Nouvel article

1082 Views

Dimitri Shipounoff, de Berkeley à Capdenac


Ce néo lotois né aux Etats-Unis est doreur sur bois chez Malbrel Conservation.

Il a les mains de l’artisan et de l’artiste avec quelques traces de vernis, de peinture sur les doigts. A presque 70 printemps, Dimitri Shipounoff est doreur sur bois et polychromiste. Il travaille chez Malbrel Conservation depuis dix ans, entreprise spécialisée dans la conservation et la restauration des oeuvres du patrimoine. Il caresse sa barbe hemingwayenne et revient sur son parcours qui l’a amené à se faire naturaliser il y a deux ans : « Mon grand-père était dans le cabinet militaire du tsar Nicolas II et a fait partie du gouvernement anti bolchevik de Koltchak. Il est ensuite parti en Chine, au Japon avant de rejoindre les Etats-Unis et San Francisco où il a acheté une ferme pour y élever des poulets. Moi, je suis né là bas, j’ai fait des études de littérature européenne, allemande, de langue russe puis histoire à Berkeley. C’était une période dorée : sex, drugs et rock n’roll. J’ai connu Janis Joplin, Robert Crumb avec qui je suis resté ami. J’ai beaucoup voyagé en Europe à ce moment là notamment à Paris. J’avais toujours travaillé de mes mains, j’ai arrêté les études et entrepris mon compagnonnage en Allemagne, Autriche, Hongrie et surtout en France. En 1983, je me suis installé à Paris comme doreur. » Et le Lot dans tout ça, Dimitri Shipounoff y est arrivé « presque par hasard » avant de ne plus en partir. « Je suis tombé sur une petite annonce cherche doreur, dans le Sud-Ouest, à Capdenac. On ne voit pas ce genre de choses tous les jours. J’y ai d’abord travaillé six mois par an avant de passer à plein temps » se souvient-il. S’il est toujours en contact avec « ses potes du XIVe arrondissement » et si le « cinéma lui manque », le néo lotois apprécie sa terre d’élection : « J’aime la nature, le climat. Les gens sont accueillants, il y a tout de suite une chaleur. J’aime faire le tour, regarder les saisons qui passent. »

Les plus belles sont dans le Lot.

Récemment Publié

»

Cahors : Concert événement en l’église Saint-Barthélémy

Le Stabat Mater d’Antonin Dvořák est au programme le dimanche 26 ...

»

Rocamadour : « Si tu me quittes, je me casse ! » à Côté Rocher

Corinne Delpech est seule sur scène pour un spectacle écrit par ...

»

Cahors : Prison ferme pour les auteurs d’une « expédition punitive » au lycée Saint-Etienne

Un père et ses deux fils sont passés en comparution immédiate ce ...

»

Cahors : « Graff tes Droits » à l’école Lucien Bénac

Les panneaux réalisés par les élèves de CM2 ont été dévoilés ...

»

Cahors : La famille Lasbouygues tire définitivement le rideau

Fin d’une saga familiale. Les Etablissements Lasbouygues (Set sur ...

»

Le préfet en visite à la Mission Locale du Lot

Le représentant de l’Etat poursuit son tour d’horizon. « Je ...

»

Monsieur 6000 en concert à La Halle de Limogne

Il aura lieu le vendredi 24 novembre, à 20 h 30. Lauréat du ...

»

Cahors : 15 nouveaux Répar’acteurs dans le Lot

Ils ont reçu leur certificat dans les locaux de la Chambre de ...

»

Cahors Natation : Les Masters en super forme 

12 nageurs du club seront présents aux championnats d’Europe ...

Menu Medialot