background img

Nouvel article

1522 Views

Cahors : 1ère pierre à Bégoux pour l’antenne de l’Institut des Jeunes Aveugles 


56 résidents y seront accueillis et plus de 60 emplois créés.

« La différence est toujours une richesse ». Ce 1er avril, à Bégoux, route de Villefranche, Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, Jean-Marc Vayssouze, maire de Cahors, et président du Grand Cahors, Serge Rigal, président du Département, et Jean-Pierre Salbayre, président de la fondation de l’Institut des Jeunes Aveugles de Toulouse ont notamment « dévoilé » la 1ère pierre de l’antenne cadurcienne de l’Institut des Jeunes Aveugles.

Le projet a été conçu en collaboration avec les futurs résidents et leurs familles et assurera une continuité d’accompagnement des parcours de vie par des modes d’accueil et de logements diversifiés, tout en favorisant l’autonomie, l’émancipation des personnes en situation de handicap et une participation active à la vie de la cité. Les résidents seront accueillis selon des modes d’accueil diversifiés : internat à temps complet, accueil de jour, accueil temporaire, accueil séquentiel, soutenus par des formes différentes d’habitats : petit collectif (3 unités de 12 places), 5 maisons (du T1 au T4) sur l’emprise foncière et des appartements pour 8 personnes en centre-ville de Cahors.La pose de cette première pierre concrétise l’ambition de ce projet partenarial dans lequel sont parties prenantes la Région Occitanie, financeur de l’opération, le Département du Lot, initiateur d’un appel à projets d’un foyer de vie pour déficients visuels adultes, le Grand Cahors mais aussi la Ville de Cahors, qui a cédé le terrain sur lequel va être bâti ce lieu de vie et qui se charge de l’aménagement des infrastructures et des dessertes qui permettront l’accès et l’intégration du projet au quartier de Bégoux. Par ailleurs, l’implantation de l’IJA à Cahors est un projet créateur d’emplois directs et indirects. 60 emplois seront directement créés sur site, principalement recrutés localement, de quoi faire de ce projet solidaire une opération créatrice d’activité et d’emplois pour le bassin de vie.

« Va donc naître ici un foyer moderne, un lieu de vie, un petit quartier. Tout va être assuré pour l’autonomie des résidents avec une ouverture sur la ville. Des orientations culturelles et artistiques sont également prévues » a déclaré Jean-Pierre Salbayre.

La maman de Delphine, une future résidente, Marie-Ange Léon, a ensuite apporté son témoignage : « Je parle au nom de tous les parents. Quand on a des enfants qui ont des difficultés particulières, c’est dur de trouver un foyer notamment lors du passage à l’âge adulte. Ce projet est un réel soulagement et un véritable espoir pour l’avenir. Ce foyer sera différent avec la continuité des apprentissages, des activités artistiques. Ils ont des difficultés mais ils ont du talent. Le centre leur permettra de s’ouvrir sur la cité. A Cahors, une ville à taille humaine, ils seront heureux. »

« Depuis plusieurs mois, nous œuvrons aux côtés du Département du Lot, de la Région Occitanie et de nos partenaires à la concrétisation de ce projet innovant qui va renforcer l’inclusion à l’échelle de Cahors et conforter son dynamisme avec la création d’une soixantaine de nouveaux emplois. La ville, le quartier de Bégoux, le territoire seront au rendez-vous de cette belle histoire » a souligné Jean-Marc Vayssouze.

« Les solidarités constituent l’ADN du Département. Ce foyer est un trait d’union entre autonomie et protection. Le département du Lot est un département où il fait bon vivre, où il fait bon vivre pour tous » a rappelé Serge Rigal.

« Cette première pierre est un soulagement pour leurs familles et la perspective d’un accueil dans un cadre bienveillant, un environnement exemplaire. oute l’année, je me mobilise pour faire de l’Occitanie une Région plus inclusive, une Région qui permet à chacune et chacun de se sentir en sécurité et en confiance. Une Région qui donne les mêmes chances à toutes et tous et qui croit à la force collective » a conclu Carole Delga. 

> Le centre de 3200 m2 ouvrira début 2023. Il pourra accueillir 56 résidents. 20 % du budget du bâtiment est consacré à la transition énergétique et sera financé par la Région à hauteur de près d’un million d’euros. Activités, ateliers mixtes, salon de thé, espace restauration, parcours santé, terrain de 6000 m2 dédié aux activités de maraîchage sont autant de d’équipements qui seront disponibles. 

Visuel Harter / Sauvagé – IJA

Récemment Publié

»

Cahors : La Table de la Maison Marlas ouvre le mardi 24 mai 2022

Le bonheur gourmand est dans l’herbe et sous les cèdres à ...

»

Un apéro-rencontre autour de l’exposition « Un  jour la Terre » à Gignac

Il aura lieu ce vendredi 20 mai, à 19 h (c’est gratuit mais il ...

»

Cahors Rugby : Les Petits Diables se sont régalés à La Rochelle

M8, M10, et M12 étaient sur le pont.  Les Petits Diables M8, M10 ...

»

Elections législatives 2022 : Maryse Maury est la suppléante de Rémi Branco

Deux temps forts sont également au programme : ce jeudi à Pradines ...

»

Douelle : Nouvelle ère à Antinéa 

L’ouverture est prévue le 26 mai avec Un P’tit Gars du Coin en ...

»

Caillac : La Chorale reprend de la voix ! 

Concert ce samedi 21 mai, à 17 h, à la salle des fêtes. Pendant ...

»

Labastide-Marnhac : Vide ta chambre – vide ta maison ce dimanche 22 mai

La manifestation est organisée par l’APE. L’Association des ...

»

Elections législatives 2022 : Thierry Grossemy et Patricia Gontier, candidats de la Nupes, ont débuté leur campagne à Figeac

La prochaine réunion publique est prévue le 25 mai à ...

»

Cahors : What’s up Docks, c’est ce jeudi soir 

Coup d’envoi à 19 h.  What’s up Docks est un concert ...

Menu Medialot