Nouvel article

471 Views

Kira et le prince vigneron 


Exceptionnellement ce dimanche, l’actualité lotoise vue par Philippe Mellet et surtout par ses chats.

« C’était en été, une de ces chaudes et lourdes journées du mois d’août, quand on attend la fin de l’après-midi pour s’aventurer au soleil même s’il tape encore fort. On voulait prendre l’air, on voulait respirer, alors on s’est rapproché comme instinctivement du cours du Lot, on a marché entre Caillac et Luzech. Dans le ciel, je me souviens que tournoyaient des parapentes qui avaient pris leur envol depuis Douelle ou de Crayssac. On cheminait, les tempes humides, le regard fixant ici une vieille grange, là quelque muret en pierres sèches semblant clôturer une parcelle plantée de malbec. On cheminait, tranquilles, commentant les nouvelles du jour, pensant au menu du soir. On cheminait et puis soudain, la noble silhouette du château de Cayx s’est dressée au détour de notre petite randonnée. Dominant un méandre du fleuve, avec ses vignes au cordeau, ponctuées de rosiers magnifiques, descendant en cascades impeccables jusqu’à la route.

Nous habitions le Lot depuis peu, nous ignorions l’histoire des lieux, et celle de la bâtisse, nous ignorions jusqu’à l’identité des propriétaires. Les mois ont passé, les années même. Nous avons appris qu’en 1974, le château était passé sous pavillon danois, enfin presque, tant le prince né Henri de Laborde de Monpezat aura toujours été, d’abord, un homme d’ici, un Lotois. L’été suivant, nous croisâmes la reine sur le marché de Cahors. C’est une commerçante qui nous mit dans la confidence, car la souveraine était discrète, et dans le brouhaha coloré du marché, seul le bouquet de fleurs qu’elle portait comme un étendard semblait la distinguer de la foule joyeuse. Son époux était sans doute resté au château. A surveiller l’élaboration de ses vins, ou à écrire, ou à mettre de l’ordre dans ses collections d’art. A moins que depuis les terrasses du château, il ne contemplât le paysage, gagné par la sérénité des lieux et le rythme du fleuve, enfin apaisé, lui qui se disait parfois si tourmenté. Ici, sans doute, pouvait-il défier le temps qui passe.

article

Férue de latin, Kira, ma protégée féline, apprécie d’ailleurs pleinement le clin d’œil en forme de jeu de mot dont usa le prince pour formuler la devise de son château. Ainsi, puisque l’on trouve souvent ces mots sur les cadrans solaires, « Nulla fluat cujus non meminisse velis », autrement dit « Qu’aucune (heure) ne s’écoule que tu ne veuilles te souvenir »), l’époux de la reine détourna légèrement la phrase qui devint « Nulla fluat in Caiano cujus non meminisse velis », soit « Que rien ne coule à Cayx dont tu ne veuilles garder le souvenir ». Que le prince repose en paix. Le Lot et son vignoble ont perdu l’un de leurs meilleurs ambassadeurs. Kira, qui ne respecte rien ni personne, me glisse qu’elle espère une succession moins agitée que dans le clan Hallyday. Aucun doute sur ce point. Hier soir, en signe d’hommage, j’ai débouché une bouteille produite à Cayx. Un nectar dont j’ai tenté de goûter toutes les subtilités. Aucun doute. Personne ne pourra défaire l’œuvre accomplie par le prince amateur de surréalisme. Personne ne pourra négliger un tel legs. Comme le poète Breton à Saint-Cirq-Lapopie, retiré dans son château, le prince y cessait de se désirer ailleurs. On comprend pourquoi. »

300x38

Récemment Publié

»

Cahors Acoustique Vallée : Un concours national pour que des porteurs de projets s’implantent sur le territoire

Il est doté d’une enveloppe globale de 175 000 euros. « Je ...

»

Pradines Lot Basket redémarre les championnats 

Les équipes sont sur le pont. Week-end chargé pour le club lotois ...

»

L’Etrier de Cahors-Bégoux ouvre ses portes pour la fête du cheval

Initiations gratuites, visite et démonstrations sont au programme ce ...

»

Deux voitures volées et 200 litres de carburant siphonnés à Espère

Un véhicule a été retrouvé presque entièrement désossé. Dans ...

»

Rocamadour : Pascal Jallet présente à Jacques Mézard le projet de la salle des Congrès

Le ministre était en visite le 17 septembre. Pascal Jallet, maire ...

»

Cahors : Jennyfer ferme ses portes ce samedi

Une boutique Bouygues Telecom succèdera à ...

»

Le poète lotois Gilles Lades évoque son enfance 

Son livre « La Pièce du Bas » est publié par L’Etoile des ...

»

Castelnau-Montratier-Sainte-Alauzie : 1er départ pour les Moulinades du Quercy Blanc 

Il y en aura pour tous les goûts ce dimanche 23 septembre. Pendant ...

»

Cahors : Odile Mandrette expose chez WAM Créateurs

Ses œuvres hybrides porteuses de poésie malicieuse sont à ...

Menu Medialot