background img

Nouvel article

814 Views

Beauregard : 7ème Ciel avec les Rencontres Cinéma en Sud Quercy


5ème édition ce week-end. 

Le Causse Mopolite, la mairie de Beauregard et ses habitants, avec le concours de la Communauté des communes du Pays de Lalbenque-Limogne et de CinéLot présentent les 5èmes Rencontres de Cinéma du Sud Quercy : 7ème Ciel.  Les après-midi, les projections auront lieu en salle alors que les projections nocturnes auront lieu en extérieur.

> Le programme : 

> Vendredi 9 septembre :

– 18 h 30: 

– « Vert, vert, vert » de Guillaume Bordier (en présence du réalisateur) / 2022 / Documentaire / 34 minutes

Ashraf a 16 ans. Il ne parle pas. Il n’a jamais parlé. Ashraf erre dans les montagnes et les forêts. Il s’enroule dans le vent, comble de ses cris les échos des vallées, s’enfonce dans les rivières en y buvant des litres. Ashraf traverse le monde et le monde le traverse.

– « Saule Marceau» de Juliette Achard / 2017 / HD et 16mm / 34 minutes

Juliette et son frère ont grandi dans une cité de banlieue parisienne. Clément est devenu éleveur dans le Limousin. Aux abords de la ferme, ils tournent les séquences d’un western inspiré des films qu’ils regardaient ensemble. Les difficultés rencontrées par le jeune fermier, les souvenirs d’un rêve d’enfant et l’histoire de tout un territoire s’entrecroisent.

– 20 h 30 :

Concert Joni Île / Folk

Dans sa bedroom pop: cartes postales sur le sol, volet mi-clos, bureau plein de mots, mélancolie ok, téléphone qui sonne, une guitare sur le lit et des CDs: Daniel Johnston, Karen O, Courtney Barnett, Alain Bashung…

– 21 h 30 :

« Passe Montagne » de Jean-François Stévenin /1978 / Fiction / 108 minutes. Avec Jean-François Stévenin, Jacques Villeret…

Georges tombe en panne dans le Jura et va faire réparer sa voiture chez Serge, un garagiste qui travaille dans un hameau isolé. Les deux hommes se lient bientôt d’amitié.

– 23 h : Retour sur scène de Joni Île

> Samedi 10 septembre :

– 15 h :

Projection pour jeune public à partir de 6 ans. Sélection de courts métrages. 

Anna et Manon vont à la mer de C. Manesse

Le moine et le poisson de M. Dudok De Wit

Espace de Eleonor Gilbert et d’autres encore

– 16 h 45 :

« Et pour le reste aussi » de Lucie Dèche (en présence du réalisateur) / 2022 / Documentaire / HD / 57 minutes

Dans un dialogue à travers plusieurs étages, une fille aborde avec son père, un historien et un inconnu, des événements qu’elle n’a pas vécus et que pourtant elle semble avoir traverser.

– 18 h 30 :

« La rencontre d’Alain Cavalier » / 1996 / Documentaire / 73 minutes. Avec Alain Cavalier, Françoise Widhoff, Françoise Malraux

Le cinéaste rencontre une femme. Par petites touches, il filme avec sa caméra vidéo des moments de leur vie, des objets, des lieux… Il se rend compte alors qu’il ne stocke pas des souvenirs mais qu’il construit un film. 75 minutes de vidéo racontent l’histoire d’un lien tissé dans le quotidien et sublimé par le sentiment.

– 20 h 30 :

Concert de Buncheong / Rock

Buncheong est engobé gris, blanc, gratté, incrusté. Peinturluré brun, poissonneux comme floral ou feuillu, pierreux de calcaire, de chaux comme charbon, géologique et localisé. En gros c’est du rock

– 21 h 30: 

« Le plein de super » d’Alain Cavalier (en présence du réalisateur) / 1976 / Comédie / 97 minutes. Scénario: Alain Cavalier et Patrick Bouchitey. Avec: Nathalie Baye, Patrick Bouchitey et Etienne Chicot

Ils ont 25 ans, ils sont deux à rouler dans un break, ils sont partis des corons du nord pour le soleil du sud de la France. Ils sont passés par Paris, où, malgré eux, ils se sont retrouvés à quatre dans la voiture.

– 23 h :

Retour sur scène de Buncheong

> Dimanche 11 septembre:

– 15 h :

« Calamity » de Rémy Chaillé / Projection pour jeune public à partir de 6 ans / 2020 / Film d’animation / 82 minutes

1863, Etats-Unis d’Amérique. Le convoi de Martha Jane progresse vers l’Ouest avec l’espoir d’une vie meilleure. L’apprentissage est rude, mais pourtant elle ne s’est jamais sentie aussi libre. Une aventure pleine de dangers et riche en rencontres, qui révèlera la mythique Calamity Jane

– 16 h 45 :

Atelier de 35 minutes: Grattage de pellicule et réalisation d’un tout petit film en 35 mm / Tout public

Sur la pellicule 35 mm, les images sont tracées directement à l’aide d’un instrument pointu. On gratte l’émulsion que l’on peut ensuite colorer et réaliser ainsi un film sans caméra. Une manière de toucher à la matérialité du cinéma.

« Les garçons sauvages » de Bertrand Mandico / Interdit aux moins de 12 ans / 2017 / Fiction / 110 minutes. Avec: Pauline Lorillard, Vimala Pons

Début du XXème siècle, cinq adolescents de bonne famille épris de liberté commettent un crime sauvage. Ils sont repris en min par le Capitaine, le temps d’une croisière répressive sur un voilier. Les garçons se mutinent. Ils échouent sur une île sauvage où se mêlent plaisir et végétation luxuriante. La métamorphose peut commencer.

– 18 h 30 :

« Step across the border » de Nicolas Humbert et Werner Penzel /1990 / 35 mm/ Documentaire / 90 minutes d’improvisation sur celluloïd. Présentation + projection et discussion = Rencontre autour d’un autre cinéma

Carnet de voyage musical et vivant autour des rythmes, surimpressions, essais sonores et compositions expérimentales du musicien Fred Frith. Tourné en noir et blanc sur pellicule de 35 mm, le film cherche à épouser la forme improvisée de la musique et compose sa propre partition. Les réalisateurs glanent leurs images au fil du voyage et des rencontres avec quelques compagnons du musicien. Step across the border fait partager au cinéma et à la musique un même espace, un même moment, un même souffle.

– 20 h 30 : 

Ambiance musicale

– 21 h 30 :

« La coquille et le clergyman » de Germaine Dulac / 1927 / 35 mm / noir et blanc / silencieux / 40 minutes. Scénario: Antonin Artaud

Un clergyman amoureux triomphe de son rival

Création musicale La coquille et le clergyman de Kevin Papillon. Par Kevin Papillon, Sylvain Calmon, Thomas Fournier.

Sur ce film muet de Germaine Dulac, écrit par Antonin Artaud et réalisé en 1927, trois musiciens nous proposent une création musicale spécialement conçue par Kevin Papillon pour le festival. La narration chancelante de ce film guidera leur musique qui creusera aussi son propre sillon pour explorer à sa façon ces images d’un autre temps.

> Buvette et foodtruck sur place

> Présence de la bouquinerie du Chat-Huant

> Les projections seront assurées même en cas de pluie

Copyright Ecce Films Film Les Garçons sauvages

Récemment Publié

»

Lycée des Territoires Cahors-Le Montat : La semaine basque des terminales GMNF

Séjour enrichissant.  Les terminales GMNF du lycée des Territoires ...

»

Cahors Lot XIII annonce la couleur pour le début du championnat 

Le club a notamment présenté les nouveaux maillots.  Ce jeudi 29 ...

»

Cabrerets : Quand des auteurs de BD peignent les parois d’une grotte

Ils étaient en résidence « Résonances Rupestres ...

»

Du SOS des communes étranglées financièrement au très envié fichier des adhérents LR 

Où il est question du #Lot et des #Lotois sur les réseaux ...

»

Cahors : Le point-justice est lancé 

Il est situé à la Maison des associations.  Désormais implanté ...

»

Carennac : « Tête à Têtes », une exposition de photographies de Philippe Muraro 

Coup d’envoi le 14 octobre.  Vendredi 14 octobre, à 18 h, le ...

»

Cahors : Ghislain Compozieux a remporté le Trophée National des Viandes d’Excellence 2022

Il a été sacré dans la catégorie viande de bœuf sous signe ...

»

Lot : La Région Occitanie « plus que jamais aux côtés des lycéens et des étudiants »

Les élus ont fait le point.  Vincent Labarthe, Marie Piqué, ...

»

Rugby : Le COC accueille le leader, le RC Rougier 

Le leader débarque à Castelnau-Montratier ce dimanche.  Les ...

Menu Medialot