Nouvel article

829 Views

Carte scolaire : Actions, précisions… et CDEN au menu


Le Comité Départemental de l’Education Nationale se réunit ce vendredi 16 février.

5 postes de gagnés, les élus qui se mobilisent, les syndicats en première ligne, et le CDEN prévu le 16 février… la semaine s’annonce agitée.

article

> Le collectif de la Vallée du Célé organise un apéritif des écoles ce mercredi 14 février, à 19 h, à Brengues : « Vendredi 16 février a lieu la rencontre qui scellera l’avenir des écoles de nos villages le CDEN. Depuis un mois nous nous battons pour faire savoir que l’école rurale est un plus, que sans école les villages sont tristes voire morts, que les enfants aiment leurs classes…Rien n’est encore fixé ! Nous avons montré une belle énergie et une action où chacun a sa place avec ses savoir-faire. Le mercredi 14 février sera une dernière journée pour se faire entendre et il faut que l’on soit plus nombreux. Les parents seront mobilisés dès le matin. Mais il est primordial que les décideurs voient que cela n’intéresse pas que les parents, mais aussi les habitants. Primordial que nous parents nous puissions dire haut et fort : « Regardez et ne dites pas que les écoles ne concernent personne… que cela ne « vaut pas le coup d’investir » dans une école, qu’il est preferable de penser à une maison de retraite »… Il est évident que nous devons être le plus de monde possible, ceux qui ont été aussi à l’école ici, ceux qui sont venus s’installer ici, car la vallée est vivante… nous aurons plus de chances de conserver ce RPI dans notre vallée. Nous vous attendons dès 19 h mercredi dans la cour de l’école de Brengues, nous partagerons un apéritif aux bougies pour clôturer ce moment. En espérant que le ciel noir du Quercy ne rimera pas avec la disparition de la lumière de l’éducation publique de proximité que les écoles dispensent. »

> Occupation de l’école de Béduer (notre photo). Les parents d’élèves du RPI Béduer-Faycelles occupent de nouveau l’école de Béduer pour une durée indéterminée! « Nous réclamons l’ouverture d’une 5 ème classe sur le RPI. Les enfants seront trop nombreux dans les classes à la rentrée prochaine! Cela fait suite à la fermeture de la classe de CP en septembre 2014 ! Nos enfants ne sont pas des sardines en boite! Ils ont droit eux aussi à de bonnes conditions d’apprentissage ! Nous ne lâcherons rien! Nos enfants ne sont pas des chiffres ! » indiquent-ils.

> L’école de Concots toujours solidaire.

Ce mercredi, les parents d’élèves de l’école de Concots (qui n’est pas menacée) ont manifesté « pour montrer leur soutien à toutes les écoles menacées par la nouvelle carte scolaire ».

> Réactions des élus

– Jean-Marc Vayssouze, président de l’Association des maires et des élus du Lot : « On est sur une démarche unitaire mais ça va se jouer au niveau du ministère. On souhaite travailler sur l’offre scolaire et que l’on puisse créer une école qualitative sur le département »

– Serge Rigal, président du Département, et Marc Gastal, vice-président en charge de l’éducation : « Il faut préserver les écoles. Chaque territoire doit s’organiser. Dans la vallée du Célé, si on ferme Brengues, ça bousille le RPI et cela aura des conséquences sur le collège de Cajarc. Si on les laisse s’organiser, il y aura une école et on préservera le collège. Nous avons une vision de l’aménagement du territoire. On sera derrière les territoires pour les aider sans oublier les collèges et le volet transports avec la Région ».

– Aurélien Pradié, député du Lot : « Le DASEN vient d’annoncer que le ministère acceptait de passer de 17 postes supprimés à 12 postes pour le Lot. En particulier, cette évolution permettrait de sursoir aux fermetures sèches d’écoles prévues et subies dans le Lot. Cette première évolution est le fruit de la mobilisation collective. Nous le devons aux actions de terrain et à notre fermeté. Cependant le combat n’est pas terminé. Loin de là. D’abord parce que la suppression de postes demeure massive et personne ne peut s’en réjouir. Ensuite parce que nous devons avoir de la lisibilité sur plusieurs années. Sur ce point, rien n’est fait. Plusieurs suppressions de postes font encore débat. Comme Député je continuerai à les défendre sans baisser la garde. Nous ne devons pas accepter cette évolution comme un solde de tous comptes. Les Etats Généraux de l’école rurale que j’ai annoncés seront l’occasion de faire valoir notre école rurale et de peser dans les discussions qui doivent se poursuivre. Tout reste à faire. Je donne rendez-vous aux acteurs lotois pour la première réunion qui se tiendra le lundi 19 février, à 20 h 30, salle du Causse à Labastide-Murat. Ces Etats Généraux de l’école rurale sont pour nous l’occasion inédite de reprendre la main sur l’avenir. »

> SE-UNSA et UNSA réagissent à la sortie du Comité Technique Spécial Départemental qui s’est tenu le 13 février : « La réduction du nombre de postes à rendre ne peut être qu’une bonne nouvelle. Comme nous l’avons déjà exprimé, il reste à faire des choix pour l’utilisation de cette rallonge : Doit-elle permettre de ne pas fermer des écoles ? Doit-elle permettre de ne pas fermer des classes dans des groupes scolaires ? Doit-elle permettre de de créer des postes ? (en classe, hors de la classe ?) Quand l’annonce d’une rallonge de postes est faite on attend a minima une annonce d’abandon de certaines situations qui sont apparues par les positionnements  pris lors des votes, injustes, injustifiées, injustifiables. Cela a été le cas les années passées. Ce ne sera pas le cas cette année. Le SE-UNSA et l’UNSA Education regrettent cette attitude qui laisse chacun dans l’attente et ne renvoie pas un signal de bienveillance vis-à-vis de ces situations potentiellement concernées. »

300x38

> Réaction du Sgen-CFDT 46 après le CTSD : « Le CTSD de ce mardi 13 février a débuté avec un petit retard… en effet, le DASEN du lot a officialisé une nouvelle dotation de carte scolaire dans le Lot. Ces 5 postes sont octroyés pour faciliter les échanges entre les différents interlocuteurs. Le Sgen-CFDT 46 obtient des réponses:

– cette rallonge budgétaire n’est pas accompagnée d’une obligation ni d’une condition de signature d’un protocole

– une réunion entre préfet, DASEN et grands élus s’est tenue hier, il y a une volonté de travailler mais pour l’instant, pour quels objectifs concrets?

Le Sgen-CFDT 46 a donc voté contre toutes les fermetures, toutes les ouvertures qualitatives (ERS, remplacement…) et s’est abstenu sur les postes qualitatifs (poussée démographique). Voter pour toutes les ouvertures, cela signifie entériner des fermetures car la dotation reste catastrophique… tout en sachant que le « gain » de 5 postes peut légitimement nous inquiéter sur les suites du dialogue et surtout les contours de l’avenir du département, est-ce un cadeau empoisonné ? Nous pouvions donc voter pour toutes les ouvertures mais n’oublions pas que le DASEN doit rendre 12 postes au final. Devant la globalité du projet, voter pour une ouverture impose de fait la fermeture d’un poste (et qui peut répondre à la question: quelle école devons-nous cibler pour compenser l’ouverture? … nous ne savons pas laquelle choisir, ce n’est pas à nous de prendre cette responsabilité). Quelle est la prochaine étape? La concertation d’une nouveau protocole ruralité? Pour le Sgen-CFDT 46, un « simple » protocole ne comportant que l’aspect scolaire n’a aucun sens, c’est bien une dimension globale qui pourra « sauver » notre département: la santé, l’emploi, le logement, l’éducation. C’est le discours tenu lors des différentes instances, nous ne changerons pas d’avis sinon la crise des fermetures massives se reposera chaque année… »

 

Récemment Publié

»

Cahors Rugby reçoit Villefranche-de-Lauragais ce dimanche

Les Ciel et Blanc visent la passe de 4 (et un repas supporters est au ...

»

Les pompiers du Lot ont accueilli une journée Défense et Citoyenneté

Elle s’est déroulée à Cahors dans les locaux de la Direction ...

»

Cahors : Forum Entreprenez dans le Lot le vendredi 23 novembre 

Il se déroulera dans les locaux de la Chambre de commerce et ...

»

Cressensac (RD 820), Escamps (RD 22), Cavagnac (RD 11) : Attention travaux sur les routes !

Des perturbations sont annoncées. Plusieurs travaux sont ...

»

Grand Figeac : Quand l’art contemporain s’invite chez vous

Armelle Caron est en résidence d’artiste. Depuis 3 ans, le Grand ...

»

Cahors Natation tout en puissance !

50 nageurs se sont déplacés ce dimanche pour affronter les autres ...

»

Huguette Tiegna s’engage sur la dépendance du grand âge 

Succès pour le débat qui s’est déroulé à Bio. Lundi 12 ...

»

Week-end compliqué pour Pradines Lot Basket

Tour d’horizon des catégories. Samedi 17 novembre, les U18, U13 ...

»

Cahors-Figeac-Gourdon-Gramat : Les « gilets jaunes » vont bloquer les ronds-points ce samedi

Le mouvement s’organise via les réseaux sociaux. Les « gilets ...

Menu Medialot