Nouvel article

849 Views

Département : malheur aux absents et des efforts pour les associations et le BTP


La séance du Conseil départemental s’est tenue ce jeudi 30 avril.

Le menu n’avait rien d’emballant (règlement intérieur, subventions aux associations…) et pourtant. Dans un premier temps, Serge Rigal, le président du Conseil département, a durci le règlement. Le credo est simple : malheur aux absents. Ainsi, un abattement de 10 % sur l’indemnité des élus sera désormais appliqué pour trois absences constatées au cours d’un trimestre. Cette nouvelle disposition vient s’ajouter à celle prise récemment par les élus, à l’unanimité, visant à réduire leurs indemnités de 10 %. « On est élu, on doit être présent. C’est l’engagement que l’on a pris » a-t-il indiqué. Deuxième point, le soutien aux associations est maintenu malgré la conjoncture, avec une enveloppe globale qui s’élève à 1,3 million d’euros.

60 % des marchés attribués aux locaux

Et enfin, Serge Rigal a rappelé « toute l’attention que porte le département à la commande publique » avec une redistribution de près de 20 millions d’euros pour les entreprises locales : « Les marchés publics sont très encadrés et nous devons être irréprochables mais en parallèle, nous devons rester attentifs aux contraintes des entreprises. C’est dans ce cadre que j’ai demandé à notre administration de proposer des cahiers des charges réalistes, où les services et prestations demandées soient simplement et clairement décrits. Je tiens également à ce que la chasse aux offres anormalement basses soit poursuivie. A défaut d’être détectée, ce type d’offre «  tue » la concurrence et, en plus, génère des coûts initialement cachés et réclamés après, souvent quand les prestations sont faites, c’est le cas de le dire, « au rabais ». Le département a signé à ce titre, en 2013, une charte avec trois organisations professionnelles lotoises : FBTP, CAPEB, Syndicat des architectes. C’est important de s’expliquer, de dialoguer avec les entreprises, les organisations professionnelles. Tout en s’inscrivant dans le respect du code des marchés, le département doit porter une attention permanente au tissu économique local. Comme meilleure preuve, en moyenne, chaque année, le secteur lotois du BTP bénéficie, entre 55 et 60 % des marchés attribués. » Le message est passé.

Récemment Publié

»

Ecaussystème : Il reste encore des places pour Deluxe, The Offspring, Matmatah, Jain…

La 15ème édition du festival devrait battre tous les records. Si le ...

»

Pierre Destic, candidat aux sénatoriales

Géraldine Rouat, première adjointe à la mairie de Pradines, est sa ...

»

Vallée de la Dordogne lotoise : Des visites pour tous les goûts !

De Gramat à Bretenoux en passant par Miers-Alvignac ou Rocamadour, ...

»

Sénatoriales : Vincent Bouillaguet se lance dans la bataille

Le candidat désigné par le PS aura pour suppléante la maire de ...

»

Cauvaldor : Participez au recensement du petit patrimoine grâce à une application ! 

L’outil informatique s‘appelle « Géolocalisons ». Le petit ...

»

Castelnau-Montratier : Marché de producteurs en musique les mercredis

On se régale place Gambetta. Depuis le 1er mercredi du mois de ...

»

Albas : L’astrophysicienne Sylvie Vauclair raconte les mystères du ciel

Elle animera une conférence le jeudi 10 août. L’association ...

»

1ère Compagnie d’Arc de Cahors : Véronique Cappot et Annie Pagès, championnes régionales

De bon augure avant les championnats de France. Dimanche 16 juillet, ...

»

La Furia du Sud débarque à Lamagdelaine

Le 30 juillet, la folie va s’emparer de la fête votive. A ...

Menu Medialot