 1er degré, on est solidaire par rapport au protocole sanitaire. Il faudrait également que notre ministre arrête de changer d’avis toutes les 5 minutes. On s’aperçoit aussi que dans le Lot, mais pas que, le RASED est en train d’être asséché… et ça au détriment de l’accompagnement des élèves en difficulté » a souligné Benoît Debals.

> La FCPE 46 communique : « Si les parents se félicitent d’avoir pu normalement, ou presque, scolariser leurs enfants en septembre, ils ne peuvent que s’associer aujourd’hui à la dénonciation faite par le corps enseignant sur les conditions d’accueil de ces mêmes enfants. En effet, les effectifs trop nombreux, le bâti scolaire mal adapté, les sanitaires en nombre insuffisant et souvent défectueux, les lieux de restauration scolaire trop exigus, empêchent les équipes pédagogiques de faire correctement appliquer les gestes barrières. La FCPE dénonce cet état de fait depuis des mois et demande au ministère d’engager des dépenses pour pallier ces dysfonctionnements : embaucher du personnel pour encadrer les élèves en particulier dans des tiers lieux, effectuer le nettoyage des locaux, installer des sanitaires mobiles, distribuer des masques gratuits aux enfants, etc… A ce jour, aucune dépense particulière n’a été engagée et le ministère ne propose rien d’autre qu’un mi-temps pédagogique aux élèves ! Une alternance sans réel accompagnement éducatif ! La FCPE soutient donc toutes les mobilisations qui vont dans le sens de ses revendications dans l’intérêt des élèves. »

Récemment Publié

»

Cahors : Nouvel épisode vidéo « A l’origine du concert live : La résidence de création »

3ème épisode aux Docks avec le quintet ARAM. Le 3ème volet de la ...

»

Gourdon : Grève et manifestation contre la suppression des heures à la cité scolaire

La communauté éducative et les élus restent mobilisés. 220 ...

»

Lot – Coronavirus : Les indicateurs de ce 4 mars

Le point ce jeudi. Dans le Lot, les chiffres de l’épidémie ce 4 ...

»

Accident à Crayssac

Choc frontal sur la D811. Ce 4 mars, aux alentours de 16 h 30, sur ...

»

La moitié des foyers lotois désormais raccordable à la fibre

Le syndicat Lot Numérique vient de dépasser les 50% de logements ...

»

Figeac : Le Musée Champollion sort de ses murs !

Jeu de piste en accès libre, tous les jours, à partir du 5 ...

»

Cahors : Les robots de la Soben vont passer à la vitesse supérieure

L’entreprise a bénéficié d’une subvention du Plan France ...

»

Cahors : Décapage des rues en béton désactivé du secteur sauvegardé

Coup d’envoi le 9 mars. Comme chaque année, le service propreté ...

»

Castelnau-Montratier : Remise de galons chez les pompiers

La cérémonie a eu lieu le 28 février dernier. Une remise de ...