background img

Nouvel article

1492 Views

Cahors : Il reste des places (et des bonnes) pour « Un air de famille »


Le spectacle est à l’affiche le samedi 3 février, à 20 h 30.

Reprise du succès des années 1990 ! Comédie acerbe sur les rapports familiaux, « Un air de famille » est une nouvelle preuve de l’humour féroce et perspicace du duo Jaoui – Bacri. Comme tous les vendredis soirs, les Ménard se réunissent au « Père tranquille ». Ce soir-là, on fête l’anniversaire de « yoyo » la belle fille. Pendant le repas, la mère, sa fille Betty et ses deux fils Henri et Philippe décident de régler leurs comptes. Les secrets de chacun éclatent au grand jour. et quand Denis, le garçon de café, décide de s’en mêler, un nouvel ordre familial se profile. Cette plongée tragicomique dans l’univers familial renoue avec le style populaire et chaleureux du théâtre comique des années 1990. Bacri et Jaoui nous montre que, 20 ans plus tard, leur pièce n’a pas pris une ride. A (re)découvrir au théâtre le samedi 3 février, à 20 h 30.

300x38

Une pièce d’Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri

Mise en scène : Agnès Jaoui

Avec : Léa Drucker remplacée par Valérie Crouzet, Catherine Hiegel, Grégory Gadebois remplacé par Gilles Cohen, Laurent Capelluto, Jean-Baptiste Marcenac, Nina Meurisse

Assistante mise en scène : stéphanie Froeliger Décors : Alban ho Van

Lumières : dominique Bruguière

Costumes : Nathalie raoul

Son : Xavier Jacquot

> Réservations : 05 65 20 88 60
billetterie.theatredecahors@mairie-cahors.fr

> Il reste aussi quelques places pour Scandale ! ce jeudi 25 janvier, à 20 h 30. Scandale ! C’est pas vrai, encore un ? Oui mais cette fois c’est pour la bonne cause ! Pour l’énergie de la transe et de la danse ! « Scandale » c’est ici le nom donné à une mystérieuse cérémonie chamanique durant laquelle les danseurs, envoutés comme des fantômes virevoltants vont « scander » des sons organiques. Et ce, pour appeler, invectiver, exciter celui qui va leur donner en échange la  musique, la matière première du mouvement. Mais qui est cet étrange chamane qui semble contrôler la situation et jouer avec nos nerfs ? Il s’agit d’un voleur de son, un magicien qui capture les souffles, les murmures, les cris et les rires de ces danseurs possédés pour composer une transe musicale énergique. Le dialogue s’engage avec passion entre le génie de ce percussionniste sans visage et la virtuosité des hip-hopeurs transformés en esprits de la danse. Et c’est peut-être là que réside le scandale. La musique manipule les humains, elle les dépossède de tout contrôle sur soi pour les transformer en êtres mouvants, démoniaques et imaginaires.

article

Récemment Publié

»

Lot – Coronavirus : Les chiffres de ce 21 septembre

Dernier bulletin de l’ARS.  Dans son bulletin récapitulatif ...

»

Cahors : Le point sur les travaux de la cathédrale Saint-Etienne

Nouvelle étape. Les travaux de la partie sommitale de la tour ...

»

Rencontres culturelles de Cauvaldor : Ils ont exploré le champ des possibles !

Riche 2ème édition. Cauvaldor a organisé la deuxième édition ...

»

Cahors : Zoom sur la Clinique du Quercy

Elle regroupe 3 établissements. La Clinique du Quercy, qui ...

»

Vendanges, hôtel 4*, restaurant… Château Chambert en plein boom !

Le Domaine, situé à Floressas, est en pleine ...

»

Disparition inquiétante : Appel à témoins lancé pour retrouver une adolescente

Elle n’a pas rejoint son établissement scolaire. La gendarmerie du ...

»

Figeac : Huguette Tiegna engage le débat citoyen

La députée du Lot a tenu une réunion publique. Huguette Tiegna, ...

»

Les pompiers du Lot forment les élus à la gestion de crise

C’est la première fois que ce type de formation est ...

»

Lot : « Enedis participe toujours à l’économie locale »

Entretien avec Olivier Lasfargues, directeur territorial ...