Nouvel article

926 Views

Sarrazac, l’homme à l’origine de Cahors Mundi


Une biographie revient sur la genèse de la route mondiale de la paix.

« Dans mon compartiment, j’avais en face de moi un homme très sympathique. La conversation nous amena à parler des événements de novembre-décembre à l’ONU. Il m’interrogea sur ce que nous allions faire. Je lui parlai du projet à l’étude de mondialisation d’une première ville. Il me dit : « Je m’appelle Emile Baynac, je suis directeur d’école à Cahors. Venez, je vous ferai rencontrer des amis, des personnalités et d’abord le maire, le Docteur Jacques Calvet qui sera certainement favorable. » Ce fut fait quelques jours après, et après deux autres voyages d’étude plus précise, le choix de Cahors était décidé. » On est en 1949, dans le train Paris-Toulouse, l’homme qui parle, est Sarrazac…C’est lui avec Garry Davis qui est à l’origine du mouvement « mondialiste » dont Cahors a été la première ville à être « mondialisée par référendum. »

Un des premiers citoyens du monde

Cette anecdote fait partie d’un des chapitres de la biographie « Sarrazac, héros de la résistance, citoyen du monde » qui vient de sortir aux éditions chapitre.com. Un des co-auteur François Bréchon était à la Maison de l’eau, à Cahors, ce vendredi 23 juillet, pour dédicacer son ouvrage. « Sarrazac, c’est le nom de guerre et le 2ème patronyme de Robert Soulage, qui est mon oncle par ma mère. Il a eu un parcours exceptionnel pendant la Résistance, et il est aussi un des premiers citoyens du monde avec Garry Davis. Il est à l’origine de Cahors Mundi » a-t-il expliqué. Une biographie qui se dévore comme un roman.

Assurance Axa Cahors Christophe Bertrand

> L’ouvrage de 184 pages est également disponible directement sur le site de l’éditeur : www.chapitre.com et sur les sites Internet www.amazon.fr, www.fnac.com…
Prix : 15 euros.

> Exposition à la Maison de l’eau des photos de Jean Dieuzaide jusqu’au 21 septembre 2015.

Les 24 et 25 juin 1950 : Célébration officielle de la Route mondiale de la paix à Cahors.
5 000 personnes se rassemblent au pont Valentré devant la borne n°1 de la Route mondiale de la Paix. L’exposition présentée à la Maison de l’Eau propose de célébrer le 65ème anniversaire de cet événement en présentant les photographies prises à l’époque par Jean Dieuzaide.

> Maison de l’eau, quai Albert-Cappus à Cahors. Entrée libre. En juillet et août : tous les jours, y compris les jours fériés, de 10h à 13h et de 15h à 19h. Jusqu’au 24 octobre : les vendredis, samedis, dimanches et jours fériés et tous les jours des vacances scolaires de la zone A (du 17 octobre au 1er novembre) de 15h à 18h à partir du 25 octobre de 14h 30 à 17h 30

Récemment Publié

»

Cahors : BD concert au théâtre

Le spectacle « Au vent mauvais » est à l’affiche le mercredi ...

»

Rugby : Match au sommet à Castelnau-Montratier

Le COC reçoit Espalion ce dimanche 19 novembre. Gros morceau pour le ...

»

Saint-Céré : L’Excellence, une nouvelle fois au rendez-vous !

La filière artisanale était sous le feu des projecteurs le 17 ...

»

Le Vigan : Soirée jazz à l’espace Jean Carmet

Elle aura lieu ce samedi soir, à 20 h 30. L’espace culturel Jean ...

»

Cahors Handball : La place de lanterne rouge en jeu

Déplacement à Bruguières pour les Ciel et Blanc. Après la ...

»

Kira et les canotiers 

Chaque samedi, l’actualité lotoise vue par Philippe Mellet et ...

»

Cahors Rugby : Transformer l’essai à Lévézou-Segala

Les Ciel et Blanc veulent faire fructifier leur victoire décrochée ...

»

Rugby : Le GSF veut faire chuter le leader au Calvaire

Les Rouge et Noir reçoivent Vichy ce dimanche 19 ...

»

Vayrac : Conférence-débat « Paroles d’architectes : Habiter le patrimoine et le paysage aujourd’hui, quelles qualités architecturales ? »

Elle aura lieu le samedi 18 novembre, à 17 h. En partenariat avec ...

Menu Medialot