Nouvel article

2141 Views

Cahors : En difficulté à cause des travaux, le boulanger de Cabessut va se retourner contre la mairie


La durée du chantier est un cauchemar pour le commerçant qui va poursuivre la municipalité devant le tribunal administratif.

29 juillet, les travaux battent leur plein place de la Croix et au début du cours Labrousse… « Trop, c’est trop ! C’est 18 ans de travail foutu en l’air en trois ans ». Installé depuis 1997, Bruno Dervillé, le boulanger de Cabessut en a gros sur le coeur. Il se tient devant son four, « le dernier four bâti de Cahors » et explique les raisons de sa colère : « Cela fait cinq ans qu’il y a des travaux. Après la rue de la Guinguette, les quais, on a atteint des sommets avec l’avenue Henri Martin…l’enfouissement des réseaux a d’abord duré 8 mois et les travaux de voirie ont débuté le 17 novembre 2014 et auraient dû s’arrêter le 30 juin…On est le 29 juillet, et cela devrait être fini la semaine prochaine. La conjoncture est compliquée mais les travaux nous foutent dedans. La grande majorité de nos clients viennent de Terre-Rouge, Bégoux…et ils ne peuvent plus accéder au quartier. Avant le chantier, nous tournions entre 120 et 150 clients jour, là on est à entre 40 et 60… »

Travail 7 jours sur 7 et pas de vacances depuis trois ans

L’artisan qui « travaille 7 jours sur 7 et n’a pas pris de vacances depuis trois ans » ne sait pas « comment ça va finir » : « Nous avions investi pour moderniser le magasin. On avait une apprentie que l’on n’a pas pu garder et une employée que l’on a été obligé de licencier. Pour l’instant, la banque s’est calmée grâce à la Chambre de métiers et un médiateur de la CCI…Les travaux vont s’arrêter mais une nouvelle phase va débuter avec l’IUFM en octobre et après ce sera la rue de la Croix…» La municipalité « venue aux nouvelles il y a seulement quinze jours »est pour le commerçant directement responsable, plus que l’entreprise à qui « on n’a pas infligé des pénalités de retard ». Et d’annoncer des suites judiciaires : « Nous allons monter un dossier et attaquer la mairie au tribunal administratif pour faire valoir nos droits, sauver nos emplois, notre entreprise. » L’adjointe à la mairie en charge de la voirie, Catherine Bonnet, est bien consciente du problème : «Nous mesurons les désagréments dus au chantier. Nous faisons le maximum pour que cela cesse rapidement. » A suivre…

Assurance Axa Cahors Christophe Bertrand

> L’ancien Bistro entièrement tagué

EMBELLISSEMENT SPONTANE DE LA RUE A CABESSUT

« J’ai déposé le bilan en février dernier à cause des travaux. Personne ne pouvait se garer…Pour m’en sortir, il aurait fallu que je fasse quinze couverts de plus par jour » regrette Jeff, l’ancien patron du Bistro de Cabessut, redevenu cuisinier dans un village de vacances en Charente-Maritimes. Depuis quelques jours, l’ancien restaurant a vu sa façade entièrement taguée de noms d’oiseaux et autres…

Récemment Publié

»

Rugby : Des regrets pour le GSF à Saint-Cernin…

Les Rouge et Noir menaient 17 à 11 à 10 minutes de la fin. « On a ...

»

Rugby : Le COC tient la forme à l’extérieur

Nouvelle victoire décrochée sur le terrain de Vabre. Les hommes de ...

»

Souillac : Les Jeunes Sapeurs-Pompiers ont investi la ville

Succès pour l’opération « les Jeunes Sapeurs-Pompiers dans la ...

»

Double victoire pour Cahors Rugby

Les Ciel et Blanc recevaient Castelsarrasin ce dimanche 22 ...

»

Cahors Handball : Cruelle défaite pour les garçons, et victoire des féminines

Les seniors recevaient Fénix Toulouse. Décidément, cette saison, ...

»

Michou, fan des produits made in Lot

Le Prince Bleu de Montmartre était présent sur le stand du Lot lors ...

»

Le plein d’animations et de visites en Vallée de la Dordogne

A l’occasion des vacances, le Pays d’art et d’histoire Causses ...

»

Rugby : Saint-Céré remporte le Challenge Orange 

Les – de 14 ans étaient sur le pont le 21 ...

»

Kira et les chères enchères

Chaque samedi, l’actualité lotoise vue par Philippe Mellet et ...

Menu Medialot