Nouvel article

950 Views

Michel Roumégoux et Geneviève Lagarde se rendent coup pour coup


Le second tour des élections départementales a déjà commencé sur le canton de Cahors 2.

Les candidats ont remercié leurs électeurs et lancé un appel à la mobilisation. C’est sûrement leur seul véritable point commun. Second tour oblige.

Michel Roumégoux n’a pas tardé à déclencher les hostilités : « Mme Lagarde, candidate autoproclamée élue, qui se croyait déjà présidente du Conseil Départemental, affaiblie, ne peut plus y prétendre et ne pourra plus fuir au 2ème tour son bilan inexistant et même très négatif pour entrave au développement. Pour exemple : les aides exceptionnelles à l’installation d’entreprises sur la zone d’activité de Cahors Sud que j’ai obtenues de 2007 à 2013, et cachées par sectarisme politique ou incompétence par Mme Lagarde, présidente du syndicat mixte Cahors sud ! Et depuis 2013 rien d’autre, un vrai gâchis ! Elle n’a produit que des intentions, du vent, des paroles et les promesses creuses de ces cinq engagements « passe partout ». Avec des résultats nombreux et concrets, nous, nous avons fait nos preuves. » Le conseiller général sortant de feu le canton de Saint-Géry, entouré de Martine Fournier, son binôme, et de leurs suppléants, Christophe Mességuer et Elen Dausse, rappelle l’importance de ce scrutin au niveau économique : « L’enjeu majeur pour ces élections est l’existence économique demain, du bassin d’emploi de Cahors, entre ceux de Brive et Toulouse/Montauban. Notre campagne est axée sur la création d’activités nouvelles jusqu’ici négligées par la majorité PS : économie touristique, la voie verte, entreprises nouvelles… Pour créer de bonnes conditions pour l’emploi et nos jeunes, il faut commencer par arrêter de menacer de fermeture nos écoles rurales, nos services de proximité, soutenir la création de l’Université des métiers : chemin le plus court vers l’emploi. Faire venir des entreprises nouvelles à Cahors Sud sans déménager les entreprises déjà implantées dans nos communes et pénaliser ainsi l’économie présentielle. Proposer de l’emploi lié à des activités nouvelles à nos jeunes est la seule façon de les respecter avec la diminution de la dette et la formation. Nous mettrons toute notre capacité d’écoute et d’action au service de tous ceux majoritaires qui ont exprimé leurs colères et leur désir de changement. »

Geneviève Lagarde, candidate de la majorité départementale, et Serge Nouailles, son colistier, ont répondu soulignant leur expérience et sur bilan : « Serge Nouailles, maire de Laroque-des-Arcs et élu du Grand Cahors depuis 12 ans œuvre inlassablement pour sa commune et son territoire. Moi, en tant que première adjointe au maire de Cahors et vice-présidente du grand Cahors en charge de l’économie, j’ai œuvré pour développer les zones d’activités économiques dont la zone commerciale de Labéraudie, celle de l’entrée Sud qui est en cours de refondation. Je préside le syndicat qui gère la zone d’activité de Cahors Sud depuis 2010, zone d’intérêt Régional qui a connu en cinq ans un développement spectaculaire puisqu’elle a plus que triplé le nombre de ses entreprises et le nombre de ses emplois, de 22 à 67 et de 212 à 750, avec la perspective de l’arrivée prochaine de 15 entreprises supplémentaires qui vont s’installer sur 30 hectares en plus, en  cours de viabilisation. Nous serons fiers demain de travailler au sein de la majorité départementale qui sera renforcée, de nous mettre au service des Lotois. Nous poursuivrons une politique ambitieuse de solidarité envers les personnes et envers les territoires, une politique volontaire envers la jeunesse et les collèges. Nous continuerons à mettre en œuvre une politique environnementale exemplaire, à accompagner le développement économique, créateur d’emplois. Nous assurerons une gestion responsable des deniers publics et ferons de la maîtrise fiscale une priorité. Nous cultiverons une ruralité vivante en mettant en œuvre le désenclavement numérique, ferroviaire et routier.

Que notre concurrent sur ce canton ne compte pas sur nous, comme il le fait, pour sombrer dans la critique et la médisance stériles, tellement excessives qu’elles en deviennent insignifiantes. Le débat politique est un débat d’idées et n’exclut pas le respect de ses compétiteurs. Dimanche, nous demandons à nos électeurs de nous accorder leur confiance pour nous permettre de siéger au sein de la majorité départementale, porteuse de valeurs et à la tête d’un vrai projet pour le Lot. »

Récemment Publié

»

Cahors : Circulation réglementée et stationnement interdit

Des perturbations sont annoncées. > En raison de travaux ...

»

Cahors : « Les Gambas », la web série qui se prépare

Un teaser est déjà en ligne. « J’ai créé ma boîte de ...

»

Christian Elin et Maruan Sakas, du jazz au cinéma de Vayrac

Le concert aura lieu le samedi 3 mars, à 20 h 30. Tout au long de la ...

»

Saint-Pierre-Lafeuille : « Epouse moi sous les étoiles », la rencontre des mariés et des artisans étoilés 

Rendez-vous pour les futurs époux au Château de Roussillon le ...

»

Kira et les épluchures 

Chaque samedi, l’actualité lotoise vue par Philippe Mellet et ...

»

Rugby : Nouveau derby à l’horizon pour les Infernalles

Les féminines de Luzech se déplacent à Saint-Céré ce dimanche 25 ...

»

Cahors : Aschenbecks, le groupe qui monte !

Le trio sort un album en EP. « Notre style, c’est du punk fleuri ...

»

Labastide-Murat : Réunion-débat sur le Levothyrox ce samedi 24 février

Elle se déroulera à 14 h, à l’espace Murat. L’Association ...

»

Pluie de médailles pour Pradines Badminton

Les jeunes ont brillé. Toujours aussi actif, le club de Pradines ...

Menu Medialot