Nouvel article

368 Views

Saint-Céré : Un Balcon entre ciel et terre et Au bonheur des vivants au Théâtre de l’Usine


Deux spectacles sont à l’affiche les 14 et 16 février.

> Un Balcon entre ciel et terre, mercredi 14 février, à 18 h, Théâtre de l’Usine, Saint-Céré 

La compagnie Merci Mon Chou était en résidence au Théâtre de l’Usine en novembre dernier pour leur dernière création jeune public : Un Balcon entre ciel et terre. Ils reviennent jusqu’au 15 février pour présenter leur spectacle lors de séances scolaires et d’une séance tout public dans le cadre de leur tournée en Occitanie. La compagnie aime explorer les belles images de l’imaginaire. Après deux projets adressés à la petite-enfance, leur spectacle Un balcon entre Ciel et Terre est le dernier volet d’un triptyque consacré à la peinture et au rêve. Après Joan Miro et René Magritte, c’est maintenant les peintures de Marc Chagall, peintre qui manie les images dans le ciel, que les artistes mettent à l’honneur. L’âne bleu et le coq rouge, la chèvre accordéoniste et l’acrobate de cirque, le poisson volant, les mariés à l’ombrelle et la vache funambule… Tels Les amoureux au bouquet de fleurs de Marc Chagall, deux personnages nous entrainent dans l’univers poétique du peintre russe : ils fabriquent des images cocasses ou tendres sous nos yeux ! L’amour donne des ailes…

Manipulation, danse, instruments-ballons, dispositif-surprise, vidéo, ce théâtre optique illusionniste aux couleurs de vitrail sensibilise le jeune spectateur à la découverte d’un folklore imaginaire plein de gaieté ! Il célèbre la vie, la beauté, la tendresse et souligne la nécessité du rêve pour grandir… L’approche de la compagnie invitera l’enfant à se familiariser avec un artiste dont les œuvres proposent différentes manières de voir et de lire la réalité, et participent à la compréhension du monde extérieur. Par une approche pleine de tendresse, cette création cherche à l’enchanter, à le surprendre, à l’éveiller. Elle fait dialoguer le ciel et la terre dans une harmonie qui ouvre les sens et favorise la rencontre entre l’image et l’émotion. Une véritable invitation pour l’enfant à « entrer dans la peinture » en se laissant porter entre réel et imaginaire… Un partenariat a été mis en place avec la fédération des crèches du Lot et 8 établissements du Nord du Lot viendront assister aux représentations données à Vayrac, Souillac et Saint-Céré. Huit séances auront lieu en matinée, réservées aux crèches et aux écoles. Plusieurs écoles feront le déplacement pour découvrir cette création : la maternelle de Laval-de-Cère, de Leyme, de St- Laurent-Les-Tours, Saint-Céré et Alvignac.

> Jeune public à partir de 12 mois

> De 5 à 8 euros

> Au bonheur des vivants, vendredi 16 février, à 20 h 30, Théâtre de l’Usine, Saint-Céré 

En 2008, Cécile Roussat et Julien Lubek créent Les Âmes Nocturnes. Un spectacle inclassable : poétique, féerique, pétri d’humour absurde, il mêle avec joie et nostalgie l’art du mime, le clown, le théâtre d’objet, l’acrobatie, l’illusion, tissés d’un univers musical original. Ce spectacle a voyagé à travers le monde pendant 8 ans et plus de 200 représentations. Son succès et la complicité grandissante avec le public ont amené les deux artistes à créer un second opus, poursuivant l’exploration de leur vision faussement naïve du monde. Pour Au Bonheur des Vivants, ils s’inspirent autant de Gaston Lagaffe que de Magritte, de la Famille Addams que de Murnau, Marcel Aymé ou encore Fritz Lang. Elle, la bouche gribouillée de rouge, cheveux en pétards, chemise de grand-père, bourrue-tendre, impertinente, imprévisible et si attachante. Lui, deux grandes tâches noires enveloppant de nostalgie ses grands yeux, virevoltant, élastique, lunaire… Deux compagnons d’infortune qui atterrissent d’on ne sait où pour rendre une éphémère visite à cet étrange monde des vivants. Plus d’une heure durant, ils se cherchent, se trouvent, et se jouent l’un de l’autre, avec férocité et tendresse.

Aucune loi physique ne résiste au tourbillon de folie qui parcourt la scène, et dont les deux complices sont les premiers surpris: allégories de leur futilité et de leur absurdité, les objets du quotidien se rebellent : plumes, feuilles de papiers, fumée, ramènent les personnages à leur lutte contre l’absurdité de leur vie, les projetant dans une quête de sens plus qu’animée. Ils dépeignent, avec la sincérité du clown et la grâce du mime, une fable visuelle et féerique aux allures de rêve éveillé, parsemée comme notre quotidien, d’obstacles insignifiants et de moments de grâce, qui raconte l’Enchantement du vivant. Ainsi, les thèmes qui traversent ce spectacle sont multiples : l’ennui, l’attente, le désir contrarié, l’imprévisibilité, le mensonge, la peur de l’autre… Et viennent tous rappeler, comme le dit le titre, que ce sont bien tous ces obstacles à contourner, et non l’objectif jamais atteint, qui constituent l’essence… de la Vie !  Une séance aura lieu en journée à laquelle assisteront les écoles de Saint-Laurent-Les-Tours, Saint- Michel-Loubejou, Saint-Céré, Laval-de-Cère et les classes de 6ème du collège de Saint-Céré.

> Clown, mime, burlesque

> De 5 à 16 euros

300x38

> Billetterie du mardi au vendredi de 14 h à 18 h

Théâtre de l’Usine, 18 avenue du Dr Roux, 46 400 Saint-Céré

Tél. : 05 65 38 28 08

http://theatredelusine-saintcere.com/

article

Récemment Publié

»

Souillac : L’entreprise G. Pivaudran fête ses 70 ans et se projette vers l’avenir

La cérémonie s’est déroulée le 19 octobre. « Je suis très ...

»

Cahors : Clap de fin pour la boutique de la Tour du Pape Jean XXII

Une page d’histoire se tourne. « Tout début va inexorablement ...

»

Cauvaldor : Ateliers création, balade en vélo, et visites avec le Pays d’art et d’histoire

Joli programme à l’horizon. Le Pays d’art et d’histoire ...

»

PCF 46 : La sénatrice Laurence Cohen en visite dans le Lot

La parlementaire fait le tour des départements. « Le Quercy ...

»

Rugby : Gourdon XV en déplacement à Arpajon

Difficile voyage pour les Rouge et Blanc ce dimanche. « On a des ...

»

Cahors : Une nouvelle boulangerie-pâtisserie va ouvrir sur le boulevard Gambetta

L’ouverture est prévue le 27 novembre. « On reprend Au coin ...

»

Rugby : Lacapelle-Marival-Figeac, le derby du coeur

Les Sang et Or reçoivent les Rouge et Noir ce dimanche. « C’est ...

»

Sibelle n’est pas glottophobe 

Chaque samedi, l’actualité lotoise vue par Philippe Mellet et ...

»

Cajarc : Le Safran du Quercy en fête

La 21ème édition se déroule ce week-end. Samedi 20 et dimanche 21 ...

Menu Medialot