Nouvel article

866 Views

La Fédération du BTP accuse et appelle à la mobilisation !


Le secteur demande un plan d’urgence.

Monique Montal, présidente de la FBTP 46, ne mâche pas ses mots : « Derrière les paroles, on veut des actes. Certains élus ont compris, d’autres, non. Il faut penser au tissu local. » Un dossier a été la goutte d’eau qui a fait déborder la bétonnière : l’opération de construction de 38 chambres au Centre d’hébergement et d’accueil international (CHAI) du Grand Cahors, qui vient de confier l’exécution du Lot maçonnerie (le plus important) à une entreprise de Dordogne après 3 négociations. « Le grand Cahors n’en est pas à son coup d’essai et le chantier de la piscine est un triste souvenir pour les entreprises lotoises écartées. Et, il ne s’agit pas d’un manque de compétitivité ou de compétence des entreprises lotoises, car pour le chantier de l’hôtel 4 étoiles situé juste en face du futur centre d’accueil (CHAI), ce sont des entreprises lotoises qui ont été retenues en quasi-totalité » poursuit la dirigeante qui annonce des lendemains difficiles : « Dans notre département, tout le monde vient et nous, on n’arrive pas à sortir, il y a un blocus. On a déjà des corps de métiers qui ont disparu. Sur l’ouverture des plis, on sait que c’est cadré mais que l’on peut faire jouer pas mal de choses pour faire travailler les entreprises locales. Si cela continue, le Lot va devenir vraiment pauvre… »

Le BTP, acteur de l’économie lotoise

Monique Montal appelle à un sursaut : « Aujourd’hui, les entreprises sont à bout et attendent des responsables politiques et économiques une prise de conscience et un plan d’urgence pour le BTP lotois. En effet, les entreprises disparues et les emplois supprimés ne reviendront pas demain dynamiser l’économie lotoise. La mobilisation générale de tous est indispensable pour cette opération de sauvegarde. Investir dans le BTP dans le Lot, c’est gagnant pour l’attractivité du territoire et les services à la population, c’est gagnant pour l’emploi du BTP et ses salariés qui vivent et consomment dans le département. » L’appel sera-t-il entendu ?

Les chiffres 

Depuis 2008, le BTP lotois a perdu 777 salariés et 210 entreprises. Le montant des marchés publics de bâtiment lancés en 2014 a baissé de 25% pendant que dans le même temps les logements commencés, déjà au plus bas, régressent encore de 33%. La commande publique lotoise dans le bâtiment a baissé de 25% en 2014 et dans les travaux publics, les investissements du département se réduiront de 21% en 2015. Les travaux des collectivités locales sont aussi en forte baisse.

Récemment Publié

»

Rugby : Match au sommet à Castelnau-Montratier

Le COC reçoit Espalion ce dimanche 19 novembre. Gros morceau pour le ...

»

Saint-Céré : L’Excellence, une nouvelle fois au rendez-vous !

La filière artisanale était sous le feu des projecteurs le 17 ...

»

Le Vigan : Soirée jazz à l’espace Jean Carmet

Elle aura lieu ce samedi soir, à 20 h 30. L’espace culturel Jean ...

»

Cahors Handball : La place de lanterne rouge en jeu

Déplacement à Bruguières pour les Ciel et Blanc. Après la ...

»

Kira et les canotiers 

Chaque samedi, l’actualité lotoise vue par Philippe Mellet et ...

»

Cahors Rugby : Transformer l’essai à Lévézou-Segala

Les Ciel et Blanc veulent faire fructifier leur victoire décrochée ...

»

Rugby : Le GSF veut faire chuter le leader au Calvaire

Les Rouge et Noir reçoivent Vichy ce dimanche 19 ...

»

Vayrac : Conférence-débat « Paroles d’architectes : Habiter le patrimoine et le paysage aujourd’hui, quelles qualités architecturales ? »

Elle aura lieu le samedi 18 novembre, à 17 h. En partenariat avec ...

»

Cahors : Belle soirée vin nouveau à l’Atrium Vigouroux

La convivialité était au rendez-vous. La soixantaine de convives ...

Menu Medialot