Nouvel article

978 Views

Pour Michel Houellebecq, dans le Lot grâce au confit pas de conflit


Dans son dernier roman, Soumission, Michel Houellebecq fait faire à son héros une incursion dans le département, et plus précisément à Martel et Rocamadour.

2022 : « François Hollande arrive à la fin de son second mandat, et au premier tour de l’élection présidentielle s’affronteront le Front national et la Fraternité musulmane » (ndlr : le parti des musulmans de France, invention de l’auteur). Roman de politique-fiction, d’anticipation pour certains, polémique pour d’autres, Soumission, a en tout cas fait causer. Michel Houellebecq est coutumier du fait. Ce que l’on sait moins, c’est que sur les 300 pages du roman, son héros, François, spécialiste de Huysmans, se réfugie durant 40 pages dans le Lot. Page 125 devant l’imminence d’une guerre civile, il quitte Paris direction le Sud-Ouest :  «  Je n’avais aucun projet, aucune destination précise; juste la sensation, très vague, que j’avais intérêt à me diriger vers le Sud-Ouest ; que, si une guerre civile devait éclater en France, elle mettrait davantage de temps à atteindre le Sud-Ouest . Je ne connaissais à vrai dire à peu près rien du Sud-Ouest, sinon que c’est une région où l’on mange du confit de canard ; et le confit de canard me paraissait peu compatible avec la guerre civile. Enfin, je pouvais me tromper. » Sur la route, il pense « faire un arrêt ravitaillement à Pech-Montat, suivi d’un arrêt plaisir aux Causses du Lot où il achèterait du foie gras, du cabécou, du Cahors ». Petit problème, il tombe sur trois cadavres qui le décident à sortir de l’autoroute et prendre un hôtel à Martel, le Relais du Haut-Quercy (qui n’existe pas). François visite alors la commune : « Le centre de la place des Consuls était occupé par une halle à grains, manifestement ancienne, je ne connaissais à peu près rien à l’architecture mais les maisons qui la bordaient, construites dans une belle pierre blonde, avaient de toute évidence plusieurs siècles, j’avais déjà vu des choses de ce genre à la télévision, en général dans des émissions présentées par Stéphane Bern, et c’était aussi bien qu’à la télévision, mieux même, l’une des maisons était très grande, un palais presque, avec des arcades en ogive et des tourelles, en m’approchant je constatai qu’en effet l’hôtel de la Raymondie avait été bâti entre 1280 et 1350, et qu’il appartenait à l’origine aux vicomtes de Turenne. » Petit passage à Saint-Denis-les-Martel et son belvédère pour faire le point. Il dresse un constat terrible : « Je repris la direction de Martel. Les hommes de Cro-Magnon chassaient le mammouth et le renne ; ceux d’aujourd’hui avaient le choix entre un Auchan et un Leclerc, tous deux situés à Souillac. » Escale au café situé place des Consuls où « une quarantaine d’hommes, dans un silence total suivaient un reportage de BBC News diffusé sur un téléviseur placé en hauteur dans le fond de la salle (…) visiblement des hommes du cru, presque tous des retraités, les autres donnaient l’impression d’être des travailleurs manuels ». Le lendemain, il se compare à Huysmans : « Au moins aurai-je réussi à quitter Paris, au moins aurai-je atteint le Lot, dis-je en contemplant les branches des châtaigniers doucement agitées par la brise. » François ressort alors vers 17 h : « la vie semblait peu à peu revenir dans le village, la boulangerie était ouverte, des passants traversaient la place des Consuls ; ils ressemblaient à peu près à ce que j’aurais pu m’imaginer si j’avais voulu me représenter les habitants d’un petit village du Lot. » Il retrouve alors Alain Tanneur le mari d’une collègue qui travaille à la DGSI, qui l’invite à dîner dans sa maison familiale et l’affranchit sur l’histoire de Martel.

Face à la Vierge Noire

A table, une bouteille de Sauternes succède à une de Cahors, et la discussion tourne autour de l’alliance entre UMP, PS, UDI et la Fraternité Musulmane puis sur les religions avant que son hôte ne conseille à François d’aller à Rocamadour : « Il faut que vous y alliez. Ce n’est qu’à une vingtaine de kilomètres ; il faut absolument que vous y alliez. Le pèlerinage de Rocamadour était un des plus fameux de la chrétienté, vous savez. Henri Plantagenêt, saint Dominique, saint Bernard, saint Louis, Louis XI, Philippe le Bel…tous sont venus s’agenouiller aux pieds de la Vierge Noire, tous ont gravi, à genoux, les escaliers qui mènent au sanctuaire, en priant humblement pour le pardon de leurs péchés. A Rocamadour, vous pourrez vraiment mesurer à quel point la chrétienté médiévale était une grande civilisation ». Dans la cité mariale, il descend à l’hôtel Beau Site qui domine la vallée de l’Alzou et se rend tous les jours à la chapelle Notre-Dame et s’assoit devant la Vierge Noire. La veille de son départ, alors que les animations touristiques de ce mois de juillet, surtout gastronomiques mais aussi culturelles battaient leur plein, il tomba sur une lecture de Péguy dans la chapelle. Le lendemain matin, après avoir chargé sa voiture, après avoir chargé sa voiture, il revient à la chapelle Notre-Dame, à présent déserte : « La Vierge attendait dans l’ombre, calme et immarcescible. Elle possédait la suzeraineté, elle possédait la puissance, mais peu à peu je sentais que je perdais le contact, qu’elle s’éloignait dans l’espace et dans les siècles tandis que je me tassais sur mon banc, ratatiné, restreint. Au bout d’une demi heure je me relevai, définitivement déserté par l’Esprit, réduit à mon corps endommagé, périssable, et je redescendis tristement les marches en direction du parking ». Page 170 fin de l’escapade lotoise.

Récemment Publié

»

Kira et le charme anglais 

Chaque samedi, l’actualité lotoise vue par Philippe Mellet et ...

»

Législatives : Huguette Tiegna inaugure sa permanence de campagne

Le local de la candidate de La République en Marche est situé 11 ...

»

Cahors : Les élèves de Seconde de Gaston Monnerville derrière la caméra

Ils ont réalisé un court-métrage de A à Z. Mardi 16 mai était ...

»

Législatives : Pour Vincent Labarthe, la campagne se poursuit sur le terrain 

Le candidat PS sur la 2ème circonscription se démultiplie. Loin ...

»

Prudhomat : L’émotion de Claire après son élimination de « Koh Lanta »

Coup de théâtre lors de l’émission du 26 mai. Des larmes à ...

»

Cahors : Des podiums pour le Hwarang Taekwondo

Les membres du club ont brillé. L’open de Limoges, qui s’est ...

»

Le Petit Futé Lot 2017 vient de sortir

Il a été présenté le 18 mai dernier. Florence Rigal, responsable ...

»

4ème édition du Rallye touristique de Saint-Céré

Il se déroulera le dimanche 4 juin. Le dimanche 4 juin, la ville de ...

»

Cahors : Vide-greniers place de la Libération

Il aura lieu le samedi 27 mai toute la journée. Après le 29 avril, ...

Menu Medialot