Nouvel article

1038 Views

Le festival de danse Traces Contemporaines s’empare de Cahors du 21 au 24 septembre


Programme exceptionnel pour la 10ème édition.

Theo TJ Lowe, le parrain de cette édition anniversaire du festival de danse Traces Contemporaines, a beau parler la langue de Shakespeare (et quelques mots de celle de Molière), on le comprend. L’artiste a un côté solaire, il irradie. En résidence d’artiste pendant deux semaines, il va travailler sur une version revisitée de Three. « C’est l’instinct pluriel qui nous guide » a souligné la directrice artistique, Nora Turpault, avant de présenter le programme 2017 (voir ci-dessous). Et le parrain de résumer ce qui le guide : « Esprit, âme et corps ». Le triptyque des Traces Contemporaines.

300x38

> festival.tracescontemporaines.com

1ff9a5f8300f270ab327871e79b7a46e

> Le programme en détails ici

> Quelques temps forts

– Jeudi 21 septembre, 18 h, place François Mitterrand, coup d’envoi du festival, Theo TJ Lowe, ouvrira cette 10ème édition en compagnie de 100 jeunes citoyens cadurciens et lotois (écoliers, collégiens et lycéens), et du chorégraphe Faizal Zeghoudi. Ensuite, les compagnies TheoInsideOut (Londres) et Faizal Zeghoudi (Bordeaux) vont partager un extrait des deux créations programmées à l’auditorium.

– Jeudi 21 septembre, à partir de 20 h, Le Coin des Halles va se transformer en dance floor éphémère en extérieur. L’établissement a concocté une soirée originale pour une invitation à danser sur des musiques funk, groove, electro, afro cubaines. A  21 h, carte blanche au chorégraphe Babacar Cissé et ses danseurs pour orchestrer les choses ! Nous allons expérimenter le « Soul Train » : les danseurs, répartis sur deux rangs parallèles se faisant face, forment the Soul Train line. Ils progressent en couple entre les deux rangées, et avancent en enchaînant les pas de danse sous les encouragements de leurs camarades. La seule règle : porter une tenue colorée, chic et choc et s’amuser en dansant. Possibilité de se restaurer sur place avec une paëlla géante. Attention sur réservation car places limitées (paëlla : 15 euros/personne. Tél. : 05 65 30 24 27)

article

– Vendredi 22 septembre, à 21 h, à l’auditorium, Instinct pluriel version soli. L’équipe des Traces Contemporaines a lancé une invitation à trois chorégraphes qui ont été parrains des éditions passées et au parrain de l’édition 2017. Sous la forme d’une carte blanche c’est en mode solo qu’ils seront parmi nous : Sabaline Fournier, Hamid Ben Mahi, Babacar Cissé et Theo TJ Lowe partagent le plateau de l’auditorium lors d’une rencontre inédite.

– Samedi 23 septembre, place Mitterrand, des corps dans la ville. Le festival met à l’honneur d’autres instincts pluriels à travers la pratique amateur. Coup de projecteur sur les écoles de danse, associations et compagnies de danse émergentes présentes sur le territoire du Lot et les Départements voisins. Sade et Kristina Alleyne s’associent à ces rencontres plurielles.

– Samedi 23 septembre, à 21 h, à l’auditorium, Instinct pluriel version Duos. Three version 2017 en première partie par TheoInsideOut Company puis A night’s game par Alleyne Dance.

– Dimanche 24 septembre, à 21 h, à l’auditorium, Instinct Nijinski. C’est toute l’humanité de Vaslav Nijinski que Faizal Zeghoudi fait revivre dans cette nouvelle création. Une rencontre chimérique entre ce « dieu de la danse », interprété par Bernard Pisani, comédien et ancien danseur de l’Opéra de Paris, accompagné par quatre interprètes : Cindy Villemin, Assan Beyeck Rifoe, Anthony Michelet, Angel Alconchel.

ambulot-428x60

> Un village insolite place Luctérius

Du 22 au 24 septembre, la Barbacane place Luctérius change de visage en devenant le visage du festival pendant les apéros concerts et les afters, pour rythmer les trois soirées programmées à l’auditorium, à 19 h 30 et à 22 h 30. Deux bals participatifs y sont programmés les 22 et 23 septembre.

> Les traces font leur cinéma

Pour la 3ème année consécutive, les Cinémas de Cahors s’associent à la programmation du festival avec la projection de deux documentaires Balancé et L’Opéra ainsi qu’Elektro Mathematrix. Fragility in Man de Theo TJ Lowe sera aussi à découvrir le 20 septembre au Quercy en première partie de Sur les Pas de Trisha  Brown.

> Stages de danse et Master Classes. Theo TJ Lowe, Babacar Cissé, Faizal Zeghoudi, Kristina et Sade Alleyne animeront stages de danse et Master Classes.

Photo Manu Picado

Récemment Publié

»

Rugby : Luzech sans pitié avec La Nicolaïte 

L’USL l’a emporté largement. L’USL n’a pas fait dans la ...

»

Rugby : Gourdon XV dans le dur

Les Rouge et Blanc se sont inclinés pour la deuxième fois ...

»

Angèle Préville élue première sénatrice du Lot

Le second tour a livré son verdict. Jean-Claude Requier élu au ...

»

Rugby : Le GSF hausse le ton contre Riom

Les Rouge et Noir ont gagné ce dimanche au Calvaire. Après Mauriac, ...

»

Cahors : Raggasonic en concert aux Docks le samedi 30 septembre

Coup d’envoi à partir de 21 h. Le célèbre tandem formé par Big ...

»

Cahors Rugby gagne avec la manière face à Decazeville

Les Ciel et Blanc l’ont emporté avec le bonus offensif. Un temps ...

»

Sénatoriales : Jean-Claude Requier réélu au 1er tour

Les résultats sont tombés. Avec 384 voix, Jean-Claude Requier a ...

»

Cahors : La médaille d’or de la reconnaissance artisanale pour Jacques Rodrigues

Le chef d’entreprise part à la retraite. Jacques Rodrigues n’a ...

»

Cahors : Instinct Nijinski en clôture du festival de danse Traces Contemporaines

Il reste encore quelques places. Corps dans la ville à 17 h 30 sur ...

Menu Medialot