background img

Nouvel article

1447 Views

Aviron : 4 rameurs de Cahors en finale des championnats de France 


L’amertume était pourtant de rigueur…

Le week-end dernier se déroulaient sur le lac d’Allier à Vichy les championnats de France junior et senior d’aviron. 4 Cadurciens y prenaient part. 

– Elliot Cartron avec le club de l’Aviron Toulousain en quatre sans barreur poids légers (70 kg de moyenne pour l’équipage).

– En quatre sans barreur junior, ce sont Raphaël Galante, Louis Descot-Vigouroux et Roméo Moly qui prenaient le départ avec leur coéquipier de l’Union Nautique Montalbanaise, Corentin Frances. Les trois Cadurciens, champions de France en titre l’an dernier chez les cadets, avaient à cœur de conquérir un nouveau trophée.

Pour ces quatre « anciens » de l’Aviron Cadurcien le premier objectif a été atteint, puisque les deux embarcations concernées se sont qualifiées pour leurs finales respectives.

Avec le 5ème temps au général pour les juniors, mais avec 5 bateaux en moins de 3 secondes, tout était possible. Pour Elliot Cartron et ses coéquipiers  de l’Aviron Toulousain, avec le 6ème temps en demi-finale tout restait également possible compte tenu de la densité de cette catégorie.

Le deuxième objectif, tenter de décrocher une médaille ou un titre, n’a pas pu être atteint, puisque malheureusement, mère nature en a décidé autrement. Dans la soirée puis la nuit du samedi 4 au dimanche 5, le département de l’Allier et en particulier la ville de Vichy ont été touchés par un événement climatique exceptionnel. Des averses de grêle intenses (avec des grêlons de la taille d’une balle de tennis) ont touché la quasi-totalité du parc à bateaux. Compte tenu de l’ampleur des dégâts, la plupart des clubs ne pouvant pas s’aligner pour courir les finales de la journée, la fédération a été contrainte d’annuler ces finales en attribuant titres et médailles se basant sur les temps réalisés en demi-finale. Au-delà de la déception que peuvent éprouver les athlètes cadurciens ainsi que l’ensemble des athlètes présents qui n’ont pu défendre leur chance jusqu’au bout, nous retiendrons l’ampleur de la catastrophe. En effet, avec plus de 600 bateaux impactés et un coût estimé à 10 millions d’euros, c’est l’ensemble de l’aviron français qui est meurtri. Il faudra du temps pour panser ces plaies, réparer les bateaux réparables et remplacer ceux qui ne le sont pas. Une chose est certaine, les quatre Cadurciens se sont promis de revenir l’an prochain pour tenter de conquérir le titre suprême ou a minima une médaille !

Photo dpdb – despellesetdesbouillons.org 

Récemment Publié

»

Cirque, spectacles, jeu, concert, ateliers… tout un festival à Grézels

Riche programme avec un coup d’envoi ce 2 juillet.  Le cirque ...

»

Le Vigan : Concert participatif ce samedi à l’Espace Culturel Jean Carmet

Création musicale partagée à 18 h 30 ce 2 juillet. Depuis ...

»

Sibelle, le job dating de l’Education nationale et le voyage au Danemark 

Chaque samedi, l’actualité lotoise vue par Philippe Mellet et ...

»

Cahors : Pôle intergénérationnel, entrée sud de la ville, rénovation de l’école Jean-Calvet, Palais de Via, et un départ au conseil municipal 

La séance a eu lieu ce 29 juin. Le conseil municipal enfant était ...

»

Cahors : 20 heureux gagnants au jeu des « super-héros » d’ÔCahors 

Le tirage au sort a eu lieu ce 28 juin. Ce 28 juin, c’est dans le ...

»

Assemblée générale à tous les étages au GEIQ 46

Bilan positif.  Les trois Groupements d’employeurs que sont le ...

»

Cahors : Plusieurs arrestations dans une affaire de séquestration et de violences 

La police est intervenue ce jeudi matin. Ce jeudi 30 juin, la police ...

»

Gourdon – Coronavirus : Le point sur la situation du service des urgences de l’hôpital 

L’accueil des urgences est donc réservé aux patients orientés ...

»

Pradines : Un gala de danse mémorable !

L’école de danse Christine Lalo-Marre a enchanté le ...

Menu Medialot