background img

Nouvel article

1041 Views

Cahors : Les Traces Contemporaines ont présenté in extremis Puissent nos racines être


Retour  sur la première de la nouvelle création chorégraphique de la Compagnie IL Y A Nora Turpault.

« La vie explose c’est magnifique. » « Un moment sacré dont on se souviendra fort longtemps… » « Des instants de vie partagés comme celui-ci j’en veux bien tous les soirs ! Bravo d’avoir tout mis en œuvre pour que le spectacle puisse rester ce qu’il doit être : Vivant. »

article

IL Y A, compagnie de danse dirigée par la chorégraphe cadurcienne Nora Turpault, peut être fière d’avoir su rebondir en dévoilant sa nouvelle création, Puissent nos racines être, à l’auditorium du Grand Cahors, suite à l’annonce de la mise en place du confinement dès jeudi 29 octobre 2020 à minuit. « Grâce à la réactivité de l’équipe des Traces Contemporaines, le spectacle, prévu initialement le samedi 31 octobre, a pu être maintenu… deux jours plus tôt, au pied levé, jeudi 29 octobre, comme un acte d’engagement pour signifier que le spectacle vivant est vivant parce que nous sommes vivants. Et le public, comme s’il pressentait, que le moment était collectivement important, a répondu présent » précise-t-elle.

On peut dire que Nora Turpault a brûlé les étapes… Après sa première pièce chorégraphique, Ainsi de nos désirs, en 2014, c’est avec une grande maturité artistique qu’elle présente sa deuxième création  Puissent nos racines être, un questionnement sur la vie, cette chose mystérieuse qui s’expérimente à travers le corps et l’esprit dans une urgente nécessité. L’étonnement, la curiosité, l’inquiétude et les peurs passées, les corps dans un mouvement incessant, sorte de transe progressive, ressentent les racines de la vie se déployer en eux, dans une joie profonde. On y voit quelque chose de méditatif et de spirituel, de physique et d’organique dans l’étoilement des corps.

Le propos est mené de bout en bout dans une harmonieuse homogénéité sur la force du vivant, ce courant énigmatique qui ne s’explique pas mais qui se ressent dans la chair, s’expérimente physiquement, psychologiquement et spirituellement. Danseuses, slameur, costumière, chorégraphe, technicien, créateur lumières, chacun a apporté sa pierre avec engagement, fougue, personnalité et créativité pour se  mettre au service de l’œuvre. Les corps sont guidés par les mots et la voix chaude d’un passeur, chamane des temps modernes, incarné par le poète Mehdi Krüger. Sans bavardages inutiles, dans une construction sobre et ténue, la chorégraphe nous emmène dans le tourbillon généreux de l’énergie vitale qui s’exprime ici à travers les danseuses, les mots, la finesse de la lumière, la musique, les costumes comme des changements de peau, le tout dans une grande homogénéité harmonieuse.

Le public lui aussi réactif face aux changements de dernière minute, a répondu présent pour assister à cette naissance, vibrer encore et vivre une heure de plaisir dans une salle, la dernière certainement avant un bon moment. On se souviendra de Puissent nos racines être comme d’une résistance face à la morosité et face à la peur.

La ville de Cahors et la Communauté d’Agglomération du Grand Cahors ont soutenu la création Puissent nos racines être avec un accueil en résidence de création à l’auditorium du 26 au 29 octobre. Ce fut l’occasion de finaliser la scénographie et la création lumières.

> Distribution :

Chorégraphe : Nora Turpault

Interprètes : Sophie Aly, Stéphanie Bologna, Raphaëlle Gazziero, Elisa Maruesco/Carole Mlynarz, Fanny Torres, Nora Turpault

Voix : Mehdi Krüger

Textes : Mehdi Krüger & Nora Turpault

Création Lumières : Rémi Nollet

Costumes : Jacqueline Bauvais

Photo Manu Picado

Récemment Publié

»

Rémi Branco s’est rendu au siège de Danone France « pour garantir l’avenir des éleveurs laitiers du Lot »

Le vice-président du Département a reçu des garanties quant à ...

»

Les vins de Cahors en fête pour la Saint-Vincent du 21 au 23 janvier 2022

Joli programme à l’horizon.  Inédit pour le cinquantième ...

»

Cahors : Noël rime avec sapins à La Jardinerie du Quercy

Période de fêtes pour l’enseigne située 935, avenue Maryse ...

»

Cahors Football Club : Derniers matchs à domicile avant la trêve ce week-end

Les seniors 1 et 2 sont sur le pont. Ce samedi 4 décembre, à 20 ...

»

Figeac : Noël en lumières

Le lancement officiel a eu lieu le 26 novembre. Habituellement la ...

»

Alvignac : Exercice attentat pour la gendarmerie du Lot

Manoeuvre en conditions réelles.  Le 17 novembre dernier, au camp ...

»

CCI du Lot : Elu président, Jean Hugon veut « préserver l’ADN de la Chambre et conforter son statut d’acteur de proximité » 

Il a également présenté le bureau.  Ce 29 novembre, Jean Hugon a ...

»

Cahors : Les découvertes archéologiques du mont Saint-Cyr au menu de la Société des études du Lot

Diaporama présenté ce jeudi à la maison des associations. Ce ...

»

Cahors : Le concert de Macéo Parker aux Docks annulé

Il devait avoir lieu ce jeudi 2 décembre.  L’équipe des ...