Nouvel article

594 Views

Anglars-Juillac : Les Chantiers de l’ActeuRe et des EcrituRes rendent hommage à Marcel Marceau


La 18ème édition se déroulera du 21 octobre au 4 novembre à l’espace Appia.

1ff9a5f8300f270ab327871e79b7a46e

Le 22 septembre 2007 à Cahors, disparaissait Marcel Marceau, dit le Mime Marceau, artiste français mondialement célèbre, intronisé « Trésor national vivant » au Japon et créateur du mythique personnage Bip. Partout dans le monde au cœur de projets cinématographiques, éditoriaux ou universitaires, ce grand témoin du XXème siècle, précurseur du théâtre contemporain et des nouvelles écritures de la scène, avait des liens privilégiés avec le Lot et la dramaturge Anne Sicco, directrice artistique de L’Oeil du Silence, Centre National du Mimodrame Contemporain dont il fut le président d’honneur et l’artiste associé dès sa création et jusqu’à son décès.  Il aimait y travailler, y enseigner, y être mis en scène et participer en toute liberté à l’aventure collective d’un théâtre expérimental en tournée, aux côtés de ses deux filles comédiennes : famille d’artistes ou l’expression d’un mode de vie !

300x38

Du 21 octobre au 4 novembre prochains, dix ans après sa mort, ses filles Camille et Aurélia Marceau et Anne Sicco lui dédient la 18ème édition des Chantiers de l’ActeuRe et des EcrituRes avec un programme artistique et intellectuel exigeant rendant à sa pensée son caractère profondément visionnaire, et à son art toute son avant-garde.  Temps fort de cet hommage, la création de « Fractales.Temps zéro » de Anne Sicco. Nourri d’écrits, de correspondances, de dessins esquisses et de peintures de Marcel Marceau, d’extraits de films inédits, variant les angles d’approche, c’est bien à ses vies réelles et imaginaires que le projet s’attaque. Ce Temps Zéro suggère que l’acteur est parti pour un très long voyage au cœur d’architectures de science-fiction pour remonter le temps de sa naissance et s’installer dans la matière du silence des ombres et des métamorphoses ; pour provoquer des collisions corps-textes-images ; pour dire la puissance de son art et la complexité du vivant et témoigner de l’étonnante traversée de Marceau dans son siècle. Portrait oblique. Cette création est aussi une réplique poétique à la violence des spoliations qui ont enténébré sa fin de vie et continuent de sévir. Devoir de vérité.  L’automne prochain, rendez-vous donc dans le très bel Espace Appia pour célébrer collectivement la modernité et la singularité de cet immense artiste, dans une liberté et une amitié partagées avec l’étonnant public populaire des Chantiers.

ambulot-428x60

> Programme en ligne à partir du 1er septembre sur http://www.loeildusilence.com

article

Récemment Publié

»

Rugby : Victoire impérative pour Gourdon XV 

Les Rouge et Blanc reçoivent Uzerche ce dimanche 24 ...

»

Kira et les toubibs 

Chaque samedi, l’actualité lotoise vue par Philippe Mellet et ...

»

Rugby : Luzech veut engranger des points

Premier match de championnat face à Saint-Nicolas-de-la-Grave ce ...

»

Zoom du New York Times sur les vins de Cahors

Coup de projecteur américain sur l’appellation. « En janvier ...

»

Rugby : Le COC repart en campagne

Les hommes de Joël Lavergne et Philippe Bouton se déplacent à ...

»

Les Traces Contemporaines font corps avec Cahors

Le festival de danse se poursuit les 23 et 24 septembre. La magie de ...

»

Grand Cahors : La saison culturelle de la médiathèque débute avec Tanguy Viel

La bibliothèque intime du romancier est à découvrir ce samedi 23 ...

»

Cahors Handball : Premier déplacement pour les équipes seniors et début du championnat pour les autres catégories 

Toutes les équipes sont sur le pont ce week-end. La deuxième ...

»

Sénatoriales : Gérard Miquel a tourné la page

Le maire de Saint-Cirq-Lapopie qui ne se représente pas au sénat ...

Menu Medialot