background img

Nouvel article

2127 Views

Cahors dans la moyenne, ni plus ni moins


article

Où il est question du #Lot et des #Lotois sur les réseaux sociaux.

On en apprend tous les jours. Il existe un site où les internautes sont invités à noter les villes de France et de Navarre. De préférence celle où ils habitent et qu’ils sont donc censés bien connaître. Cela n’est qu’un sondage, sur des bases non scientifiques. La note finale est attribuée sur une moyenne de différents critères. Cahors obtient ainsi 6,15 pour l’environnement, 3,85 pour les transports, 4,85 pour la sécurité, 4,48 pour la santé, 5,39 pour les sports et loisirs, 5,17 pour la culture, 5,24 pour l’enseignement, 4,67 pour les commerces et 5,11 pour la qualité de vie. Ne nous demandez pas plus de détails sur ce que cela recouvre, ce n’est pas très explicite. Toujours est-il que la moyenne globale de Cahors est donc de 5,04, pour une cinquantaine de votants, si l’on en croit le site. On constate surtout que du coup, la capitale lotoise ne figure pas parmi les 100 « meilleures villes » où les cinq premières sont Aix-les-Bains, Maisons-Laffitte, Le Creusot, Labège (en Haute-Garonne) et Vincennes. Ni parmi les 100 « plus mauvaises » où le quintet perdant est emmené par Sarcelles, Garges-lès-Gonesse, Villeneuve-Saint-Georges, Creil et Valenton. Nous, on ne vous dit rien, mais si vous voulez booster l’e- réputation de votre ville, vous savez maintenant comment faire…

Clin d’œil du calendrier ? Ou un certain délai entre le dépôt du document et sa mise en ligne sur le site de la Haute Assemblée ? Toujours est-il que la sénatrice socialiste du Lot Angèle Préville a questionné en date du 7 mai le ministre de la Culture « sur les conséquences économiques de l’épidémie de Covid-19 pour le secteur du spectacle vivant (et donc quelles mesures urgentes le gouvernement comptait-il prendre, NDLR). L’interdiction des festivals jusqu’à la mi-juillet au moins a plongé dans une incertitude totale les acteurs de la culture qui se retrouvent dans une situation de plus en plus inextricable. Alors que les salles ont fermé bien avant le début du confinement, ce sont aujourd’hui les festivals qui s’annulent les uns après les autres. Compte tenu de l’ampleur de la crise sanitaire, même les festivals qui devaient se tenir cet été préfèrent souvent annuler, ne sachant comment s’organiser et ne disposant d’aucune garantie de pouvoir organiser leur manifestation. D’autres encore attendent un cadre réglementaire sur lequel s’appuyer afin d’annuler leur manifestation ou de pouvoir maintenir leur festival. » Et d’ajouter : « Aux pertes énormes déjà cumulées, vont bientôt s’ajouter celles de la saison estivale. Vecteur culturel et touristique dans nombre de départements ruraux, le spectacle vivant contribue au dynamisme des territoires. Si une aide n’est pas apportée d’urgence, l’ensemble des acteurs de la chaîne sera impacté. » Quand elle a rédigé ce texte, la parlementaire ignorait sans doute que le 6 mai, le président Macron dévoilerait de fait quelques décisions (comme le prolongement des droits des intermittents) et appellerait à ce que cet été 2020 pas comme les autres soit cependant « apprenant et culturel ».

L’Agence de développement touristique du Lot continue de dévoiler ses bilans chiffrés 2019. Tout en redoublant d’initiatives, en coopération avec les institutions du département et de la région pour sauver ce qui peut l’être du millésime 2020. Cette semaine, les statistiques concernaient les hôtels. On a ainsi appris que l’année dernière, « le taux d’occupation annuel fut de l’ordre de 51 % pour l’hôtellerie lotoise, ce qui reste stable comparé à 2018. » Pour autant, « avec près de 350 000 arrivées et 545 600 nuitées, l’année 2019 est en progression de 4 % comparée à 2018. La part des nuitées étrangères étant de 19 % (en baisse de 2 points par rapport à 2018). » A souligner encore que « la part annuelle de la clientèle d’affaires est de 32 % des nuitées et que le poids du Lot dans l’hôtellerie régionale est de 4 % de la capacité d’accueil et 3 % des nuitées ». Pour être complet, notons que « les touristes britanniques (19000 nuitées) restent les premiers clients internationaux de l’hôtellerie lotoise », mais que le nombre d’Allemands et Néerlandais est en progression.

Vous vivez à Saint-Céré ? Vous aimez Saint-Céré ? Sachez qu’une page Facebook aimée (ou likée si vous préférez…) par 863 personnes met en ligne très régulièrement photos ou vidéos de qualité, d’hier ou d’aujourd’hui, mettant en valeur la ville et ses alentours. Qui a dit que les réseaux sociaux étaient voués à n’être que des vecteurs de vaines polémiques ? Nous, sur cette page, on a repéré de bien jolis buts de balade. Puisque le confinement va être levé, c’est le moment ! Pour rappel, les déplacements intra-départementaux ne nécessitent aucune attestation ou justification !

Visuel @DR

Récemment Publié

»

Les élus de Payrignac sensibilisés à l’utilisation des défibrillateurs

Trois sessions ont eu lieu. A la demande de la municipalité de ...

»

La Convention Citoyenne pour le Climat du Lot est lancée !

Plusieurs réunions seront organisées dans différentes communes ...

»

Sousceyrac, Touzac, Calvignac : Travaux sur les routes à l’horizon

Des déviations vont être mises en place. Plusieurs travaux sur ...

»

La Fédération BTP 46 « tournée vers l’avenir »

L’assemblée générale a eu lieu le 24 septembre. La ...

»

Aurélien Pradié rend hommage à Jacques Chirac

Une cérémonie a eu lieu à l’occasion de l’anniversaire de sa ...

»

Biars-sur-Cère : Nouveau départ pour Body Form

La salle de sports est située rue du 19 mars 1962. Body Form vient ...

»

Badminton : Reprise des compétitions départementales

60 jeunes étaient au rendez-vous. Ce dimanche 27 septembre, le ...

»

Rugby : Saint-Céré l’emporte face à Vic-Fezensac

Les Sang et Or débutent bien le championnat. Un temps à ne ...

»

Cahors : Le pont Valentré et la cathédrale aux couleurs d’Octobre rose

Belle initiative. Dans le cadre du mois Octobre rose qui mobilise ...