background img

Nouvel article

4572 Views

Cahors : Centre de santé, 2,5 millions d’euros pour la voirie, aire de jeux à Cabessut, autopartage, Voie Verte… des annonces fortes lors des voeux de Jean-Marc Vayssouze


La cérémonie 2023 a eu lieu l’espace Valentré.

Après deux années perturbées par le Covid, la cérémonie des voeux de la Ville et du Grand Cahors a retrouvé l’espace Valentré. En présence, notamment, de Mireille Larrède, préfète du Lot, de Serge Rigal, président du Département, de Vincent Labarthe et Marie Piqué, vice-présidents de la Région, Jean-Marc Vayssouze, maire de Cahors, et président de l’agglo, entouré des élus du conseil municipal et du Grand Cahors, n’a pas caché sa joie de retrouver « ce moment de convivialité. » En préambule de son discours, il a évoqué la guerre en Ukraine  et a lancé un message pour que « nos démocraties tiennent bon ». Il a ensuite appelé « à une nouvelle vague de décentralisation dont la vertu consiste, entre autres choses, à rompre avec le culte de la grande échelle. »

Et de prendre pour exemple le volet santé : « Comment le système de santé, dirigé depuis Paris, a-t-il pu être victime de tant d’erreurs de jugement et d’absence d’anticipation ? Au-delà de l’orthodoxie budgétaire qui a tant infusé dans nos esprits et contribué à l’asphyxie de nos services publics, la distance avec le terrain, avec ses réalités et ses nécessités à venir, est pour beaucoup dans la crise profonde dont la patientèle est aujourd’hui la première victime. Des millions de Françaises et de Français privés de médecin référent, des mois d’attente pour avoir un rendez-vous avec un dentiste ou un spécialiste, un hôpital public placé en concurrence déloyale avec les acteurs privés, voilà ce à quoi nous assistons.  Au point de contraindre les collectivités, mais aussi les professionnels eux-mêmes à s’organiser pour relever ce défi. Je pense aux médecins qui structurent des réponses variées, tant immobilières que professionnelles, dans les quartiers, les communes mais aussi à l’échelle du sud du Lot. C’est également le cas de la Mutualité Française qui ouvrira un centre de santé dentaire en cours d’année dans le quartier de Regourd. De son côté, l’association Agir pour mieux vivre, en partenariat avec le DAC 46, proposera, dans les mois à venir, un tout nouveau centre de santé. Situé rue Wilson, il comptera 4 boxes de consultation qui permettront la prise en charge de la patientèle concernée par des soins non programmés. Une nouvelle réponse sanitaire qui contribuera à décharger les urgences, un partenariat avec le centre hospitalier étant en cours de construction dans cette perspective. Merci chaleureusement aux professionnels et aux dirigeants de ces organisations pour leur indispensable contribution.  L’occasion pour moi de saluer également l’initiative de la Région Occitanie de constituer un Groupement d’intérêt public en matière de santé.  Le Grand Cahors a candidaté en septembre dernier pour accueillir un centre de santé au sein duquel exerceraient des médecins généralistes salariés qui contribueraient à prendre en charge une partie des 6 000 habitants du Grand Cahors privés de médecin référent.  A Cahors, mais aussi à Catus et à Saint-Géry-Vers, ce centre de santé constituerait un nouvel instrument de soins au plus près de vous.  C’est avec plaisir que je vous annonce la décision favorable prise par la Région, nous permettant d’entrevoir la perspective d’un futur centre de santé sur notre territoire. Les prochains mois permettront de poursuivre la concertation, de consolider le projet immobilier, d’en assurer la mise en œuvre, d’adhérer au groupement ou encore d’intéresser de futurs médecins. » Jean-Marc Vayssouze a ensuite fait plusieurs annonces :

– Voirie : « Je proposerai que soient mobilisés par le Grand Cahors 2,5 millions d’euros en 2023 pour rénover notre voirie, un effort budgétaire supplémentaire de 20 % dont bénéficieront directement nos 36 communes. Les cheminements piétons seront également sécurisés en bord de plusieurs routes départementales. Poursuivant des aménagements déjà réalisés au cours des années passées, la Ville prolongera les trottoirs en bord des routes de Trespoux à Lacapelle et de Villefranche à Bégoux, de quoi assurer une continuité des itinéraires piétons.  De même que nous sécuriserons les traversées piétonnes par divers types d’aménagements. Ce sera le cas à Terre-Rouge dont une trentaine de passages piétons sera sécurisée en 2023 grâce à un éclairage public directionnel. Ce sera également le cas à Bégoux ou encore sur l’avenue Maryse-Bastié à la Croix-de-Fer. L’avenue Maryse-Bastié, justement, bénéficiera d’un réaménagement complet à partir de cette année. A cela s’ajoutera la création d’une véritable voie cyclable qui permettra de connecter Pradines et le quartier de la Croix-de-Fer à la future voie verte et à notre centre-ville. »

– Aire de jeux à Cabessut : « Une nouvelle aire de jeux verra le jour d’ici à cet été à Cahors. Engagement municipal qu’il me plaît de concrétiser, ce nouvel espace prendra place sur l’île de Cabessut réinvestie. Bénéficiant d’un environnement naturel, de l’ombrage des arbres, de la proximité avec le centre-ville, de la complémentarité avec les installations sportives voisines et de capacités de stationnement, le site était naturellement destiné à accueillir cette nouvelle aire de jeux. Cette dernière pourra grandir avec le temps à la faveur de nouveaux équipements ou d’extension par étapes successives. »

– Nature en ville : « La friche de l’ancienne laiterie sera démolie d’ici au printemps, première étape avant le réinvestissement de cet espace qui contribuera à redonner sa place à la nature sur près d’un hectare de terre. De même que plusieurs démolitions seront conduites cette année route de Toulouse, contribuant à désimperméabiliser les sols mais aussi à agir de manière opérationnelle contre le risque d’inondation de cette entrée de ville. Après la démolition de l’ancien centre de contrôle technique au giratoire du Roc de l’Agasse, plusieurs autres sites seront démolis en cours d’année afin de favoriser le libre écoulement des crues du Bartassec. »

– Production d’énergie photovoltaïque : « Toujours en matière énergétique, pour favoriser notre indépendance et agir sur les coûts, la Ville et le Grand Cahors élaborent actuellement un programme de production d’énergie photovoltaïque. Toitures de bâtiments publics et ombrières deviendront le support de panneaux photovoltaïques. C’est dès cette année 2023 qu’une première toiture municipale accueillera un outil de production d’énergie. A l’occasion de la rénovation des toitures de l’école Ségala à Bellevue, des panneaux photovoltaïques seront implantés, avant que ne se déploie cette technique en plusieurs points de la ville et du Grand Cahors. »

– Service d’autopartage : « Au cours du premier semestre, un partenariat avec la coopérative CITIZ permettra de déployer 4 stations et 6 véhicules sur la commune de Cahors. Ce nouveau service d’autopartage permettra de mutualiser l’usage de véhicules pour celles et ceux qui entendent, par choix ou pour des raisons de coûts, se passer d’une voiture personnelle.

– Voie Verte en vallée du Lot : « Je crois avec force à sa valeur et à son actualité. Au service de vos mobilités du quotidien, de la connexion de nos communes entre elles et du développement touristique, elle contribuera à transformer notre rapport à la voiture pour un certain nombre de déplacements au sein de notre agglomération. Quant à l’emprise de l’ancienne voie de chemin de fer Cahors – Capdenac qui servira en partie de support à ce nouvel équipement, son usage demeurera parfaitement réversible.  Je le dis et le répète ici, la voie verte permettra de sauver l’emprise du délaissement voire de la découpe. Regardez le sort de la voie ferrée inachevée Cahors – Moissac. Sans usage et sans projet, c’est l’abandon et le déclin assurés. Après la livraison en 2022 de la section aménagée entre Douelle et Mercuès, le prochain linéaire concernera Mercuès – Cahors Louis-Philippe. Dans les prochains jours une maîtrise d’œuvre sera en effet retenue par le syndicat mixte, pour une mise en chantier programmée au second semestre de cette année. »

– Requalification de la cité de Terre-Rouge : Toujours en matière d’équipement et d’aménagement, 2023 sera associée au lancement de la première phase de la requalification de la cité de Terre-Rouge. Grâce à l’ambition rehaussée de Lot Habitat, la cité de Terre-Rouge va se transformer, s’ouvrir au quartier, se connecter aux espaces publics et s’insérer dans un parc urbain. »

– Place Chapou : « Alors, aussi simplement que naturellement, vient le tour de l’aménagement de la place Chapou, qui restera la place du marché, et dont le réaménagement servira plus que jamais notre hyper-centre marchand, patrimonial et résidentiel. Largement redonnée aux piétons, nous pourrons y organiser des animations, y retrouver un véritable univers à Noël, consacrer cet espace au marché séculaire, bénéficier de l’ombre des arbres, profiter de la Halle et des commerces de proximité qui, comme place Champollion par exemple, ont largement bénéficié du changement. Nous aurons ainsi en cette année 2023 à engager la maîtrise d’œuvre dont le projet proposé sera co-construit avec les Cadurciens, comme les premières étapes ont déjà donné lieu à de multiples formes de concertation. Reste qu’il reviendra à la municipalité d’arbitrer entre des intérêts parfois contradictoires.La période nous invitera également à faire des choix. Nous continuons de travailler pour ajuster le projet, en optimiser les coûts, les financements et le calendrier, et l’envisager par phases pour le rendre compatible avec nos capacités budgétaires. »

Et de conclure : « Pour donner vie et réalité à cette feuille de route, le travail en équipe, dans la confiance et la sérénité, est le meilleur des alliés.  L’occasion pour moi de remercier chaleureusement l’équipe d’élus qui, à la Ville comme au Grand Cahors, forme un collectif soudé, riche de son énergie et de sa diversité. Tout comme nos partenaires, l’Etat, la Région Occitanie, le Département du Lot, les gestionnaires de réseaux ou encore les nombreux acteurs qui donnent du relief et de l’épaisseur à l’action. Tous constituent des relais de confiance sans lesquels nos projets auraient peine à se concrétiser. Sans oublier les agents de nos collectivités dont la contribution à votre quotidien est essentielle. Qu’ils en soient également sincèrement remerciés. »

Récemment Publié

»

Cahors Handball : Continuer de marquer les esprits

Les féminines sont sur le pont ce samedi à 19 h.  En ...

»

Assier : Appel à manifester « pour défendre l’école » ce samedi 

Une marche est prévue à 14 h ce 4 février.  Le Collectif SOS ...

»

Le Lot en Meule Bleue 2023 : Kyo, Sound of Legend, Camille Esteban… rejoignent Gims & Dadju, Amir et Kendji Girac

La programmation complète vient d’être dévoilée. La Pegatina, ...

»

Ecole des métiers du Lot : Les apprentis mécaniciens et carrossiers en lice avec leur 2CV rétrofit pour la « Battle » des CFA de France

Vidéo pour découvrir leur projet (et voter) dans ...

»

Cahors : Les Mycéliades débutent leur festival de science-fiction ce samedi au Grand Palais 

Coup d’envoi ce 4 février 2023 avec une séance de planétarium ...

»

L’association Touristic Vallées Lot et Dordogne a participé au Salon du tourisme de Rennes

Cette année, c’était le Sud-Ouest qui était invité ...

»

Cahors : « Les Débarqués » vont jouer « 9 jours, 1 vie » à Tréjouls

Représentation ce 4 février, à 19 h, dans le ...

»

Cahors : La Saint-Valentin s’invite à la carte du Coin des Halles 

Les amoureux vont se régaler le 14 février.  Le Coin des Halles a ...

»

Cahors : « Supprimer la Technologie en 6ème est un non sens » 

Les enseignants d’Olivier de Magny dénoncent cette ...

Menu Medialot