background img

Nouvel article

7396 Views

Cahors : Les caméras de vidéo protection en train d’être installées


Dans le cadre de son programme d’actions « Cahors tranquillité », la ville déploie son système de vidéo protection sur la voie publique.

« C’était un engagement de campagne. C’est une réflexion globale que nous avons et qui s’inscrit par ailleurs dans le dispositif « Cœur d’agglo » a rappelé le maire de Cahors, Jean-Marc Vayssouze, lors de la présentation du système de vidéo protection. Au total 19 zones seront équipées (pour 26 caméras), dont 14 en cours d’installation. 5 caméras sont déjà opérationnelles : aux Halles (2), à l’Office de tourisme, au rond-point Jean Baron (école de musique), à l’intersection de la rue Blanqui, de la rue Nationale et de la place Rousseau.

bandeau_medialot

Les images filmées sont déportées en temps réel au centre de vision sur un grand écran en mosaïques, situé dans les locaux de la Police municipale. Sur les temps de soirées, nuits, week-ends et jours fériés, la police nationale prendra le relais. En plus d’être visionnées, ces images permettent de déclencher une intervention rapide en cas de besoin. L’opérateur est en liaison avec les forces de sécurité disponibles ou déjà sur le terrain. La vidéo protection constitue donc un important appui opérationnel à la gestion des événements d’ordre public, des  flux roulants ou piétons et des actes de délinquance. Elle assure une gestion intelligente des interventions. Ainsi, aidés des images vidéo, les agents peuvent vérifier la véracité de l’information communiquée.Les images sont automatiquement enregistrées puis détruites (écrasées) au bout de 20 jours lorsque qu’il n’y a pas de dépôt de plainte ou d’incident détecté. Aucun stockage n’est réalisé passé ce délai.

article

Les images sont consultables par la police nationale uniquement sur réquisition. 9 panneaux aux entrées de la ville indiqueront l’existence du système de vidéo protection sur Cahors. Le système sera véritablement opérationnel à partir du 1er septembre. « Les études montrent que là où la vidéo protection a été installée, la délinquance a baissé de 40 %. A Cahors, 61 % des faits de délinquance sont commis dans le centre ancien et sa périphérie » a souligné la préfète, Catherine Ferrier. Nicolas Septe, le procureur de la République, s’est félicité de la mise en place de « cet outil complémentaire » qui « permettra l’élucidation » des faits commis dans le centre ancien : agressions, vols, tags… Pour le commissaire de police, Véronique Jacob, « les caméras sont un plus » mais il ne faut pas pour autant oublier de faire le 17 ou de se rendre au commissariat.Le message est passé.

300x38

> Le dispositif de vidéo protection représente un investissement de 208 000 euros répartis sur 3 exercices budgétaires, subventionné à hauteur de 40 % par l’Etat via le Fonds interministériel de prévention de la délinquance, soit un reste à charge pour la ville de 124 000 euros  financés sur 3 ans.

> Les zones d’implantation

– 2016

Entrées et sorties de ville

Pont Stéphane-Hessel

Intersection du pont de Cabessut, des quais de la Verrerie et Lagrive, de la rue des Jacobins

Giratoire Jean-Baron

Centre-ville et quartiers

Intersection place Lafayette, rue de la Barre, haut boulevard Gambetta

Place Mitterrand et allées Fénelon

Place Imbert

Place Galdemar et Chapou et rue Nationale

Intersection place Rousseau, rues Nationale et Blanqui

Place des Républicains espagnols – square Olivier-de-Magny

Croisement rues Joachim-Murat, Portail-Alban et boulevard Gambetta

Croisement rues Hugo, Brives et boulevard Gambetta

Croisement rues Feydel, Château-du-Roi et Soubirous

Quai Champollion

Chemin de la Chartreuse

– 2017

Entrées et sorties de ville

Pont Valentré, allée des Soupirs, avenue André-Breton

Giratoire de Regourd

Centre-ville et quartiers

Avenue Jean-Lurçat, rue Camille-Desmoulin, place Maréchal-Juin

Place Libération, rues Clément-Marot et Pélegry

Intersection place Metges , rue Nationale et cours Vaxis

> Pour veiller au respect des libertés publiques et privées, un comité d’éthique a été créé et pourra être saisi.

> Dans le cadre du programme Cœur d’agglo, un nouveau chef de service de la police municipale a été recruté. Jacky Schneider, 51 ans, a intégré la collectivité le 1er juin. Après 17 ans aux Mureaux dans les Yvelines, dont 15 ans en tant que chef de service, il a aujourd’hui en charge la totalité des hommes en tenue (ASVP, brigade verte, police municipale et astreinte) soit 17 agents.

Récemment Publié

»

Cahors : Aldi va s’implanter à Regourd côte des Ormeaux 

Les travaux ont débuté.  L’enseigne Aldi a prévu de ...

»

Les pompiers du Lot sécurisent leurs communications opérationnelles 

Mise en place d’une liaison satellitaire entre 2 deux PC mobiles ...

»

Saint-Pierre-Lafeuille : Vide-greniers le 1er mai sur la place du village 

Il se déroulera de 7 h à 18 h.  Le comité des fêtes de ...

»

SYDED du Lot : C’est parti pour le « Défi familles zéro déchet » !

Les familles sélectionnées vont être accompagnées pendant 3 ...

»

Grand Cahors : Le spectacle à l’initiative des JMFrance Cahors a enchanté le jeune public

Prochain rendez-vous le 3 mai 2024.  Le 19 mars dernier était ...

»

Maxou : Ensem aux côtés du Trail du Facteur 

La plateforme lotoise des métiers de l’autonomie est partenaire ...

»

Trains à 1 euro : Ouverture de la vente des billets pour les 4 et 5 mai

Proposition sur l’ensemble des lignes.  Comme tous les premiers ...

»

Saint-Paul-Flaugnac : Le rallye surprise, une autre façon d’explorer le Lot

3ème édition ce 27 avril.  Coup d’envoi ce samedi 27 avril de ...

»

Souillac : Le feu d’une maison et d’un camping-car à la barre du tribunal  

L’habitation a été entièrement détruite par l’incendie. ...

Menu Medialot