Nouvel article

950 Views

Département : malheur aux absents et des efforts pour les associations et le BTP


La séance du Conseil départemental s’est tenue ce jeudi 30 avril.

Le menu n’avait rien d’emballant (règlement intérieur, subventions aux associations…) et pourtant. Dans un premier temps, Serge Rigal, le président du Conseil département, a durci le règlement. Le credo est simple : malheur aux absents. Ainsi, un abattement de 10 % sur l’indemnité des élus sera désormais appliqué pour trois absences constatées au cours d’un trimestre. Cette nouvelle disposition vient s’ajouter à celle prise récemment par les élus, à l’unanimité, visant à réduire leurs indemnités de 10 %. « On est élu, on doit être présent. C’est l’engagement que l’on a pris » a-t-il indiqué. Deuxième point, le soutien aux associations est maintenu malgré la conjoncture, avec une enveloppe globale qui s’élève à 1,3 million d’euros.

60 % des marchés attribués aux locaux

Et enfin, Serge Rigal a rappelé « toute l’attention que porte le département à la commande publique » avec une redistribution de près de 20 millions d’euros pour les entreprises locales : « Les marchés publics sont très encadrés et nous devons être irréprochables mais en parallèle, nous devons rester attentifs aux contraintes des entreprises. C’est dans ce cadre que j’ai demandé à notre administration de proposer des cahiers des charges réalistes, où les services et prestations demandées soient simplement et clairement décrits. Je tiens également à ce que la chasse aux offres anormalement basses soit poursuivie. A défaut d’être détectée, ce type d’offre «  tue » la concurrence et, en plus, génère des coûts initialement cachés et réclamés après, souvent quand les prestations sont faites, c’est le cas de le dire, « au rabais ». Le département a signé à ce titre, en 2013, une charte avec trois organisations professionnelles lotoises : FBTP, CAPEB, Syndicat des architectes. C’est important de s’expliquer, de dialoguer avec les entreprises, les organisations professionnelles. Tout en s’inscrivant dans le respect du code des marchés, le département doit porter une attention permanente au tissu économique local. Comme meilleure preuve, en moyenne, chaque année, le secteur lotois du BTP bénéficie, entre 55 et 60 % des marchés attribués. » Le message est passé.

Récemment Publié

»

Cahors : « Grains de folie » ouvre un coin dégustation-salon de thé & café

L’enseigne de la rue Nationale développe ses activités avec ...

»

Cahors : Concert événement en l’église Saint-Barthélémy

Le Stabat Mater d’Antonin Dvořák est au programme le dimanche 26 ...

»

Rocamadour : « Si tu me quittes, je me casse ! » à Côté Rocher

Corinne Delpech est seule sur scène pour un spectacle écrit par ...

»

Cahors : Prison ferme pour les auteurs d’une « expédition punitive » au lycée Saint-Etienne

Un père et ses deux fils sont passés en comparution immédiate ce ...

»

Cahors : « Graff tes Droits » à l’école Lucien Bénac

Les panneaux réalisés par les élèves de CM2 ont été dévoilés ...

»

Cahors : La famille Lasbouygues tire définitivement le rideau

Fin d’une saga familiale. Les Etablissements Lasbouygues (Set sur ...

»

Le préfet en visite à la Mission Locale du Lot

Le représentant de l’Etat poursuit son tour d’horizon. « Je ...

»

Monsieur 6000 en concert à La Halle de Limogne

Il aura lieu le vendredi 24 novembre, à 20 h 30. Lauréat du ...

»

Cahors : 15 nouveaux Répar’acteurs dans le Lot

Ils ont reçu leur certificat dans les locaux de la Chambre de ...

Menu Medialot