Nouvel article

385 Views

Saint-Céré : La Danse de mort sur la scène du Théâtre de l’Usine


Les 8 et 9 février, August Strindberg est à l’honneur.

La création 2017 du festival de Théâtre de Figeac, La Danse de mort, part en tournée en France pour une dizaine de dates et notamment au Théâtre de l’Usine le samedi 9 février, à 20 h 30. Cette pièce, entre vaudeville et tragédie, dépeint une curieuse histoire de couple où se dessinent des personnalités très singulières à la limite de la folie. En amont de cette représentation, le 8 février aura lieu le quatrième Rendez-vous des curieux au Théâtre de l’Usine.

article

> Rencontre avec l’équipe de La Danse de mort, le jeudi 8 février, à 18 h. August Strindberg, écrivain, dramaturge et peintre suédois, considéré comme un des personnages les plus importants du théâtre moderne, est aussi un fervent défenseur du naturalisme et de l’expressionnisme puis, à la fin de sa vie, du symbolisme. Ses œuvres sont souvent reliées au drame, notion présente tout au long de sa vie. Pour ce quatrième Rendez-vous des curieux de la saison d’hiver 17/18 du Théâtre de l’Usine, Benjamin Moreau, artiste associé, animera une rencontre autour de sa mise en scène de La danse de mort de Strindberg, accompagné des comédien.ne.s de la pièce, Anne Sée, Hélène Gratet, Gilles Arbona et Jean-Philippe Salerio. Ils exposeront ainsi la façon dont ils ont travaillé le texte, la mise en scène, les décors et plus. La barrière scène/salle sera brisée le temps d’une rencontre entre les artistes et le public. Entrée libre.

> La Danse de mort, vendredi 9 février, à 20 h 30, au Théâtre de l’Usine. Benjamin Moreau a mis en scène cette pièce de Strindberg pour l’édition 2017 du festival de Théâtre de Figeac. Partie ensuite en tournée, l’équipe revient dans le Lot pour une date au Théâtre de l’Usine.  Le metteur en scène nous prévient « derrière ce titre, il y a à la fois un vaudeville et une tragédie ». La Danse de mort c’est l’histoire d’un couple qui vit isolé du reste du monde sur une île aride et triste. Peu de personnes vivent sur ce bout de terre exposé aux éléments et tous détestent le mari du couple, un capitaine aigri et colérique. Alice, sa femme, subit cette vie, passive depuis des années… Le couple n’est plus que disputes et haine réciproque. Quand soudain, revient Kurt, le cousin d’Alice et devient l’élément perturbateur du couple…  Avec cette pièce, Strindberg joue avec les apparences : sous couvert d’une histoire de couple, le côté vaudeville de l’histoire, il dépend des ruses de cruauté qui nous dévoilent des gouffres de solitude, nous plongeons dans la tragédie… Mais les personnages sont-ils réellement ceux qu’ils semblent incarner ? La victime de la situation n’est-elle pas elle-même un peu bourreau ? Cette pièce joue sur le fil du rasoir entre répliques cinglantes, humour grinçant et méchanceté pure. Et c’est là, toute la subtilité de ce texte incarné par trois comédiens reconnus : Anne Sée, Gilles Arbona et Jean-Philippe Salério. La Danse de mort est une variation sur l’amour-haine, et sur les luttes qui opposent le mari et la femme.

300x38

> Tarifs : de 5 à 16 euros

Billetterie du mardi au vendredi de 14h à 18h

Théâtre de l’Usine, 18 avenue du Dr Roux, 46 400 Saint-Céré

Tél. : 05 65 38 28 08

http://theatredelusine-saintcere.com/

Photo Nelly Blaya

Récemment Publié

»

Souillac : L’entreprise G. Pivaudran fête ses 70 ans et se projette vers l’avenir

La cérémonie s’est déroulée le 19 octobre. « Je suis très ...

»

Cahors : Clap de fin pour la boutique de la Tour du Pape Jean XXII

Une page d’histoire se tourne. « Tout début va inexorablement ...

»

Cauvaldor : Ateliers création, balade en vélo, et visites avec le Pays d’art et d’histoire

Joli programme à l’horizon. Le Pays d’art et d’histoire ...

»

PCF 46 : La sénatrice Laurence Cohen en visite dans le Lot

La parlementaire fait le tour des départements. « Le Quercy ...

»

Rugby : Gourdon XV en déplacement à Arpajon

Difficile voyage pour les Rouge et Blanc ce dimanche. « On a des ...

»

Cahors : Une nouvelle boulangerie-pâtisserie va ouvrir sur le boulevard Gambetta

L’ouverture est prévue le 27 novembre. « On reprend Au coin ...

»

Rugby : Lacapelle-Marival-Figeac, le derby du coeur

Les Sang et Or reçoivent les Rouge et Noir ce dimanche. « C’est ...

»

Sibelle n’est pas glottophobe 

Chaque samedi, l’actualité lotoise vue par Philippe Mellet et ...

»

Cajarc : Le Safran du Quercy en fête

La 21ème édition se déroule ce week-end. Samedi 20 et dimanche 21 ...

Menu Medialot